Pourquoi le yoga fait-il pleurer ? Ou retour sur un week end chargé en émotions

Bonjour à tous !!!

Et voilà, la question est posée, pourquoi le yoga fait-il pleurer ?? Non pas que le yoga rende malheureux – bien sur que non – mais on pourrait poser la question ainsi, pourquoi, parfois, pendant certains cours, on sent qu’on a les larmes qui montent aux yeux ??? Ou si cela ne nous est jamais arrivé, peut-être avons-nous déjà constaté ce phénomène chez d’autres yogis…..

Replaçons cela dans un contexte : je reviens d’un week end yoga organisé par Patrick Frapeau, mon professeur chouchou de chez Yoga Village. Et bien, c’était un moment très intéressant en matière de pratique yoga, nous avons pratiqué 2h30 le samedi matin sur le thème de l’ouverture du bassin, 2h30 le samedi après-midi sur les équilibres. Dimanche matin nous avons pratiqué 3h sur le thème des flexions arrières puis dimanche après-midi, la fatigue se faisant sentir on a pratiqué 2h sur la thématique des torsions. Donc pratique intense, dense et rythme soutenu, c’était crevant mais enrichissant et stimulant. Les séquences étaient intelligemment construites, évolutives et adaptées avec des variations possibles en fonction des capacités des uns et des autres. Je vous ai déjà parlé des cours de Patrick ici ou encore ici….
Cependant, j’ai passé le week end dans une sorte de marasme émotionnel voire émotif…. Je ne sais pas si c’est bien clair. Pendant le premier cours, les larmes me montaient aux yeux toutes les 2 minutes. POURQUOI ?? C’est la question que je dois me poser. Les autres moments de pratique m’ont moins chamboulée mais je suis restée sur cette première sensation – entre tristesse (ce n’est pas le bon mot mais je n’en trouve pas d’autre) et incompréhension. Je me suis sentie nulle, incompétente, pas du tout à ma place… Et en même temps, je sentais qu’il fallait que je passe par là, comme une étape, un exutoire : nettoyer quelque chose de gênant….
Cela m’était déjà arrivé en Grèce, lors de la retraite de l’été dernier. Et ça se produit systématiquement lorsque je travaille au niveau du bassin, des hanches. TOUJOURS !

pleurs-hypersensible

Mais, on n’est pas ici pour étudier mon cas.
Je voudrais qu’on regarde ce phénomène de façon plus globale, plus générale, car je ne suis pas un cas unique.
On dit souvent que cela se produit chez les yogis lorsqu’ils travaillent l’ouverture du cœur, les flexions arrières. Car le cœur étant le siège des émotions, provoquer son ouverture et l’accentuer entraîne des « tempêtes » émotionnelles qui débordent et peuvent amener les larmes. Les larmes permettent d’extérioriser les émotions, de les faire sortir de soi. Il faudrait ne pas les retenir, ne pas s’empêcher… Oui mais voilà, l’égo s’en mêlent, la fierté frêne la possibilité de se laisser aller. On se sent faible et qui – aujourd’hui – a envie (n’a pas peur) de se montrer faible ???!!!! Donc on « ravale » et par cette action, on bloque des sensations, des sentiments qui nous « gangrènent » et finirons par refaire surface à un moment ou un autre.
Est-ce que je parviens à laisser sortir mes émotions ???? HEEEUUUUUU NOOOOOOON !!!!
Je suis comme TOUT le monde ! Je me retiens, je bloque et j’espère que ça passe ! (faites ce que je dis…..)

Est-ce que cela vous est déjà arrivé ?? Sans entrer dans les détails et vous mettre à nu, si vous avez envie de nourrir cette conversation et partager votre expérience, je crois que ça ferait du bien à tout le monde (à moi aussi) de trouver des déclencheurs communs, des explications…. Je laisse ouvert cet article, car je ne sais pas comment le terminer, n’ayant pas le bout d’une solution à proposer….
Tout ce que je peux dire, c’est qu’il faut savoir repérer ces phénomènes et essayer – tant que possible – de ne pas les fuir, de ne pas s’en effrayer. Si cela devient problématique pour votre pratique, cependant, parlez-en à votre professeur par exemple, il pourra peut être vous aider ou du moins vous faire sentir que C’EST NORMAL, QUE CELA ARRIVE A D’AUTRES, QUE VOUS N’ETES PAS LA SEULE PERSONNE AU MONDE A VOUS SENTIR CHAMBOULEE EN PRATIQUANT LE YOGA !!!

N’oublions pas que le yoga permet d’engager un travail sur soi, sur l’estime de soi, l’acceptation de soi, de son corps…. HUM ! Vous voyez, les pistes d’explications pour comprendre ces émotions sont multiples…. Bonne thérapie mes petits yogis 😉

Publicités

16 réflexions sur “Pourquoi le yoga fait-il pleurer ? Ou retour sur un week end chargé en émotions

  1. Bonjour !

    Non, cela ne m’est jamais arrivé sur les quelque 30 années de pratique.
    Tout au début de mon apprentissage ce qui m’arrivait c’étaient des crises de fou rire consécutives à l’euphorie que je vivais. Mais aujourd’hui encore il m’arrive de ressentir un sourire sur mes lèvres suite à la paix et le bien être.

    A + !

  2. Pour ma part, oui, ça m’est arrivé une fois, à la toute fin d’une séance. J’avais travaillé très profondément dans les positions et, j’ai ressenti comme un immense tsunami émerger du fond de mon être à la toute fin de la séance, impossible à contrôler, je ne pouvais que laisser faire…Une impression très forte d’avoir laissé partir beaucoup de ce que je retenais s’en est suivie, j’étais léger, mais quelque peu, chamboulé, par cette expérience.

  3. Merci pour ton blog…
    Mon expérience: Les larmes se sont mises à couler à la fin d’une séance 😦 mais alors c’était un torrent irrépressible … Les personnes présentes ont tenté de me consoler en vain, il fallait que ce trop plein s’évacue et je l’ai laissé sortir…

  4. Ma prof m’a dit qu’on cachait beaucoup d’emotions dans les hanches et qu’il ne fallait pas s’inquieter si on se trouvait hyper emotive apres la seance. Et c’est vrai que sans en arriver aux larmes, j’ai ressenti une vague de melancolie m’envahir a plusieurs reprises apres ces seances.
    Je ne sais pas si c’est de l’auto-conviction ou bien le fait d’avoir vecu une sale periode les mois precedents, mais je n’ai pas ressenti cette meme impression lorsqu’on travaille une autre zone.
    Merci pour ton blog !

  5. Hello, je viens sur ton blog pour la première fois et je me suis totalement laissée emportée par tes articles que je trouve vraiment très intéressants 🙂
    J’ai commencé le yoga il y a un mois à raison d’un cours par semaine. Ca me plaît beaucoup, j’aimerais pouvoir le faire à la maison, mais le faire juste évidemment.
    Pour en revenir à cet article, lors de mon dernier cours, des larmes se sont échappées lors du moment de relaxation en fin de séance (heureusement qu’il faisait nuit). Je n’ai pas compris pourquoi, je n’étais pas triste. Dans ma tête je me disais « Mais arrête, tu pleures pourquoi ?! » Impossible de l’expliquer ! 🙂

    • C’est très beau de partager ce moment ici. Et je suis ravie que le blog te plaise bien, merci beaucoup.
      Pour les larmes, cela parait bête à dire mais il faut laisser les choses se faire. Tu devais avoir accumuler des émotions – sans trop t’en rendre compte – et à ce moment là, pour des raisons complexes et nombreuses, ces émotions se sont échappées…Il n’y a pas toujours de réponse ou d’explication…

  6. Bonsoir. Je tombe sur ton joli blog, suite a une recherche internet. Cela fait deux semaines que je me suis mise au yoga pour avant tout une quete de detente et bien etre. Mais ce soiret hier pareil…. Je pleure a chaude larme, je sentais deja hier soir mon coeur lourd. Comme si je ne m etais pas autorisee a vivre ma peine. Et ce soir tout a eclaté…
    Je remercie la pratique du yoga de me permettre de tout relacher. De me permettre d etre vivante meme dans l emotion la plus désagréable… Namaste

  7. Bonjour, merci pour ton article … J’etais justement à la recherche de temoignages sur ce sujet. Je ne pratique pas régulièrement le yoga, mais cet hiver un peu plus. 2 fois, j’ai fini le cours en larmes, heureusement personne ne s’en ai rendu compte … Comme tu dis pas facile d’assumer surtout quand on ne comprend pas soi même. Je ne suis donc pas seule dans ce cas ….

    • Non tu es loin d’être la seule mais comme tout le monde on se cache un peu dans ces moments-là et on espère que personne ne le remarque… Très humain comme réaction 🙂
      Parfois pleurer c’est juste le signe que certaines barrières tombent et c’est effrayant de se sentir « fragile ».
      Poursuis sur cette voie et ne retiens pas les larmes si elles refont surface.
      Bonne pratique

  8. Coucou, et moi même aussi… Après ma 3eme séance de yoga, qui fut très intense, je suis sortie de la salle et éclatée en larmes sans savoir pourquoi, c’est impressionnant quand tu ne t’y attends pas et puis ça a duré 15 bonnes minutes je ne pouvais pas l’arrêter.
    L’élément déclencheur pour moi a été dû à un profond bien être et déblocages de noeuds dorsaux, je pense mais pas certaine… Voili!

  9. Ça m’est arrivé également. La 1ère fois lors d’une séance de sophrologie, la 2ème fois à la fin d’un cours de yoga (que je pratique depuis peu de temps). J’en ai parlé à ma prof qui m’a dit que c’était arrivé à d’ autres élèves, et à elle même.
    Ce serait un moyen de libérer les tensions, nettoyer les « fascias » de nos émotions et autres choses dont on veut se débarasser.
    Après on se sent mieux, donc accueiller ce phénomène avec bienveillance!

  10. JE debute , mais oui cela dépend des cours, souvent crise de rires ( moment évasion, plaisir) et une fois mes yeux ont couler mais j’étais enrhumé 😉.j’ai trouver votre blog, en recherchant « pleurs, yoga » car pour moi c’est quasi apres chaque cours une fois rentrée, au début ca va et au bout de 30 minutes comme besoin de tout sortir …
    Contente d’avoir trouver votre blog 😉

  11. Namasté,
    Oui ça m’arrive d’avoir les larmes qui coulent doucement ou à flot ; à un moment de ma pratique cela m’arrivais à chaque séance pendant plus d’un an. Aujourd’hui moins souvent, mais ça m’arrive encore, ça doit faire environ dix ans que je pratique le yoga. C’est déstabilisant au début puis j’ai appris à accepter cet état, qui vient généralement pendant la relaxation. J’ai demandé à mon professeur qui m’a expliqué que c’était les nerfs, le relâchement, le nettoyage des nerfs. Donc je rejoints Amy.
    Je dirais que les larmes ne sont pas une honte bien au contraire ! C’est notre intérieur qui j’exprime, ce qui signifie une bonne pratique et un lâché prise.
    (ps : je parle pour les personnes à qui ça arrivent … je ne dis pas qu’il faut pleurer pour avoir une bonne pratique.)
    Shanti

    • merci de partager cette expérience. Il arrive que mes élèves se sentent « bizarres » lorsqu’ils versent quelques larmes. Certains se cachent pour pleurer…
      Alors merci de dire que cette expérience peut arriver même après plusieurs années de pratique 🙂
      Namaste

  12. Bonjour, je viens de terminer ma séance yoga avec bcp d’ouverture de hanche et boum! Un tsunami m’a envahit. Pleurs et bcp d’émotions sont sortis. Un mélange de tristesse et de liberation je dirai. Contente d’avoir trouvé ce blogue et de savoir que je ne suis pas la seule a qui cela arrive 😊 Je suis débutante en matière de yoga et j’ai l’impression que cela peut valoir une visite chez le psy 😉 namaste🙏

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s