La formation se termine…. What’s next ?

Bonjour à tous,
comme vous l’avez constaté, il y a eu un petit bug sur cet article….
Voilà, c’est réparé ! La magie de l’informatique…

La formation s’est terminée vendredi 26 juin 2015 après 15 jours de pratique et d’ateliers non-stop ! Comme pour le premier module, les journées étaient composées de manière constante : 2h de pratique, une pause, un atelier. Souvent un atelier postural mais on a aussi eu deux après-midis d’anatomie et deux de philosophie avec l’excellente Colette Poggi en intervenante.

Mon regard sur cette deuxième session :

Le groupe : Je ne sais pas si c’est la chaleur, la fin de l’année scolaire ou le fait de savoir comment ça se déroule mais j’ai trouvé le groupe un peu moins mobilisé que pour le premier module. Il y a eu pas mal d’absence, des adaptations d’emploi du temps, des choix…. Je pense que si je l’ai remarqué c’est parce que j’ai moi-même vécu ces 15 jours de cette façon. Le fait de connaître l’organisation, de savoir – qu’à priori – mon corps supporterait le rythme, je me suis sentie moins stressée voire peut être un peu moins investie qu’en avril. Je crois aussi que l’exaltation du premier module a laissé place à une sorte de routine. C’est la réflexion qu’on se faisait la deuxième semaine : cette formation, bien qu’elle soit condensée, qu’elle ne dure que 2 fois 15 jours et qu’elle te sorte de ton quotidien routinier…. devient une routine. Arrivée à 10h ou 14h, cours de 2h, atelier, et fin à 15h ou 18h…. Bref, tu parviens à te recréer des habitudes au sein d’un moment particulièrement inhabituel ! C’est drôle…. Et du coup comme toutes les routines, celle-ci a sa part sympa (on se connaît mieux les uns les autres, on a nos repères, on sait comment « tenir » malgré la fatigue….), elle a aussi son revers (petite lassitude).

Le corps : Comme vous le savez, j’ai commencé la formation en étant blessée aux ischio-jambiers ! Donc, comment te dire que j’ai fait méga gaffe pendant toute la formation ! Dès que ça tirait, j’arrêtais ou j’allais moins loin. Je pense que je n’ai tendu les jambes que très peu souvent et j’ai appris à mon bassin à rester en rétroversion pour ne pas mobiliser l’arrière des jambes. C’est intéressant de voir comment le corps s’adapte, les chemins qu’on peut trouver pour s’économiser, pour se protéger. J’ai aussi davantage travailler mon dos, en descendant moins bas pour ne pas faire travailler les ischios.

Je retiendrai ce que Millie Deniset nous a dit : la blessure ce n’est pas seulement une entrave ou un frein à la progression, c’est aussi une autre façon de se rencontrer soi-même. Je pense que cette phrase m’a sauvée d’une frustration chronique ! Merci Millie !

11037461_10153501625213690_5435965444390868343_n

Le contenu de la formation : Je ne vais pas vous dire qu’on a tout vu, qu’on sait faire toutes les postures même les plus avancées… NON ! Pendant chaque atelier postural nous travaillions sur deux ou trois postures de la même famille (flexions avant, flexions arrière pour ce module 2) et nous décortiquions les variations, les adaptations en fonction des traumatismes, des difficultés que nos potentiels élèves pourraient potentiellement rencontrer…. Ce n’est pas super facile de se projeter sur des cas hypothétiques. Car « avoir mal à l’épaule » peut vouloir dire une chose et pour une autre personne avoir une réalité différente. On peut avoir mal en levant le bras ou en tournant l’épaule vers l’extérieur ou encore lorsqu’on prend appui dans les mains…. Bref, tout cela pour dire qu’il n’y a qu’en pratiquant, qu’en enseignant réellement, à de réelles personnes (toutes uniques) que nous deviendrons vraiment professeurs. Cependant la formation offre l’immense avantage de voir (revoir) des postures de base et intermédiaires (celles que nous enseignerons à 80% de nos élèves) et de comprendre l’alignement, les ajustements, les chaînes musculaires mobilisées, les adaptations possibles en fonction des potentialités…. etc…..

Je suis ravie d’avoir pu faire cette formation, vraiment. Je me suis éclatée, j’en ai profité à mort malgré mon corps chancelant, j’ai fait des rencontres superbes, je me suis testée dans des conditions particulières, j’ai ressenti des émotions très fortes, des cours où je me suis sentie nulle et d’autres où j’avais l’impression d’être habitée tellement je me sentais volée au dessus du tapis !

Je pourrais la conseiller mais à la condition de l’envisager au sein d’un projet formateur plus global et plus construit. Seule, elle est une bonne base mais – de mon point de vue, reste un peu légère pour qui veut se lancer direct après dans l’enseignement.

Voilà, quelle est la prochaine étape ???? Je ne sais pas trop. Mon projet était assez construit jusqu’ici et maintenant il faut se poser un peu et réfléchir, envisager une suite…. Pour l’instant, je vais consacrer mon été à mettre en place des cours pour la rentrée, espérant pouvoir devenir un meilleur forgeron en forgeant 😉

Posez-moi vos questions, j’y répondrai avec énormément de plaisir !

Publicités

7 réflexions sur “La formation se termine…. What’s next ?

  1. Bonjour
    Merci pour ces articles supers!!!
    Je t’ai déjà posé quelques questions concernant la formation que j’envisage de faire…
    Voilà j’aimerais savoir si tous les participants avaient une pratique très avancée
    Est ce que certains ne savaient pas faire des postures tel que sur la tête ou autres?
    Merci

    • Bonjour Ana,
      Tout le monde ne savait pas faire la posture sur la tête, puisque c’est celle que tu prends en exemple. Je dirai qu’une grosse majorité avait une pratique assez avancée mais je n’ai pas vu de « champions » ou de « monstres » yoguiques 😉 Sur les 60 participants, 1/3 avait une pratique plutôt intermédiaire je dirais. Chacun arrive avec ses facilités (équilibres et postures de « force » pour moi) et ses difficultés (la souplesse dans mon cas). Il ne faut pas trop te prendre la tête 🙂
      Tu me diras si tu vas au bout de ton projet ! Je serai ravie de t’aider !

  2. Merci beaucoup de ta réponse.
    J’ai très envie de participer à sa formation.
    J’ai rencontré lors d’un stage en mars Gerard arnaud il m a dit que c’était possible pour moi de suivre sa formation mais je reste toujours avec des doutes!!!

  3. J’ai fait la formation avec Gérard mais comme tu le dis si bien dans ton post ça reste une formation légère pour enseigner par la suite, j,ai eu cette même sensation et donc j’ai décide de suivre une autre formation (nous restons toujours des élèves).

    • Super et bravo pour la formation ! Oui il faut rester humble en toutes circonstances et poursuivre sur le chemin de l’apprentissage. C’est en pratiquant que nous deviendrons de meilleurs professeurs…. Gérard le dit très bien d’ailleurs !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s