Bilan du module 1 de formation

Bon…. Je vous l’annonce tout de suite, ça va être très difficile de faire un bilan de ce premier module de formation. Difficile car comme toute étape ou tout évènement attendus, on s’en fait une idée, on idéalise ou on redoute et finalement rien ne ressemble à ce qu’on pensait !

Je vais jeter en vrac mes impressions et puis vous trierez ??? Je vais tout de même faire ça de façon plus ou moins chronologique et en thématisant – cela m’aidera à clarifier mon propos.

Premières impressions : les gens, le lieu, l’état d’esprit…

Samedi 25 avril commençait donc ce premier module de formation certifiante. 30 minutes avant le début, nous sommes déjà nombreux (et oui il y avait 4 garçons) à attendre devant le Dojo de la Rue de la Folie Méricourt. J’y retrouve une connaissance, qui se nomme Alexandra (oui on aime se rassembler entre nous) et avec qui – je ne le savais pas à ce moment là – je vais passer toute la formation et, au passage, nouer des liens d’amitié. Donc c’est plutôt détendue que j’aborde ce premier jour même si 2h avant je donnais un cours à l’autre bout de la banlieue parisienne !

Nous nous installons et je compte les participants autour de moi : 56 ! 56 personnes installent leur tapis en même temps que moi pour suivre cette formation !!! Le Dojo est grand, certes, mais 56 personnes, c’est impressionnant. Je fais un autre calcul très rapide dans ma tête – celui du montant total payé par ces 56 personnes au Studio Gérard Arnaud pour être formées !!!! OMG, quand je serai grande je veux faire « Gérard Arnaud » comme métier 🙂

Nous prenons un premier cours dispensé par Gérard en personne et qui a duré 2h. Cours de vinyasa assez classique pour qui connaît le style Gérard Arnaud. Je sens l’énergie qui se dégage du groupe et moi-même je me donne à fond pour ce premier moment de communion. La pratique se termine, nous faisons une pause puis nous formons un cercle afin de nous présenter les uns aux autres. Chacun notre tour, nous exposons les raisons de notre présence et « notre objectif ». C’est varié, parisiens, banlieusards, provinciaux, étrangers, pratiquants depuis 10 ans, 3 ans, 6 mois, 3 mois… Yoga vinyasa, bikram, hatha, yin, méditation, asthanga… Arrivés ici pour changer de vie ou pour se faire plaisir, c’est ce qui fait la richesse de cette formation même si à priori j’ai pensé que c’est ce qui allait la rendre médiocre.

Je vais garder un conseil que Gérard nous donne à la fin des présentations : « Méfiez-vous de l’enthousiasme, il est porteur de déception et de blessures ». Et c’est vrai. Vouloir tout donner, ne pas s’écouter parce qu’on est super heureux d’être là et qu’on a attendu ce moment peut créer des frustrations et engendrer des blessures. Pratiquer à 80% pendant 15 jours est plus intéressant que pratiquer 120% 2 jours et 0% par la suite à cause d’un bobo !

e4e584bb97da4d49-BAccueilWeb

Le déroulé :

Les jours se sont enchaînés sur le même modèle : 2h de pratique vinyasa puis pause puis atelier (postural, anatomique ou philosophique). Les cours n’ont pas tous été donné par Gérard. Nous avons eu l’occasion de rencontrer les professeurs qui enseignent au studio habituellement (Céline, Benoit, Isabelle, Masako, Millie…). Les ateliers sur l’anatomie et la philosophie nous ont permis de rencontrer des intervenants extérieurs (gros coup de cœur pour Colette Poggi – sanskritiste, professeur, conférencière…). Lors des ateliers posturaux, Gérard nous proposait deux ou trois asanas que nous décortiquions et pratiquions seuls ou en groupe afin de nous corriger.

La condition physique :

Est-ce que j’ai été fatiguée ! OUI affirmatif. J’ai même réactivé une douleur que j’avais dans la hanche mais qui habituellement me laisse tranquille. Il a fallu que j’aille chez l’ostéo de façon un peu urgente tellement la douleur devenait insupportable. Le genou abimé récemment a très bien tenu en revanche. 15 jours de pratique sans pause c’est intense. Le corps récupère mais la fatigue s’accumule doucement, les petites douleurs deviennent des blocages et certains jours, on a du mal à se pencher en avant !!! C’était vraiment cyclique. Des jours, la patate d’enfer et d’autres la motivation dans les chaussettes ! La façon de suivre le cours s’en ressent, on est à fond ou on s’économise….

L’état d’esprit :

Promiscuité, formations et approches du yoga différentes finissent par créer des petites tensions au sein d’un si gros groupe. Je crois que c’est normal. Il y a autant de « bon » yoga que de personnes présentes – chacune ayant sa conception, son prof chouchou, son studio adoré ou au contraire, sa bête noire yogique ! C’est une simple question de perception, tout va bien !

De mon côté je décide de prendre, de m’abreuver au maximum de ce qui se passe pendant ces 15 jours. De l’évolution dans ma pratique au plus petit détail ressenti, je tente de tout capter. Une main de Gérard, un conseil, une indication, une posture proposée de façon différente, une question, la gestion de la fatigue, un vinyasa les yeux fermés, une relaxation de 20 minutes, un travail en binôme ou en trinôme…. Tout est formateur, tout est riche d’enseignements, tout me fait grandir….

J’ai la sensation que cet article est 1000 fois trop long, je vais donc m’arrêter là. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser. Pour finir, je dirai que je suis impatiente de voir ce que le module 2 nous réserve ! Restez connectés 😉

 

Publicités

Une réflexion sur “Bilan du module 1 de formation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s