Une semaine en été

Un petit billet d’humeur, comme ça, rapido, en passant…

Cette année, mon été fut moins « mouvant » que l’année dernière. Alors qu’il y a un an – à la même époque, j’avais vu l’Ile de Paros en Grèce, l’Ile d’Oléron et Barcelone, cet été, je n’ai presque pas bougé de mon département yvelinois préféré ! Une escapade tourangelle de trois jours a constitué mon unique voyage de l’été. Vous le savez j’ai travaillé, j’ai préparé la rentrée dans le but de développer cette toute nouvelle activité de professeure de yoga. Et puis avec l’Inde qui date de février et mon planning de ces derniers mois un peu plus « souple » que ce que je connaissais jusqu’alors – dans le monde salarié – je n’ai pas ressenti le même besoin de prendre l’air qu’habituellement. Mon porte-monnaie non plus n’en avait pas vraiment le désir !

Je suis donc restée sagement en région parisienne pour donner des cours en plein air et prospecter afin de constituer une activité correcte pour la rentrée. D’ici quelques jours, je publierai mon planning. Pour ceux qui ne peuvent pas attendre, il est disponible sur mon site web professionnel.

Résultat de ce travail, je suis contente. J’ai un planning prévisionnel qui semble honorable pour une première année…. A condition que tous les cours se maintiennent – évidemment ! Je vais donc pouvoir dispenser des cours collectifs au sein de deux associations situées à côté de chez moi, mais aussi au sein d’une salle de sports. Les cours en entreprises se sont eux aussi étoffés et je continue de donner des cours à une petite poignée de clients particuliers. Sur le papier, tout cela semble idyllique et je savoure franchement chaque bonne nouvelle, chaque nouveau contact… Mais je garde les pieds sur terre, il faudra faire mes preuves et accompagner mes élèves sur le chemin du yoga de façon à ce qu’ils souhaitent poursuivre en ma compagnie… Remplir des cases sur un excel est facile ; Se dire que derrière il y a des gens qui attendent de découvrir une discipline, de s’enrichir, de progresser, d’évoluer… Ca c’est autre chose.

Et de façon très pragmatique, une case dans un tableau excel représente aussi un revenu ! Et oui !!! Point ultra important et sensible de cette démarche. Car même si j’ai tout quitté pour vivre ce qui me faisait vraiment envie, je ne perds pas de vue qu’on ne vit pas simplement en se nourrissant de passion… Non il faut y mettre des légumes aussi ! Mes indemnisations chômage arrivent à terme et il faudra que le reste suive pour continuer à vivre ce rêve !

Arrêtons de détailler les potentielles situations stressantes. Pour le moment, le planning est svelte, ni trop mince, ni trop dodu, il est de taille normale pour un début d’activité ! Et j’en suis TRES CONTENTE !!!

20150806_184909

Cet été fut aussi l’occasion pour moi de faire de jolies rencontres, en commençant par les élèves qui ont suivi les cours en plein air tout l’été. Une poignée de personnes enthousiastes, motivées et désireuses de se faire du bien en pratiquant le yoga au soleil, j’ai adoré donner ces cours !

J’ai aussi teaché en plein air pour le compte d’un C.E d’une société basée à côté de chez moi. Public différent mais tout aussi curieux et ravi à l’idée de découvrir une activité pendant leur pause déjeuner ! C’était stimulant de les retrouver chaque semaine.

J’ai fait LA rencontre de mon été : la fondatrice d’une association avec laquelle je travaillerai dès septembre. Véritable rencontre sincère, logique, naturelle. Au-delà du fait que nous allons collaborer, c’est une personne qui (je ne sais pas si elle lira cet article) me répond, qui est dans une énergie très similaire à la mienne et avec qui je vais – sans aucun doute – développer bien plus qu’une relation de travail !

Voilà pour ce billet d’humeur, ou d’étape, on peut le voir comme on veut. Cet été marque un tournant dans la construction de mon activité et annonce une année 2015-2016 plutôt réjouissante ! Je ne manquerai pas de vous donner des nouvelles de tous ces projets dans le courant de l’année.

Belle rentrée à vous !

Publicités

Révolution #2

Vous le savez, cela fait maintenant 1 mois que je me suis lancée dans l’aventure de la diminution de mes déchets.
Après ce premiers mois de tests, je peux confirmer – vous n’avez pas besoin de moi pour le savoir mais bon – qu’on vit dans une société où rien n’est fait pour réduire la taille de nos poubelles !!! De l’emballage du tube de dentifrice aux tickets de caisse…. tout est imprimé, empaqueté, emballé….
Je ne m’étais pas fixé des objectifs trop ambitieux afin de pouvoir tenir ces engagements sur la durée. Et bien même comme cela, ce n’est pas évident, par exemple il y a des jours où, dans le feu de l’action, je zappe de refuser le ticket de caisse ou l’emballage du pain…. etc…. Je ne trouve pas toujours des yaourts sans emballage…. et le vrac ne propose pas tous les produits…. Sinon, oui, mais il faut faire 3 ou 4 magasins différents, chose que j’évite car je pense aussi à mon empreinte carbone et à l’essence de ma voiture !!! V
Bref, pas simple….
Voici les constatations de ce premier mois zerowasteproject…..inprogress 😉

Les magasins bio/vrac à côté de chez moi :
Day by Day – Situé à 200m de chez moi, il est assez petit – ça peut faire l’affaire pour l’épicerie salée (riz, pates, farine, légumineuses…) et pas il n’est pas trop mal non plus pour l’épicerie sucrée mais très insuffisant pour l’hygiène et produits d’entretien et absence totale de produits frais. D’autre part, il était fermé tout le mois d’août.

Naturéo – Magasin bien plus grand que le vrac du quartier, il est situé à 10min de voiture. Le rayon vrac salé et sucré est assez bien mais petit en comparaison de la surface totale de vente. Ce n’est pas leur priorité. Ils sont dans le bio avant tout. Par rapport à ce que je m’attendais, pas tellement de proposition en produits d’hygiène et produits d’entretien et encore une fois TOUT est emballé – même le bloc de savon de Marseille ou le shampoing solide. Sinon c’est très bien pour les légumes et les fruits.

Bio c Bon – situé à 20min de voiture. Idem que pour Day By Day ou Naturéo. Le vrac salé est très bien, les fruits et légumes aussi mais pour le vrac sucré et le reste c’est bof ! Super pour les légumes et les fruits. On peut utiliser des cagettes pour rapporter le tout chez soi !

Le marché de ma ville reste un endroit parfait pour acheter des fruits et légumes variés et sans emballage !

Pour le moment, Day by Day de mon quartier est bien plus engagé sur le zéro déchet que les autres structures. C’est un peu normal aussi, il ne dispose pas de produits frais (pas de frigo, pas de nécessité de stockage…) et les autres sont avant tout estampillés BIO, le zéro déchet n’est pas leur créneau. Cependant, un consommateur soucieux d’acheter bio le sera peut être aussi au sujet des emballages. Alors ce serait bien que ces structures se mettent aussi à repenser leur politique d’emballage (ex : demander au client si il désire sont ticket de caisse et pouvoir décider manuellement de l’imprimer ou pas).

biocbon  day-by-day-Fontenay-le-Fleury-intérieur

Les autres remarques / c’est un peu le bazar mais bon…. j’ai noté au fur et à mesure pour ne rien oublier…
Remplacement du déo classique par la pierre d’alun.
OK pour l’application. Ok pour l’effet anti transpirant mais je ne transpire pas beaucoup en temps normal. Pendant la pratique du yoga, je me vide de mon eau (avec les deux types de déo) donc je ne peux pas comparer.

Remplacement du savon à main liquide pour savon solide.
OK RAS, simple pas de souci. C’est tellement basic que j’ai hésité à écrire ce point mais bon….

Utilisation de microfibres pour remplacer l’essuie-tout et les lingettes du chien.
A priori ok pour remplacer l’essuie-tout, ça fonctionne même plutôt pas mal. Je suis un peu plus sceptique pour les lingettes du chien car elles sont imbibées de lotions nettoyantes alors que le chiffon microfibres NON…. A voir et peut être fabriquer un produit nettoyant maison dont je pourrais imbiber le chiffon microfibre…

Presser son propre jus de citron au lieu d’acheter en bouteilles.
OK pour le goût, délicieux même ! Rien à voir avec les trucs chimiques du commerce, c’est vraiment meilleur mais pas de solution pour la quantité d’épluchures que cela génère et pas de possibilité de composter donc à réfléchir.

Utilisation de l’éponge réutilisable.
OK pour laver, même les restants de nourriture un peu accrochés (pas de face grattante). S’essore bien et donc sèche assez vite. Elle est lavable et est sensée résister à 10 passages en machine. On verra.

Shampoing solide à la place du shampoing liquide.
Pas ultra facile à faire mousser (habitude des shampoings liquides). Je me concentre sur les racines essentiellement et laisse les longueurs. Assez long à rincer pour ne plus avoir de résidus. J’ai aussi voulu faire un masque avec de l’huile sur les longueurs. Au moment de laver mes cheveux, de les rincer, le shampoing solide n’était pas de taille !!! J’ai du recourir à ma bouteille de shampoing liquide pour éliminer le gras de l’huile. Je vais chez le coiffeur la semaine prochaine, je ne me vois pas lui ramener mon bloc pour lui demander de me laver les cheveux avec… On verra ! Je vais peut être essayer de tester un coiffeur bio ou zéro déchet… Ca existe ?

Gant de toilette à la place des cotons démaquillants.
C’est une bonne alternative à condition de ne pas avoir la peau autour des yeux trop sensible. Pour ma part, cela m’irrite un peu l’œil donc je vais investir dans des lingettes réutilisables qui seront plus douces.

Cuisine.
Vous l’avez vu, j’ai testé une recette de bonbons à la menthe pour éviter d’en acheter, ce ne fut pas une réussite. En revanche la moutarde maison a un franc succès – bien qu’elle soit un peu forte à mon goût.

20150722_101208   20150722_101222

BILAN
Lorsqu’on ne vit pas seul(e), faire accepter ces changements n’est pas simple. Je m’en rends compte. On m’a demandé de ne pas « garder » les sacs pour faire les courses par exemple – j’avais conservé des sacs réutilisables (papier kraft) pour les fruits et légumes ou encore sac en tissu pour le pain ou le vrac…
Idem pour ma tentative de compost sauvage dans un bac à fleur inutilisé du balcon. « Tu me jettes ça sinon ça va attirer les bêtes !!! » Alors oui, je veux bien admettre que ce n’était certainement pas la meilleure idée du monde mais bon, faut essayer, non ?
Pour les autres changements, ceux qui impacte ma routine soin ou les recettes cuisine, aucun souci. Elles ne modifient pas réellement la façon de vivre. Elles ne me prennent pas plus de temps, ne sont pas contraignantes donc elles sont durables ! Et c’est vraiment cela l’objectif!!

Je vais continuer en gardant systématiquement à l’esprit ces 4 points qui me semblent de bons indicateurs :
– refuser les emballages ou les tickets inutiles
– me demander si j’ai besoin de tel ou tel truc avant de faire un achat
– voir pour remplacer un produit par quelque chose de durable ou de fait maison
– réassortir un aliment terminé par du vrac et non pas par un nouveau paquet acheté en grande surface

Je n’ai pas de tips miracle, j’essaie de faire au mieux sans fixer des objectifs inatteignables ! Je reste réaliste et je vise le long terme !
Pour les initiatives à venir : Utiliser une cup menstruelle pour remplacer les tampons, donner les emballages de médicaments à la pharmacie pour recyclage, fabriquer des produits d’entretien maison, cuisiner des compotes maison et faire des bocaux !

Mais il y a des choses pour lesquelles je ne trouve pas de solutions :
– enlever le vernis à ongle sans coton
– les cotons tiges
– les pubs qui continuent d’arriver dans la boite aux lettres malgré le STOPPUB
– ….

Voilà pour ce point à j+30 !!!
Et vous, ça vous parle ce type de consommation ou pas du tout ??

Moutarde…. miam

Dans la suite de mon projet zéro déchet, je me suis penchée sur les aliments que j’achète et que je pourrais éventuellement remplacer par du fait maison. Les bonbons à la menthe, vous vous en souvenez étaient ma première tentative – comment dire…. pas totalement aboutie…. Et la moutarde vient en second !
J’ai trouvé cette recette sur le blog « Les cuisines de Garance » que je vous invite à visiter si vous aimer faire les choses par vous même !

On peut préparer la moutarde à toutes les sauces , forte , vinaigrée , colorée et sucrée…
Aux herbes fraiches , au moût de raisin , à la violette ou au miel…

Cela peut aussi faire l’objet d’un cadeau original , peu cher, naturel et qui mettra vos atouts de cuisinière imaginative en lumière…

INGREDIENTS : (pour 600g de moutarde- divisés en 2 pots)
– 150 g de graines de moutarde blondes (pas les noires) – (vous pourrez en trouver dans les épiceries asiatiques , orientales , les magasins à bio parfois , sur les marchés ou sur le net …)
– 150 ml de vinaigre de cidre ou de vin blanc (vous pouvez tenter des vinaigres un peu originaux si vous voulez)
– 150 ml d’eau de source (+ou-)
– 30 ml d’huile neutre (colza ou tournesol mais aussi un mix huile d’olives et colza par exemple)
– 50 g de miel (FACULTATIF et + ou – en fonction de votre goût)
– 100 g de farine semi complète (genre épeautre) ou blanche T45
– 3 g de sel
– un peu de curcuma ou de safran (moi j’ai mis du curcuma acheté en Inde 🙂 )

20150819_093517

RECETTE :
Faire tremper les graines de moutarde dans le vinaigre une nuit.
Dans un mixer mélanger les graines, le reste de vinaigre s’il n’est pas tout absorbé puis l’eau. Et mixer.
Ajoutez petit à petit l’huile choisie, le miel et le sel puis incorporez la farine et le curcuma qui donne sa couleur jaune à la moutarde.
Mixer jusqu’à obtenir une pâte lisse (la mienne n’est pas totalement lisse car je n’ai pas un très bon mixer)
Mettre en pot et couvrir d’huile avant de mettre au frais.
Cette moutarde se conserve bien couverte d’huile (la même que vous avez utilisé pour la recette) et fermée par le couvercle.

20150819_093628 20150819_093733

Cette moutarde mérite d’attendre 2 ou 3 jours avant d’être consommée , elle se bonifie avec le temps…
La moutarde est une plante du bassin Méditerranéen, on consomme ses feuilles et fleurs jaunes et les graines.
La moutarde est purgative, révulsive , antiseptique et ouvre l’appétit, elle stimule la digestion également.
Elle est riche en calcium, fer, soufre, phosphore, potassium, vitamine A et C.
Elle est donc un condiment très recommandé en hiver par exemple.

Si vous essayez d’en faire une vous même, n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaires ou de m’envoyer une photo !!

20150819_093716

4 jours sans télévision

Vous le savez maintenant, je suis du style à me lancer des petits défis de temps à autres – histoire de tester ma volonté et ma détermination…. Histoire aussi de tester mes compétences/capacités/dons…. (appelons cela comme on veut) lorsque je me lance dans la réalisation de bonbons à la menthe par exemple…. Ou dans la confection de masque yoga ou encore dans un projet de réduction de mes déchets…. Bref, ne me laissez jamais lire une revue ou regardez un documentaire à la TV car il se pourrait bien que je sois TRES bon public et que je décide d’adopter dans le seconde de nouvelles habitudes de vie ou que je veuille tenter la dernière recette à la mode !!!!

La télévision, justement (transition de maboule), parlons-en 😉

Je ne suis pas ce qu’on peut appeler une addict du petit écran. Je la regarde – c’est certain – mais de moins en moins et quasiment jamais le soir, car je trouve que ce qu’on nous propose n’est vraiment pas intéressant. Je me lasse des séries et autres reportages ou jeux TV…. Je n’éprouve pas le besoin de suivre les aventures de personnes filmées dans les TV réalités (L’amour est dans le pré, Koh Lanta….) et – même s’il fut une époque où je me passionnait pour les séries US, ce n’est plus tout à fait le cas. La série SCORPION faisant exception car j’adore voir des génies résoudre des énigmes – même lorsqu’il s’agit d’une fiction !!!

Donc, profitant d’être seule à la maison, je me suis mise en tête de ne pas allumer la télévision pendant 4 jours afin de tester ma dépendance à ce média.

Jour 1 : En règle générale, je regarde Télématin en prenant mon petit déjeuner. Météo, informations, chroniques, j’aime bien cette émission même si je n’apprécie pas trop le présentateur. Ce matin là, donc, pas de Télématin au programme. Pour connaître la météo j’allume tout de même l’ordinateur et me connecte à internet. J’en profite pour lire les email, me balader de blog en blog, Facebook…. Et puis je prends le temps de rédiger un article pour le blog (pas celui-ci).

Dans la journée, je ne pense pas particulièrement à allumer l’écran de la TV mais je dois bien avouer que le soir, à l’heure de mon diner, j’aurais bien mis un petit bruit de fond…. Qu’à cela ne tienne, j’ai mis de la musique depuis l’ordinateur. Lecture avant de me coucher et le tour était joué pour ce first day without TV !

Jour 2 : Le midi de ce deuxième jour, je suis sensée dispenser un cours en plein air. En me levant donc et après avoir mis le nez à la fenêtre, je n’ai qu’une envie, vérifier la météo minute par minute pour être certaine que le ciel ne va pas me tomber sur la tête. Internet fait l’affaire, je vérifie le temps heure par heure – normalement ça passe ! Ok, l’herbe sera mouillée par une nuit pluvieuse mais bon….. ^^ Je passe par ici pour rédiger un bout d’article et prévoir les prochaines publications…. Je vais sur Facebook et publie quelques photos de postures… C’est tout de même un peu étrange de voir la TV restée éteinte. Cela me permet de me rendre compte que j’habite dans une résidence où les paysagistes travaillent dès 8h30 et qu’ils s’occupent de « remplir » mon besoin de bruits de fond 😉

Dans l’après-midi, je travaille à l’extérieur de chez moi donc aucun problème pour zapper la TV. C’est en rentrant et au moment de diner que mon regard se pose sur l’écran resté noir…. C’est con ce truc, j’ai envie de l’allumer, je me retiens. C’est addictif la TV. Pas la peine de mener de grandes enquêtes sur l’addiction des gens à leur smartphone, on aurait pu le prévoir dès l’invention de la télévision !!!!

PpEkw_P7OtROu_T8r8C6z2JHJiQ

Jour 3 : Désintoxe en marche. J’ai commencé la journée par aller courir donc pas besoin de TV. Le reste de cette journée du 15 août s’est déroulé entre mails, internet, film regardé sur l’ordi (oui faut bien passer le temps), lecture (je recommence SUR LA ROUTE de Kerouac) et diverses choses à faire à la maison. Je suis posée et n’ai pas ressenti le besoin d’allumer la télévision…. Il est vrai que le film sur l’ordinateur a fait office de palliatif !

Jour 4 : J’ai travaillé à l’extérieur toute la matinée. Le moment du petit déjeuner reste un peu hésitant. J’ai toujours cette furieuse envie d’attraper la télécommande pour mettre les informations… Et je trouve que c’est moins bien de regarder sur son ordinateur…. bref… légère rechute en vue, heureusement que j’étais obligée de sortir… Cinéma en famille cet après-midi, ce qui rempli mon désir de voir des images animées sur un écran ! En soirée pas de problème. Je lis et zappe la TV 😉

Bilan de ces 4 journées sans télévision : positif bien que pas forcément évident. Les habitudes sont très ancrées et s’en défaire est une prouesse. Une vraie désintoxication ne peut pas se faire en 4 jours seulement. Mais cette expérience m’a ouvert les yeux sur ma capacité à allumer la TV en toutes circonstances même lorsque je ne la regarde pas vraiment, comme pour occuper l’espace sonore disponible. Le silence est parfois difficile à entendre.

Le lendemain de cette expérience, je n’ai allumé la TV qu’à 20h (heure des infos). J’ai travaillé jusqu’à 15h mais à mon retour je n’avais pas spécialement envie de saisir la télécommande pour voir l’écran s’illuminer… Donc je me dis que se passer définitivement de télévision est possible (surtout lorsque la tentatrice n’est pas sous votre nez).

Je n’ai pas dans l’idée de m’en passer totalement, du moins pour l’instant. Cependant j’aimerais vraiment en faire une utilisation plus raisonnée, moins compulsive (un peu comme tout le reste dans ma vie). J’aimerais me garder un petit moment de TV le matin (informations, météo = infos indispensables) et le soir, au moment du diner si je suis à la maison pour de nouveau regarder les informations et/ou une petite « connerie » diffusée. Et qui sait, peut être que d’ici quelques mois je parviendrais à concevoir mon quotidien sans télévision !

Et vous, avez vous la télé ? Est-ce que vous la regarder souvent ?? Quelle est votre relation avec le petit écran ???