L’art des Mudra

Qui n’a jamais entendu son professeur de yoga demander de placer les mains en Chin mudra et regarder discrètement son voisin de tapis pour comprendre de quoi il s’agissait ???? Evidemment, Chin mudra ou Namaste sont des termes qu’on entend souvent et qu’on finit par appréhender sans trop de souci. Mais pour ceux qui débutent ou pour ceux qui n’ont jamais osé demander quelle signification peuvent bien avoir ces positions des mains, voici un petit article qui devrait – je l’espère – éclairer votre lanterne…

namaste-corr-brown1

Un mudra est un geste destiné à canaliser l’énergie. Au départ, le terme mudra ne concerne pas spécialement les mains, au même titre que l’asana, un mudra est une gestuelle yogique particulière. Pour les mains, on dit hasta (main) mudra. Nos mains, on le sait tous, ont soif de mouvement. Il est très difficile de garder ses mains inactives même si le geste effectué n’a aucun intérêt (tripoter ses cheveux, pianoter virtuellement sur une table….). En revanche, tous ces gestes sont révélateurs d’un certain état d’esprit qui se focalise à travers ses micros-gestes. Les mains sont donc un réceptacle et un vecteur privilégiés de l’énergie contenue dans le corps. C’est pourquoi, dans le yoga, certaines positions des mains ont été codifiées afin de canaliser, centrer, diriger, contenir…. cette énergie. Les hasta mudra sont des pratiques énergétiques profondes et subtiles qui vont permettre d’éviter la dispersion de l’esprit, réguler la respiration, concentrer la force sur son intériorité, améliorer la coordination corps-esprit-souffle et intensifier la perception de sa conscience.
Exécuter pendant les postures, les hasta mudra intensifient l’enracinement, participent au bon placement du corps, assurent une respiration bien placée et la concentration dans les pratiques méditatives…

Attention par contre, ce n’est pas une technique aléatoire. Les hasta mudra, comme les postures de yoga doivent être réalisées avec précision afin d’en ressentir les effets. La position des doigts, la « cambrure » du poignet, les bras, l’ouverture des épaules sont autant de paramètres à prendre en compte lorsqu’on fait un mudra. Un hasta mudra engage le corps dans sa globalité.

3 exemples de mudra assez pratiqués en cours de yoga (pour ne plus jamais être obligé d’ouvrir les yeux à ce moment du cours) 😉

jnana-mudra  sans-titre  adhi
CHIN MUDRA – le geste de la conscience
Les mains sont ouvertes, paumes vers le ciel. Les index et les pouces de chaque main sont en contact et forment un cercle. Ce mudra est généralement utilisé en début de pratique au moment où vous chantez le OM avec votre professeur. Il favorise la respiration et la concentration du prana dans l’abdomen et établit une meilleur connexion corps/mental.

CHIN MAYA MUDRA – le geste de la conscience de l’illusion
Même position que Chin mudra (pouce et index en contact) sauf qu’on ferme tous les autres doigts à l’intérieur de la main. Ce mudra favorise la respiration et le prana dans la zone costale/thoracique où se trouve le chakra du cœur.

ADHI MUDRA – le geste du principe universel
Paumes de mains ouvertes, placez votre pouce à l’intérieur en dirigeant le bout de votre pouce vers l’annulaire et repliez vos doigts par dessus. Placez vos mains fermées, doigts vers le sol, sur le haut de vos cuisses. Ce mudra favorise la concentration du prana dans les zones hautes (clavicules et tête), au niveau des 5è, 6è et 7è chakras.

Point de détails : la relation main/chakras
Dans les trois exemples cités ci-dessus, j’ai mis en relation les mudra et les chakras (on en avait déjà parlé ici). Il se trouve que dans la main, sont situés des points de contacts qui sont reliés à chaque chakras et grâce à des compression, des pressions, on peut les activités, les mobiliser, les solliciter….
– Chaque extrême bout de doigt est en relation avec Sahasrara chakra (chakra couronne)
– Chaque pulpe de bout de doigt est en relation avec Ajna chakra (le 3ème œil)
– Chaque base de vos doigts (jonction entre vos doigts et votre paume) est en relation avec Vishuddi (la gorge)
– En dessous de vos doigts, dans votre paume, juste au niveau de votre ligne de cœur se trouve le point relié à Anahata (le cœur)
– Au milieu de votre paume de main, on trouve le point relié à Manipura chakra (chakra du feu)
– En bas de votre paume de main, au centre, on trouve le point relié à Svadhistana chakra (chakra sacré)
– Au niveau de la pliure du poignet, on trouve le point relié à Muladhara chakra (chakra racine)

Maintenant, vous avez toutes les cartes en mains (haha!!!) pour ne plus avoir à copier sur vos voisins de tapis et intégrer ces hasta mudra dans votre pratique.

Tiens, d’ailleurs, dites-moi si vos professeurs utilisent souvent les mudra dans vos cours, si vous trouvez que cela influence votre état d’esprit ou votre façon de prendre les postures, de méditer….???? Bref, n’hésitez pas à partager votre expérience, car cela m’intéresse et intéressera certainement les autres lecteurs du blog !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s