Souvenirs de Lyon

Aujourd’hui je voulais revenir sur une chose qui s’est produite à Lyon pendant les cours de Kundalini. Comme je vous en parlais ici, le Kundalini yoga n’est pas vraiment le type de yoga qui me correspond le mieux. Cependant, pendant le week end lyonnais, j’ai été contente de pouvoir m’y réessayer.
Une chose notamment à retenu mon attention, et c’est une chose qui me questionne et que j’aimerais mettre en pratique pendant mes cours : la répétition du geste.

Dans le Kundalini yoga, les pratiquants cherchent à se dépasser, à dépasser une sorte de sensation physique pour aller plus profondément et bien entendu aller vers une forme de transe – tout cela dans le but de faire s’élever la Kundalini*
Sur des musiques qui durent très longtemps (10 à 15 minutes), les pratiquants répètent le même geste. La fatigue s’installe au bout d’un moment, la lassitude aussi et le mental s’agite, se demande quand est-ce que l’exercice prendra fin. C’est cette sensation là que j’ai envie de tester à nouveau et de faire tester. Car en effet, lorsqu’on s’arrête, qu’on a mal quelque part, qu’on relève la tête et qu’on se met à penser à la liste de courses…. Même pendant les cours de yoga qui ne sont pas Kundalini, est-ce que c’est le corps qui réagit ou est-ce que c’est le mental ???

Ce qui joue énormément dans la répétition d’un geste pendant un moment x, c’est que si vous ne connaissez pas la chanson, vous pouvez très bien imaginer que l’exercice s’arrêtera dans 5 minutes tout comme dans 20 minutes…. Et cette notion de temps est très étrange au regard des vies que nous menons – toujours plus rapides, toujours plus instantanées. Ici, on ne sait pas quand le mouvement va se stopper, de fait il est totalement impossible d’anticiper sur ce qui vient après mais également sur la sensation et la prétendue douleur qui pourrait en résulter.
On finit par exécuter, sans réfléchir (ce n’est pas péjoratif). On se laisse guider par la musique, on entre dans une sorte de méditation active, sans savoir où elle nous mènera.

PicsArt_1433622041534
Je vous propose de faire un essai. C’est Karta Singh qui nous a fait faire ces deux exercices le premier jour :
– choisissez des musiques longues pour vous accompagner, mais que vous ne connaissez pas forcément – afin de ne pas anticiper la fin de la chanson.
EXO 1 : Allongez vous et en rythme, en suivant la chanson, vous allez lever une jambe tendue vers le ciel, puis la reposer pour lever l’autre et ainsi de suite jusqu’à la fin de la musique.
EXO 2 : Assis confortablement (sur une brique ou une couverture) et toujours en suivant le rythme (d’une autre chanson), vous allez lever les deux points vers le ciel puis plier devant la poitrine puis ouvrir les deux bras sur les côtés, puis revenir poitrine puis lever vers le ciel. Ca donne une drôle de chorégraphie digne de Claude François. Faites cela aussi longtemps que dure la musique sans vous arrêter.

Une fois l’exercice terminé, recentrez-vous en respirant, écoutez votre respiration et voyez ce que cela a produit sur vous.
Très étrange n’est-ce pas ? Et même si je ne suis pas une grande adepte de ce type de yoga, cet exercice en particulier m’a beaucoup questionnée et je l’ai bien apprécié.
Je trouve qu’il permet de réfléchir à tout un tas de choses, nos états d’esprits, notre façon de vivre, d’anticiper ou de fuir certains actions….
Je vous laisse y penser !

PS : Les photos ont été prises à Lyon entre deux cours par mon amie Emma. Elles n’illustrent pas les exercices mentionnés ci-dessus.

* Pour rappel, kundalini est un terme sanskrit qui désigne une puissante énergie lovée dans la base de la colonne vertébrale (chakra mūlādhāra), au niveau du sacrum. Elle est représentée comme un serpent enroulé sur lui-même trois fois et demi. Par la pratique de la méditation mais aussi des kriyas, la kuṇḍalinī s’éveillerait et monterait le long de la colonne vertébrale depuis l’os sacrum jusqu’à la fontanelle, progressant d’un des sept chakras à l’autre afin de les harmoniser un à un par l’intermédiaire du canal (nadi) sushumna.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s