Les 5 idées reçues – et drôles – sur le yoga

Je pense avoir longtemps eu des idées préconçues de ce qu’était le yoga pour moi…. Évidemment aujourd’hui j’ai fait beaucoup de chemin et à force d’être au contact de supers yogis j’ai bien entendu changé d’avis mais lorsque je parle de ma pratique autour de moi, cela m’arrive encore d’entendre ce genre de choses….. C’est totalement faux et cela résulte d’une méconnaissance mais je dois avouer que cela me fait toujours bien rire !!!

Voici donc les 5 idées fausses qu’on peut avoir sur le yoga :

1/ Il faut être très souple
Ce qu’il en est : FAUX ET ARCHI-FAUX ! Le yoga ne demande aucun prérequis en matière de souplesse. Ne pas être capable de toucher le sol avec ses mains en se penchant en avant n’est absolument pas un problème. On pose ses mains sur ses tibias et ça va très bien !!! Dans la pratique, chacun va à son rythme et fait en fonction de la forme du moment ou de son « niveau » de yoga. Il existe d’ailleurs de nombreux cours Tous niveaux auxquels participent des pratiquants habitués et d’autres moins…. Et puis faites-vous (moi) confiance, vous progresserez très vite et vous sentirez un peu plus souple très rapidement.
Dans la vraie vie : On s’est tous retrouvé au moins une fois à côté de quelqu’un d’hyper souple. Là sur le tapis d’à côté, un ou une inconnu( e ) qui se retrouve le nez collé au sol ou sur ses genoux pendant que nous on galère pour poser nos coudes (ouaaaai vous voyez ce que je veux dire). Cette personne devient notre pire ennemie et de temps en temps on lui lance un regard noir !!!! Ouai ce n’est pas très zen mais franchement elle saoule à se la raconter comme ça ! Elle devrait faire de la danse classique !!! 😉

yoga

2/ C’est un peu mou et un peu lent (variante : c’est pour les mamies)
Ce qu’il en est : Je crois que c’est l’idée la plus répandue sur le yoga que j’ai eu l’occasion d’entendre. Mais encore une fois, cela vient essentiellement d’une méconnaissance. Il existe des styles de yoga plus lents que d’autres mais il en existe aussi des très dynamiques et qui permettent de monter particulièrement en cardio.
Dans la vraie vie : Assise sur mon tapis dans un atelier de Hatha, je me suis déjà surprise à penser que je me faisais un peu chier. Pour des raisons diverses je trouvais le cours lent et la prof très molle. J’ai même résisté de justesse à un fou-rire lorsqu’elle a annoncé qu’on allait passer à la phase de relaxation !!!! Excellent souvenir ceci dit !

3/ Les pratiquants de yoga sont un peu illuminés (variante : ils chantent et prient en respirant des huiles essentielles)
Ce qu’il en est : Le yoga n’est pas une démarche uniquement spirituelle. Ceux qui cherchent une pratique sportive peuvent y trouver leur compte. Encore une fois il s’agit de bien choisir son cours, son professeur et pour cela il faut parfois en essayer plusieurs. On ne chante pas à tous les cours même si – oui – on récite souvent le OM.
Dans la vraie vie : J’ai fait une fois un cours où la prof nous a appliqué de l’huile essentielle sur les poignets ( ?? ). Je ne comprenais pas bien l’objectif de ce geste et dès que je me retrouvais le visage proche de mes mains (posture du chien à la tête en bas par exemple) j’étais particulièrement gênée par l’odeur que je trouvais trop forte. Du coup j’arrêtais de respirer !!! Cela ne s’est pas reproduit depuis, je ne vais plus à son cours 😉

4/ J’ai besoin d’un « vrai » sport
C’est un peu une variante du point n°2. Les sportifs habitués ont parfois l’impression que le yoga est ennuyeux et qu’ils ne pourront pas conserver leur forme physique en pratiquant uniquement cette discipline. Je ne peux pas trop me prononcer car je n’ai jamais eu besoin de ressortir d’une séance de sport totalement défoncée pour avoir l’impression que je m’étais donnée à fond.

yogai  yogai2

5/ Le yoga est une mode
Le yoga, pour info a été créé entre le 2ème et le 5ème siècle avant J.C (pas de date précise) en Inde. Cette discipline a cependant connu un regain d’intérêt depuis quelques années et s’est très largement développée surtout dans les grandes agglomérations car les gens (en général) se posent de plus en plus de questions sur leur style de vie et cherchent souvent à donner « du sens » à leur vie (alimentation, loisirs, sports, moyens de transports, empreinte environnementale….). Oui, d’une certaine manière le yoga est une mode, comme le running ou certains styles de sports dansés….. Mais il s’accompagne d’une philosophie, il s’agit aussi d’une forme d’engagement spirituel et de ce fait on ne peut le restreindre à un phénomène tendance.

…. et un bonus pour la route
6/ Il faut avoir un style de vie sain (variante : être végétarien)
Ce qu’il en est : On l’a dit, le yoga s’accompagne d’un engagement spirituel. L’un des principes du yoga est la non-violence. Ici (vu le sujet que je traite) comprendre qu’on ne tue pas d’animaux pour les manger. A priori donc le yogi est végétarien…. OK !!
Dans la vraie vie : Oups ! « Je vais vous prendre le burger – saignante la viande siouplait…. »

Yoga-par-MaryBirdy

 

 

Publicités

Le yoga…. Pourquoi faire ?

Aujourd’hui je voudrais aborder une question que je me suis souvent posée au départ, juste avant de commencer réellement le yoga… Vous voyez ce moment où tu
1/ en entends parler
2/ as une copine siouper bien foutue qui te dit qu’elle ne jure que par ça
3/ toi, contrairement à TOUS les autres parisiens, tu n’aimes pas la course à pieds
4/ on te dit « tu es un peu nerveuse, le yoga te ferait beaucoup de bien… » ^^
5/ passes devant un studio de yoga qui a l’air trop choupi et les gens ont l’air heureux en y entrant/sortant (au choix)

Je me suis dit…. Ok why not ? Mais le Yoga c’est quoi au juste et surtout pourquoi faire ???

Voici trois débuts de réponse :
On améliore sa souplesse ET sa musculature : A l’époque j’allais en salle de sport faire du vélo, du tapis, de la muscu….. Cela me permettait de travailler l’endurance, le cardio et entretenir ma musculature, mais je ne me sentais pas « délayée » et « d-étendue » comme à l’époque où je faisais de la danse (il y a 1000 ans de ça). Il n’est pas nécessaire d’être souple pour commencer, cela vient avec de la patience et une pratique régulière mais assez vite on sent les effets et on « gagne » en souplesse.

On travaille la sérénité : je suis parfois très trop à l’écoute de moi-même, de mes envies… Le sport en tant que pratique purement physique et « fatiguante » ne me convenait plus. J’avais besoin de travailler un peu sur moi, me recentrer et canaliser mes efforts au cours d’un moment physique mais également mental. Le yoga permet cela, la fatigue physique existe et est accompagnée d’une grande concentration mentale qui me permet de faire une petite remise à jour à chaque fois que je me pose sur mon tapis.

Pour découvrir une autre partie de soi-même / se faire confiance : cette autre partie, elle est physique avant tout, je vous jure qu’en pratiquant le yoga les premières semaines (et même encore maintenant), je découvrais des muscles insoupçonnés dans mon corps. J’avais parfois des courbatures à des endroits où je n’en avais jamais eu. On découvre aussi le pouvoir de la respiration (j’y reviendrais dans un prochain post).
Mais surtout on découvre qu’on est capable, petit à petit, en étant à l’écoute et patient. Capable de tenir dans des positions pas possibles, de « choisir » ses pensées pour se concentrer et ne pas se disperser, capable d’endurance et capable de rester immobile…

Ce sont les raisons qui m’ont poussée et qui me poussent encore aujourd’hui à pratiquer régulièrement le Yoga.

yoganice-nice-1372525710
En fait je crois que tout le monde peut trouver ce qu’il cherche – et peu importe ce que c’est – dans la pratique du yoga. Il y a tellement de yoga différents que chaque «besoin» et chaque envie peuvent être comblés.

Un mois….

Alors ok, tout va bien, je me rends compte que cela fait un mois que je ne suis pas passée par ici !!!! Non pas que je n’ai plus rien à dire ou que j’ai arrêté le yoga…. naaaan, naaan, naan !!

C’est juste que je suis passée passe encore par une phase de transition un peu importante et que j’ai eu du mal à m’y retrouver, à faire le point et à « focuser » (pardon) sur le yoga et sur le blog.

Mais comme je suis une fille supersympa, je me rattrape cette semaine et vous propose quelques articles. On commence tout de suite avec une recette, toute simple mais délicieuse et super à réaliser avec/pour des enfants ou des grands enfants 😉

 

Barre de céréales (mon petit goûter)

Préchauffer le four à 190°C.
Faire fondre 150 g de beurre sur feu doux avec 50 g de sucre roux et 4 cuillères à soupe de miel.
Bien mélanger pour dissoudre le sucre, et lorsque le mélange est bien homogène, ajouter hors du feu 275 g de céréales de votre choix. J’utilise souvent un mélange de flocons de blé, orge, avoine, seigle et riz. Mais ça marche aussi avec les céréales des enfants (chocapic) ou avec des Kellogs ou Fitness !
IMG_4875
Bien mélanger pour recouvrir tous les flocons du mélange beurre-sucre-miel, puis verser le tout dans un moule carré style moule à brownie, préalablement graissé et/ou recouvert d’une feuille de papier sulfurisé.
Petite folie, j’ai ajouté des pépites de chocolat (hors du feu)
Bien tasser le mélange à la spatule et enfourner pour une vingtaine de minutes.
IMG_4879
Lorsque les barres sont complètement refroidies, elles ont bien durci et peuvent donc être retirées du moule.
Cette recette est très bien pour un encas avant ou après le cours de yoga !
C’est vraiment hyper simple !
IMG_4885
Bonne dégustation les ami(e)s !!!!