La patience

Tout vient à point à qui sait attendre… François Rabelais « Pantagruel »

La patience moissonne la paix et la hâte, le regret… Avicébron « La source de vie »

Combien pauvres sont ceux qui n’ont point de patience… William Shakespeare « Othello »

On a besoin de patience avec tout le monde, mais particulièrement avec soi-même… Saint François De Sales

La patience est le courage de la vertu… Bernardin de Saint Pierre

La patience est la plus grande des prières… Bouddha

Quelques citations sur la patience pour introduire cet article que j’ai envie d’écrire depuis un bon moment… Mais qui, je le sens, va être un peu en vrac….

La patience est une qualité, on est tous d’accord là-dessus. La patience, dans le yoga, est peut-être la qualité n°1 que doit entretenir chaque yogi. Tous les professeurs, tous les livres, tous les enseignements s’accordent sur cette notion : lorsqu’on pratique le yoga, il faut savoir être patient. C’est en étant patient qu’on comprend certaines postures, c’est en étant patient qu’on parvient à méditer, c’est en étant patient qu’on trouve la force, la souplesse, l’équilibre, c’est en étant patient qu’on évolue, qu’on progresse, c’est grâce à la patience, qu’un jour, on parviendra à faire un équilibre sans le mur, à passer le grand écart ou le pont, à s’asseoir en lotus, à harmoniser ses chakras…. Bref, il faut être patient et à l’écoute de ce que dit le corps.

Et en même temps………………………………

Il ne faut pas confondre patience avec attentisme…. Je m’explique. Personne n’est jamais parvenu à toucher ses pieds rien qu’en les regardant…. On ne risque pas de se retrouver avec un pied derrière la tête juste en imaginant que ça arrive… Tout ça pour dire que la patience est certes une grande qualité dans le yoga, mais la détermination, la persévérance et la volonté sont aussi à valoriser, si vous voulez mon avis.

chaque-chose-a-son-temps

Encore une fois, on en revient à cette histoire d’équilibre, d’union (hello yoga) entre deux énergies : le lâcher-prise d’un côté et la volonté de l’autre. Cette notion smoothie et cocooning qui nous invite à l’observation sans action et ce désir de challenge très à la mode dans nos sociétés. Dans une posture, si on est très très à l’écoute de son corps et qu’on s’arrête dès que « ça tire », on n’ira jamais plus loin – ou si, mais après de nombreuses années. Si on reste à 80% de ses capacités, on ne saura jamais jusqu’où on peut aller. Et en même temps, on n’est pas là pour se faire mal, je n’encourage personne à se mettre « en danger ». Je veux juste dire qu’il faut parfois chercher ses limites, et sans les dépasser, jouer avec, un peu, histoire de voir ce qu’on peut faire, se faire confiance, être à l’écoute mais ne pas hésiter à sortir un peu de sa zone de confort.

Je ne sais pas si vous voyez bien où je veux en venir….??

C’est un article un peu bla-bla sur cette notion qui me trotte dans la tête dès que je prends des postures de souplesse et dans lesquelles je me dis systématiquement : « si j’attends que mon expiration me permette de gagner 1 millimètre, je toucherai mes pieds à la saint glinglin! » et donc, je n’attends pas après mon expiration, non, parfois je tire sur mes bras ou dans mes jambes pour aller plus loin et sentir que je travaille. Et oui….^^ personne n’est parfait 🙂

Pour finir comme j’ai commencé, voici une dernière citation (faites-en ce que vous voulez) : Rien ne sert de courir, il faut partir à point… Jean de la Fontaine.

Et vous, vous êtes du genre ultra patient avec vous même ou plutôt à forcer les choses ????

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s