Révolution #1

J’ai un nouveau projet depuis quelques jours : diminuer mes déchets. Voilà ! Ca ne fait pas rêver, ce n’est pas l’ambition la plus glamour que j’ai pu avoir mais ça me tient vraiment à cœur.

J’avais déjà commencé à m’interroger sur la nécessité d’emballer un tube de dentifrice ou des yaourts dans des étuis carton…. Il y a une épicerie vrac à côté de chez moi et j’y achète mes graines / noix… Je pense que le thé en vrac est meilleur pour la planète que tous ces sachets qu’on jette à la poubelle…. J’avais également arrêté les sacs plastiques du supermarché…. etc…. Bref, tout un tas de petites choses qui finalement allaient déjà un peu dans le sens de réduire le contenu de ma poubelle….

Cependant, ces derniers jours, ce projet passe à un deuxième niveau, s’accélère, suite à la lecture du livre ZERO DECHET de Béa Johnson. Papesse du zéro déchet en sa demeure et business women accomplie, elle y explique comment elle a entamé cette révolution et comment après plusieurs années de tests, d’essais, d’échecs… elle parvient à ne faire qu’1 seul litre de déchets par an pour une famille de 4 personnes !!!! OMG !

Evidemment elle donne de nombreux conseils et sa démarche est un chouilla extrême – selon moi – pour pouvoir conserver une vie simple. Car la clef du succès de cette entreprise est là, pour que le zéro déchet dure dans le temps, il ne faut pas fixer la barre trop haut ni se compliquer l’existence. Sinon, c’est certain, on reviendra à nos bonnes vieilles habitudes de consommateurs polluants !

kitchen-0111-m  zc3a9ro-dc3a9chet-bc3a9a-johnson

Alors voilà, pour ma part, j’ai décidé de commencer doucement, en faisant quelques ajustements qui me semblent tenables et pas trop contraignants.

Hygiène :
– Remplacer mon shampoing en bouteille par un shampoing solide (évite les bouteilles en plastiques) – j’ai acheté une énoooorme bouteille de gel douche Naturalia à l’aloé véra la semaine dernière. Quand celle-ci sera terminée, j’acheterai un savon solide pour me laver le corps.
– Remplacer le savon à main liquide par un savon solide (évite les recharges)
– Remplacer mon déodorant Mixa (durée 1 mois et demi) par un stick de pierre d’alun (durée ???? – beaucoup plus que le Mixa dans tous les cas)
– Remplacer les cotons démaquillants par des petits gants lavables

Pour la maison :
– Remplacer doucement l’essuie-tout ainsi que les lingettes sol (j’ai un chien qui n’a pas encore compris (15 ans) qu’on ne doit pas faire pipi dans la cuisine) par des chiffons microfibres lavables
– Avant de racheter un aliment terminé, vérifier qu’il existe en vrac et acheter en vrac
– Aller faire les courses ou le marché avec des sacs réutilisables pour éviter de prendre des sachets plastiques (ceux du rayon fruits/légumes)
– Ne plus prendre le papier qui entoure la baguette de pain le dimanche (en fait, en vrai, ça sert à quoi ce papier ?)
– Réutiliser les feuilles imprimées sur un seul côté pour faire les listes (courses, to do list….)
– Installer enfin une  étiquette « stop pub » sur la boite aux lettres

=> Evidemment au moment d’acheter le savon ou le shampoing solide….etc…. je veillerai bien à ce qu’ils soient vendus SANS emballage !

3760406619

Voilà le projet du mois n°1. Pour certains, ce sera peut être vu comme insignifiant. Les plus « éco-bio-engagés » d’entre vous se diront que j’aurais du mettre ces changements en place depuis longtemps…. Oui….. mais voilà…. C’est un petit pas pour moi, un début. Je ne veux pas être trop ambitieuse et laisser tomber dans 3 semaines.

Je vous propose de faire un point à la fin de ce mois pour tirer quelques conclusions, débriefer, voir si j’ai pu tenir cet engagement et essayer de déterminer les « économies » financières et la réduction des déchets.

LE LEIMOTIV A SUIVRE : REFUSER ; REDUIRE ; REUTILISER/RECYCLER ; COMPOSTER

Au fait, quelqu’un sait comment on fait du compost ??? 😉

Publicités

4 réflexions sur “Révolution #1

  1. J’adhère à la démarche, et j’aime voir la tête des vendeurs quand tu refuses poliment le sac en papier, le ticket de caisse, le mini-catalogue, le bon à gratter pour le jeu-concours, l’échantillon offert (tout ceci vécu lors d’un même achat en parfumerie !). Sinon, côté beauté je promeus les lingettes lavables – que je couds moi-même, et j’ai une pierre d’alun depuis 4 ans, usée à 30% (donc potentiellement 12 ans de durée de vie – imbattable !)

    • Excellent ! Oui c’est vrai qu’ils n’ont pas l’habitude que tu refuses des objets « promotionnels ». Mais je crois tout de même qu’un mouvement de fond est en marche. Les sacs plastiques notamment ne sont plus donnés systématiquement, il faut les payer…. etc… Espérons que les consciences s’éveillent et que les consommateurs soient plus raisonnés 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s