Un lassi et ça repart

Qui a dit que la série INDE touchait à sa fin ??? Moiiiiiiiiii…. Noooooooonnnnnn !!!

Aujourd’hui je vous mets l’eau à la bouche avec la recette d’un lassi à l’avocat… Et comme c’est encore la saison, on en profite !!

Pour cette recette il vous faut : 1 avocat bien mur, 2 yaourts nature, 2 cuillères à soupe de miel liquide, de l’eau, 1 pincée de sel.

Commencez par éplucher l’avocat et enlevez son noyau. Coupez l’avocat et mixez-le dans un blender avec les yaourts, le miel, 3 pots à yaourts d’eau fraîche et une pincée de sel.

Goutez et rectifiez l’assaisonnement en fonction de votre goût en ajoutant un peu de miel par exemple. Buvez ce lassi immédiatement (ceci est un ordre) 🙂

smoothie_avocat

Alors c’est bon n’est-ce pas ???? Et pour ceux qui n’aiment pas trop l’avocat, sur internet vous trouverez des recettes délicieuses de lassi avec de la mangue par exemple…

Publicités

J-30 avant le début de la formation

Ok, on n’a jamais été aussi prêt de débuter la formation qu’à l’heure où je rédige cet article ! Dans un mois tout pile je commencerai la formation professionnalisante afin de devenir professeur de yoga au studio Gérard Arnaud.

Alors bien sûr depuis que j’ai entamé cette aventure, il s’en est passé des choses : Pratique intensive, cursus anatomique dispensé par Ashtanga Yoga Paris ET validé, lectures spécialisées et intégration de notions spécifiques, premiers cours donnés en petits groupes (je vais y revenir), stage en Inde….. Etc…. La liste est longue !

De nombreuses étapes donc qui consolident mon choix et qui me donnent un peu plus confiance en moi et en ce projet mais qui ne permettent pas de lever totalement les doutes, les angoisses, les peurs, les hésitations….

Voilà où j’en suis :

– Les lectures (on commence par le plus simple) : Je lis quotidiennement les livres qui font partie de la bibliographie communiquée par le Studio Gérard Arnaud Paris en vue de préparer la formation. Je dois bien dire que les livres sont denses, pas toujours ultra faciles à lire et à comprendre, parfois même légèrement opaques… Mais, une chose est sure, c’est que je sens, en moi, que ces lectures infusent, se digèrent. Lorsque je lis certains passages, je me demande souvent « Mais comment utiliser cela pendant un cours, comment rendre concret ce que je découvre??? » Evidemment la réponse ne me saute pas dessus ^^ et je n’ai JAMAIS d’éclair de génie qui me révèlerait la solution….. maaaaiiiis…. je laisse les choses décanter et j’ai l’impression que ça nourrit un substrat au fond de moi…. Qui sans aucun doute, un jour, deviendra une évidence.

– la pratique : Je continue de pratiquer de façon intensive à raison de 8h par semaine environ. Je prends toujours des cours avec le génialissime Patrick Frapeau (vous pensez que j’exagère, mais suivez un cours avec lui et vous verrez) au Studio Yoga Village (Bd des Capucines – Paris). Je me rends également quotidiennement au Studio Gérard Arnaud Paris (Passage Amelot et Passage Rauche) pour y suivre des cours de vinyasa, de yin et de détente. Je participe ponctuellement à des ateliers thématisés ou des stages de yoga.

Ces derniers temps, cependant, je m’aperçois qu’il me faut être prudente car je me suis blessée – et ce, à plusieurs reprises. La première blessure a été une contracture musculaire dans l’avant-bras droit qui a duré 1 mois (nov/déc), j’ai ensuite ressenti des douleurs au niveau des muscles ischio-jambiers de type élongation (récurrent) et tout récemment je me suis plus ou moins luxée la rotule droite. Je dis plus ou moins car je n’ai pas encore vu de médecin et je ne sais pas exactement ce qu’il s’est passé. Je ne suis pas du genre à m’écouter et à prendre du repos (ou juste une journée) mais devenir professeur de yoga implique qu’il faut prendre soin de son « outil de travail » = son corps ! Je dois apprendre à être raisonnable dans ma gloutonnerie de pratique 😉

DSC00379bis

– le diplômes d’anatomie : Bon ben ça c’est fait – comme on dit ! Depuis novembre 2014, je suivais un cursus anatomique appliqué au yoga dispensé par Ashtanga Yoga Paris en partenariat avec Leslie Kaminoff. Ce cursus est validé, j’ai obtenu mon diplôme et je suis ravie ! J’ai trouvé cette formation très intéressante, enrichissante, instructive et concrète. Aucun doute quant au fait que j’utiliserai très souvent les connaissances acquises.

– les premiers cours : Depuis que je suis revenue de l’Inde, j’ai eu la possibilité de donner quelques cours de yoga. En petits groupes uniquement. Ce saut dans la réalité est très étrange et un peu soudain mais super exaltant ! Depuis novembre, cette formation est comme un moment pour moi, une bulle dans laquelle je vis mon truc, je prends mon temps et là il faut pouvoir retranscrire, extérioriser, transmettre. C’est un passage délicat, car il faut mettre en mots et en instructions des choses qui sont en moi. Je suis contente et impatiente avant chaque cours car la transmission de cette passion reste le but premier de ma démarche !

Il reste un mois ! Un mois pour lire, pratiquer, donner d’autres cours, partager tout cela avec vous ici sur le blog…. Un mois pour prendre du temps, intégrer, imaginer, construire, rêver, se transformer, préparer…. J’ai hâte !

10704189_361487127366124_8572313818860054748bis_n

Echauffement maison

Lorsqu’on pratique seul(e) chez soi, il n’est pas toujours évident de trouver des idées de séquences. Parfois on essaye simplement de refaire ce qu’on a vu en cours mais là aussi, comme le professeur nous guide, il n’est pas forcément easy de se souvenir de tout…. En fait, c’est surtout vrai au départ, dans les premiers mois de pratique du yoga. Au bout de quelques temps et si on prend des cours assez régulièrement, on parvient à mémoriser certaines séquences qu’on peut ensuite refaire chez soi, sur son tapis !

Si vous possédez des livres (Mon année Yoga OU Yoga perfectionnement – par exemple), vous pouvez vous inspirer, suivre des séquences déjà construites et proposées dans ces ouvrages. Ensuite, il ne tient qu’à vous de faire évoluer une séance avec des variations plus ou moins avancées, d’ajouter des postures que vous aimez bien ou de tester celles qui sont « récalcitrantes »…. Chacun fait bien comme il veut !!!

Aujourd’hui je ne vais pas vous proposer une séquence avec un enchainement de postures mais plutôt un échauffement car, je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais de temps en temps j’ai tellement envie de pratiquer et d’essayer des choses que je zappe un peu les quelques étirements qu’on peut faire habituellement avant de commencer un cours et je passe direct aux salutations au soleil…. Hors, il est très important de ne pas zapper l’échauffement, même s’il est rapide car 1°/ il prépare les muscles, les membres, les articulations, etc et 2°/ il prépare l’esprit, il permet de prendre un temps pour soi, calme, de ce centrer, de quitter l’agitation de l’environnement et de laisser « en dehors » du tapis ce qu’on faisait juste avant. Il annonce à la tête et au corps qu’on s’apprête à pratiquer.

Alors voici un échauffement assez rapide 5 à 6 min – à faire pour des séquences qui durent entre 1h et 1h30.

Assis en tailleur (ou en lotus pour ceux qui peuvent)

– Commencez par respirer normalement, le temps de prendre conscience de votre respiration, de son rythme, sans l’influencer. Centrez-vous, calmez-vous, faites le vide.

Prenez des respirations complètes (on commence inspirer en gonflant le ventre, puis les côtes et enfin la zone sous les clavicules et on expire de la même manière) – Pour vous aider, vous pouvez placer une main sur votre ventre et une autre au niveau de votre poitrine. Les inspires et les expires sont longues. Faites cela en comptant 5 ou 6 temps dans votre tête. Si vous avez du mal, si vous vous sentez essoufflé ou gêné, reprenez une respiration normale. Profitez de ce temps pour vous poser, vous apaiser.

Si ça vous dit, chantez 3 OM.

– Echauffement des mains : entrecroisez vos doigts, paume contre paume et faites des cercles, dans un sens et dans l’autre. Toujours doigts entrecroisés, étirez vos mains vers l’avant puis levez vos bras, paumes vers le ciel. Etirez fort et relâchez vos mains de chaque côtés de votre corps. Recommencez deux ou trois fois. Placez vos mains devant vous, bras tendus et faites des flexions de doigts en mettant beaucoup d’énergie (mimez les clignotants).

Echauffement des épaules : bras relâchés, faites des cercles avec vos épaules en les relevant bien dans le cou et en les relâchant totalement, dans un sens, puis dans l’autre. Exagérez les mouvements.

Echauffement de la tête : Faites des cercles (pas trop grands, on ne doit pas sentir les cervicales craquer), des oui et des non. Placez vos mains derrière votre tête en croisant vos doigts et inclinez la tête vers l’avant en laissant pendre vos coudes. Ne mettez pas trop de poids dans vos mains.

Echauffement taille et bassin : Toujours assis, placez le bouts de vos doigts au sol de chaque côté et faites des cercles avec votre taille dans un sens et dans l’autre. Revenez fixe et placez vos mains devant vous, descendez en « marchant » avec vos mains, inclinez votre buste vers l’avant. Revenez doucement en déroulant la colonne. Placez vos mains derrière votre dos, au sol et regardez vers le ciel en ouvrant la poitrine. Revenez fixe.

Passez à quatre pattes pour faire balasana – la posture de l’enfant (fesses en contact avec les talons, buste incliné et front au sol, bras le long du corps, relâchés).

4 pattes (les flèches, c’est pour indiquer la direction du regard)

– Alternez la posture de la vache et celle du chat quelques fois (mains et genoux au sol – en table – inspirez en creusant le dos, vos ischions remontent vers le ciel et votre regard aussi. Sur l’expiration, vos ischions reviennent vers votre pubis, vous arrondissez le dos en amenant le regard au sol puis vous regardez votre nombril, les mains pressent fort contre le sol pour ne pas vous affaisser). Faites cette « vague » 5 fois en respectant le rythme de votre respiration.

20150321_192445

– Revenez dans balasana (la posture de l’enfant) et respirez dans votre dos (en gonflant vos côtes dans votre dos, comme si des ailes allaient vous pousser). Rester pour 5 respirations.

20150321_192439  20150321_192423

– Passer à 4 pattes puis en adhomukha (chien tête en bas) et pédalez. Faites tous les mouvement qui vous semblent nécessaires, ceux dont vous avez besoin.

Marchez les mains vers les pieds, pliez vos genoux pour avoir le buste en contact avec les cuisses. Puis déroulez vous lentement, vertèbre par vertèbre jusqu’à revenir debout, bien droit, la tête en dernier. Restez là un instant et respirez profondément.

Et voilà, vous pouvez commencer votre séquence, Bonne pratique 😉

 

Bollywood…. Bilan vidéo

Ce film ne sera pas en compétition pour la Palme d’Or de cette année – nous en sommes conscients mais en toute humilité « filmistique » voici un petit montage de quelques images animées de mon séjour en Inde.