Et sinon….

Ici on ne parle QUE yoga (et un peu bouffe aussi) !!! Normal me direz-vous, si vous souhaitiez trouver un blog qui parle de déco vous en chercheriez un !!!! Mais voilà, j’aimerais faire un article un peu en marge de ce que je rédige d’habitude et partager avec vous un coup de cœur cinématographique qui m’a amené à réfléchir un peu sur deux trois points…. (vous avez encore la possibilité de ne pas aller plus loin – car je sens que ça va être un peu foutraque comme article – ok?) 🙂

MUSTANG – de Deniz Gamze Ergüven – VRAIMENT ALLEZ LE VOIR !

Film hyper bien réussit de mon point de vue qui dresse le portrait de 5 sœurs adolescentes qui vivent dans un village un peu tradi de Turquie entourées de leur grand-mère et de leur oncle. Voilà ce que dit le pitch :
« C’est le dernier jour de l’année scolaire dans un village reculé de Turquie. Lale et ses sœurs rentrent de cours et jouent à la plage avec des garçons. Mais leurs jeux innocents font grand bruit dans le village très conservateur et leur grand-mère, outrée par ce qu’elle estime être de l’impudeur, les sanctionne dès leur retour à la maison. Entre les jeunes filles et les adultes, c’est le début d’une confrontation faite d’incompréhension. Peu à peu, la maison familiale se transforme en prison pour les jeunes filles qui se rebellent contre les traditions… »

Je n’y connais pas grand chose en cinéma, je n’aurais pas la prétention de vous dire si la réalisation est bonne ou mauvaise. Ce que je sais en revanche c’est que les images sont magnifiques et que les 5 jeunes filles sont splendides et touchantes. Le scénario – d’une certaine manière – m’a rappelé Virgin suicide. Le côté enfermement suite à un « scandale », les jeunes filles qui tentent par tous les moyens de sortir de leur « prison » et de garder contact avec l’extérieur et l’envie – que chaque spectateur ressent je pense – qu’elles s’en sortent. Le film oscille entre scènes dramatiques (mariages forcés) et moment drôles – comme lorsque les plus jeunes jouent à être à la piscine pour tromper l’ennui. C’est fin et émouvant. La relation fusionnelle qui lie les sœurs est très belle aussi et tour à tour allège ou plombe encore plus le propos.

mustang-de-deniz-gamze-erguven-critique-film-cannes2015

Avant d’aller plus loin, je dois vous dire que de plus en plus j’évite d’exposer des points de vue qui pourraient choquer ou provoquer des conversations houleuses – que ce soit avec mes proches ou sur ce blog. Je ne suis pas ici pour prôner une façon de penser ou pour me la jouer madame la morale (ce comportement m’agace assez chez les autres pour avoir envie de le reproduire), la plupart du temps je m’en tiens à des faits relatés objectivement. Je ne rédige que très peu de billets d’humeur. Mais, là, ce film est devenu un objet de réflexion. Je ne découvre pas que les mariages forcés ont encore lieu dans certains pays ou au sein de certaines communautés, je ne découvre pas non plus que des adultes abusent d’enfants. Je ne me considère pas comme féministe même si je n’ignore pas les injustices dont les femmes font encore les frais dans de nombreux domaines…. Et avant de poursuivre, remettons tout cela dans le contexte – il s’agit d’une FICTION !

Je ne partage pas systématiquement mon avis mais je me tiens au courant. Je n’en ai pas non plus rien à foutre. J’ai – depuis quelques années maintenant – décidé de prendre de la distance avec les évènements, les faits, que je ne peux pas contrôler et encore une fois je refuse de me poser en donneuse de leçons en disant ce qui est bien ou mal. Les attentats, les crises économiques, la politique…. Si je considère qu’un sujet est trop « gros » pour moi, je ne m’y attache pas et je ne vais certainement pas chercher à en débattre. Chacun voit midi à sa porte, je ne juge pas les opinions même si je ne les partage pas toujours.

Mais là le film a provoqué quelque chose. Ces jeunes femmes qui vont faire l’objet de rumeurs et qui vont être traitées comme des coupables alors que clairement c’est l’inverse, me rappelle des choses qu’on voit tous les jours dans la rue ou aux informations et qui me scandalisent. Mariées de force, obligées d’obéir, contraintes de vivre sous le joug de « tuteurs », elles vont malgré tout chercher à améliorer leur quotidien, à rester elles-mêmes. Elles vont se battre à leur manière contre l’oppression et rester unies pour ne pas sombrer. Evidemment que l’histoire n’est pas jolie pour tout le monde, certaines seront mariées ou contraintes à des solutions extrêmes, d’autres trouveront des échappatoires.

Mais leur volonté de vivre, de résister, est belle et m’a profondément touchée. C’est ça que je voulais vous dire….

Prenons en de la graine…. Et méditons sur cette force que nous possédons et qui nous permet de rendre la vie plus jolie, si nous nous en donnons les moyens….

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s