Débats économiques

Aujourd’hui j’aimerais aborder un point qui fait un peu mal… La question du coût des cours de yoga.

C’est un sujet qui me préoccupe beaucoup et pour ceux qui suivent le blog depuis quelque temps, vous savez que c’est un de mes critères/arguments lorsque je fais le bilan des « j’ai testé pour vous ».

C’est une question épineuse qui met mal à l’aise les responsables de certains studios mais également certains professeurs (pour lesquels la rétribution n’est pas toujours très équitable), et la personne qui pratique également… Cela nous met mal à l’aise car on n’a pas toujours les moyens de se payer des cours à la hauteur de nos envies mais cela nous gêne aussi quand on en parle autour de nous et que d’un coup, on a l’air plein aux as car on paye un cours d’1h30 22 euros ! C’est une passion, une pratique qui coûte assez cher et dans Paris (pour ce que je connais) c’est plutôt admis (en comparaison à tout le reste). Evidemment, une fois qu’on a trouvé le bon studio, on prend une carte d’abonnement et à ce moment-là, les cours sont « meilleur marché » mais la « réduction » n’est pas non plus ultra conséquente. On va passer d’un cours à 22 euros (sans abonnement) à un cours à 18 euros… On ne peut pas réellement parler d’économies… C’est une réalité qui existe pour toutes les activités mais ayant fait de la danse ou de la natation, je trouve que c’est surtout très vrai dans le yoga.

money

Je râle, tu râles, nous râlons… Mais avant de montrer du doigt, de dire que ce n’est que du business et d’incriminer les mauvaises personnes, voyons d’abord quelques détails :

Qu’est-ce qu’on paye exactement ??

– on paie avant tout le studio / le lieu. Oui, car comme pour n’importe quel lieu, le responsable du studio paie bien souvent un loyer (élevé dans Paris), des charges (électricité, chauffage), des frais de fonctionnement (salaires), de l’équipement (tapis, couvertures, sangles, briques….mis à disposition).

– on participe aussi à la rétribution du professeur. Alors ne comptez pas sur moi pour vous révéler l’envers du décor des salaires des profs de yoga (je n’en ai aucune idée). Tout ce que je peux vous dire c’est qu’un cours collectif n’est pas super bien rémunéré pour un prof et que ce n’est pas grâce à cela qu’un enseignant gagne sa vie.

– on paie (et oui) la réputation du studio et l’environnement. Je suis navrée de le mettre noir sur blanc mais lorsqu’on prend un cours dans un immeuble privé de Paris, on ne paie pas le même prix que lorsqu’on le prend dans un gymnase municipal (cela revient au point 1). Certains studios ont de très bonnes réputations, ou font travailler des professeurs renommés, cela aussi se paie (et parfois à prix d’or). Il y a aussi des « structures » différentes qui ne proposent pas des cours dans le même objectif et qui donc ne pratiquent pas les mêmes tarifications. J’entends par-là, qu’une association qui propose du multisports, dont du yoga, sera moins cher qu’un studio qui ne fait que cela. Pourquoi, parce que l’asso multisports peut trouver un équilibre entre les cours de yoga suivis par une poignée de personnes et les cours de judo (par exemple) suivis par des ribambelles de gamins…. Leurs activités permettent de lisser leurs tarifs.

Donc vous voyez, on paie beaucoup de choses….

Les cours d’essai ??

Les studios de yoga sont conscients de cet état de fait, que le yoga reste une pratique onéreuse et de fait peu accessible au plus grand nombre. Donc pour palier et permettre à une plus large population de découvrir le yoga (et si affinité prendre une carte d’abonnement), les studios proposent des cours d’essai parfois moins chers qu’un cours normal. Pour en bénéficier, le plus souvent, il ne faut pas être connu de la base de données du studio (normal). Car même si vous voulez tester un cours de yin dans votre studio alors que d’habitude vous faites du vinyasa, ça ne fonctionne pas 😉

Lorsqu’on arrive dans une ville qu’on ne connait pas, les cours d’essai peuvent être intéressants car ils permettent de tester différents styles de yoga ou de studios avant de faire un choix. A Paris, les cours d’essai coûtent entre 10 et 12 euros, mais tous les studios n’en proposent pas. J’ai eu cette conversation il y a peu avec un responsable de studio qui lui pense que le cours d’essai n’est pas un bon « outil » ni pour les pratiquants, ni pour les studios. Pour les pratiquants (d’après lui), ça ne donne pas plus envie de venir essayer un cours que le tarif unitaire et pour le studio, ça le met en danger économiquement car les cours d’essai créent un manque à gagner… Je ne sais pas bien quoi penser de ce point de vue car, effectivement quand on veut tester un studio, le tarif n’est pas toujours déterminant (si le studio nous a été conseillé ou si c’est à côté du boulot, on est prêt à faire un effort sur le prix – on n’y pense pas vraiment d’ailleurs). Et concernant le manque à gagner pour le studio, je ne peux pas me prononcer, ne connaissant pas les réalités économiques dans lesquelles il évolue.

Ce que je peux dire en revanche, c’est que mes amies et moi n’avons pas les poches pleines à craquer et que pour tester des cours ou ne serait-ce qu’avoir des pratiques variées (ce qui est mon cas), les cours d’essai sont avantageux et nous cherchons sans cesse des studios qui en proposent.

Encore une fois mon expérience est très parisienne et je ne sais pas dire comment cela se passe ailleurs en France. Si vous êtes ailleurs qu’à Paris et si vous pouvez compléter cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Pour conclure je dirai simplement que – de ma fenêtre – le yoga n’est pas encore en mesure de se démocratiser. Trop cher, il véhicule une image de pratique bo-bo, élitiste, parfois mémérisante, d’ascètes végétariens méditant sur la tête…. Le rendre accessible passe (comme les autres pratiques sportives) par des coûts abordables et des lieux d’enseignement plus ouverts, plus proches des gens.

Mais peut-être touchons-nous le « nœud » du problème… A savoir que le yoga n’est pas une pratique sportive comme les autres…

Publicités

3 réflexions sur “Débats économiques

  1. C’est très juste, le yoga a cette image, à tel point qu’en Allemagne, un groupe hostile à la gentrification s’est donné le nom de Fuck the yoga, ce qui est bien la preuve que la pratique est associée dans l’esprit des gens au fait d’être bobo. Ce qui est le plus magnifique des paradoxes quand j’y pense, car dans sa pratique pure, le yoga doit être une des seules disciplines à ne nécessiter qu’un corps pour pratiquer, du moins en Inde, puisqu’ici on rajoute tel et tel et tel équipement. Le yoga occidental, dans son image, s’est un peu perdu dans celle qu’il a donné aux indiens de ses premiers pratiquants : des gens qui avaient assez d’argent et de loisirs pour pouvoir voyager loin et se payer des gourous qui ont bien profité de cette manne. Et pourtant, le yoga est une discipline si simple et à la fois si extraordinaire ! J’ai un peu l’impression qu’il subit le même à priori que l’opéra, que je vénère également…

    • Ce que tu dis est très vrai et éclaire un peu différemment le propos. Comme pour beaucoup de disciplines, c’est le fait qu’elles deviennent « à la mode » qui parfois déforme ce qu’elles sont initialement… Cela développe un business (tapis de yoga, tenues pour pratiquer, studios trendy…) qui a tendance à pervertir l’essence de la discipline. Il ne faut pas perdre de vue les raisons pour lesquelles on aime « pratiquer » le yoga (ou aller à l’opéra).

  2. Bonjour,
    De ma province, cette question économique semble beaucoup moins prégnante : dans le cours où je vais, on peut faire un ou deux essais gratuits, 14 semaines (et autant de cours) pour 105 € ou 8 euros la séance.
    Je trouve le prix plus que correct. Si je manque un horaire, je peux rattraper sur un autre de la semaine… C’est très relax…
    Il est vrai que les cours ne sont pas surchargés et que les loyers ne sont pas les mêmes qu’à Paris…
    En revanche, si je veux tester du yin ou vinyasa… y’en a pas ! C’est hatha ou rien ! (Ce qui me va, car je suis débutante et je veux démarrer par cette « base »)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s