La dure vie du prof de yoga

Etre professeur de yoga n’est pas chose aisée. Je le découvre jour après jour. Comme l’iceberg, certains aspects de ce « métier » m’étaient connus mais une grande partie était enfouie sous la surface. Par exemple, je n’avais pas idée de l’énergie qu’il me faudrait pour assurer 13 cours par semaines. Chaque jour je rentre vidée, épuisée (j’ai été malade aussi, ce qui n’arrange rien – mais quand même). Je suis heureuse – attention – mais je n’ai plus de jus en fin de journée et accessoirement je n’ai plus de salive tant j’ai parlé !

Le temps de préparation des cours aussi était très sous-estimé. Je passe beaucoup de temps à imaginer, écrire et tester mes cours, mes séquences…. Tout ça pour parfois me rendre compte une fois face aux pratiquants que ça ne fonctionne pas : « ha oui mince, ici il n’y a pas de brique/sangle, bon on va faire sans^^ – haaaaem » Et d’ailleurs, en parlant de temps de préparation, il est très compliqué de faire entendre aux « employeurs » que ce temps doit être compté lorsqu’on envisage une rémunération.

Une anecdote, mon meilleur moment de solitude cette semaine a été lorsque j’ai demandé à mes élèves de se mettre par deux pour réaliser un exercice. Elles étaient 22 ! Il a fallu plus de 5 minutes pour qu’elles se mettent en binôme et arrêtent de parler afin que j’explique l’exercice – c’est très long 5 minutes…. Sur le coup je me suis détestée de perdre ce temps précieux en logistique. Elles sont un peu trop nombreuses et ne se connaissent pas encore bien, du coup on a pris trop de temps pour la mise en place et lorsque le cours dure 1h, c’est compliqué…. Devant ce fiasco, je me suis détendue et promis de ne plus refaire cet exercice à moins d’être avec un plus petit groupe ou avec des personnes qui se connaissent un peu mieux.

Blog_GymYoga_chat-pensifblog

J’entends souvent des commentaires du style « tu dois être vachement détendue toi avec tous les cours que tu donnes » ????? Hein, quoi ???? Heeeeeuuuuu pas vraiment non…. C’est certain que ma vie est enviable comparée à d’autres situations et je suis ravie du choix que j’ai fait en devenant professeure de yoga. Cependant, je ne crois pas pouvoir qualifier ce « travail » de 100% serein ou de zen. La recherche de nouvelles structures partenaires, la préparation des cours, l’anticipation, les recherches qu’il faut mener sur les pathologies/blessures des élèves, les déplacements, les explications, la comptabilité, l’administratif…. Et comme on est son propre patron, il n’y a pas de coupure ou de temps off. Pour le moment en tous cas, mes journées sont remplies de yoga, ce qui est chouette, mais parfois j’éprouve le besoin de m’aérer, de faire autre chose, afin de me ressourcer et de repartir ré-énergisée pour les prochains cours…. et pour l’instant je n’y arrive pas. J’ai même du mal à trouver des créneaux pour ma propre pratique, c’est fou !

Loin de me décourager, je crois qu’il faut de la patience afin que tout cela se mette en place. Je pense qu’avec le temps j’aurais « rôdé » certaines séquences que je pourrais réutiliser pour mes cours. J’espère que l’administratif deviendra une routine et qu’il me faudra moins de temps pour faire les démarches….. J’espère que tous mes « ratés » du début deviendront de beaux souvenirs – ou du moins des souvenirs marrants – et qu’ils constitueront la base de ma pédagogie et le point de départ à cette aventure que je souhaite la plus longue possible.

Des ajustements et de la patience, voilà ce qu’il faut à un professeur de yoga débutant !

Namaste

 

Publicités

Courgettes fondantes aux noix

83660632_o

Miiiiaaaammm….. les noix, c’est le moment d’en manger ! Ne vous priver pas, c’est très bon pour la santé. Oléagineuses antioxydantes et bourrées d’Oméga 3, elles réduisent le stress, diminuent les risques de développer du diabète et des cancers…. Bref, en plus d’être délicieuses, elles ont de nombreux avantages !

Ingrédients pour 4 personnes :
4 courgettes coupées en bâtonnets
2 branches de céleri coupées en bâtonnets
250g de fromage frais parfumé à l’ail (type Boursin)
100g de noix concassées
Huile d’olive, oignon haché, sel et poivre

Recette :
Dans une poêle avec de l’huile d’olive, faire fondre l’oignon pendant 5 minutes. Ajouter les bâtonnets de courgettes et le céleri et continuer la cuisson jusqu’à ce que les légumes soient fondants et qu’ils commencent à dorer. Ajouter le fromage et poursuivre la cuisson pour qu’il fonde. Parsemer de cerneaux de noix, du sel, du poivre. Servir aussitôt !
Rapide, délicieux, tout simplement parfait !

salade_courgette_celeri_DSC_3453

Sincèrement, je vous souhaite un très bon appétit !!!

Fiche anatomie : Le pied

On a déjà parlé du pied sur le blog en abordant la question du massage. En yoga, on prte une attention très particulière aux pieds. Racines du corps, en position debout, ils portent tout le poids et sont l’unique lien que l’on garde avec la terre. Ils prennent cher aussi avec la pratique, deviennent rêches et abimés. C’est important de bien comprendre le fonctionnement de son pied car comme on le dit souvent, tout part de la base, si la base n’est pas stable, solide, le reste du corps ne pourra jamais s’ajuster, s’aligner, s’élever.

Aujourd’hui donc, focus sur nos pieds !!!

Le pied est une partie du membre inférieur qui en constitue son extrémité distale. Il est relié à la jambe par l’articulation de la cheville. Il porte le poids du corps en position debout et permet la locomotion. Il a ainsi un rôle d’équilibre, d’amortissement et de propulsion.
Le pied adulte comprend 26 os — soit, pour les deux pieds, le quart de ceux composant l’ensemble du squelette, 16 articulations, 107 ligaments qui tiennent ces dernières et 20 muscles qui permettent leur mouvement.

L’anatomie
Le pied possède une face supérieure, ou dos ; une face inférieure, ou plante ; une extrémité antérieure et une extrémité postérieure ; un bord latéral et un bord médial. Le bout du pied comporte cinq orteils et de l’autre côté, on trouve le talon.
En cherchant des informations sur les formes de pieds, j’ai trouvé des choses très drôles ET intéressantes. On peut donc citer trois « silhouettes » de pied : le type égyptien, qui concerne 50 % de la population, où le gros orteil est le plus long ; le type grec, qui concerne 23 % de la population, où le deuxième orteil est le plus long, avec un pied en forme de triangle ; le type carré ou romain, concernant 27 % de la population, où les extrémités des trois premiers orteils sont à un même niveau.
Le pied peut aussi être décrit selon la forme de la voûte plantaire : selon qu’elle est affaissée ou exagérée, on parle de pied plat ou de pied creux, respectivement.

Le squelette
Le squelette du pied est constitué de trois parties, d’arrière en avant : le tarse, le métatarse et les phalanges. Le tarse est constitué de sept os courts que l’on peut répartir en deux groupes : en arrière, le calcanéum et le talus ; en avant, l’os cuboïde, l’os naviculaire ou scaphoïde tarsien et les trois os cunéiformes (latéral, intermédiaire et médial). Les cinq métatarsiens sont des os longs qui forment le métatarse et relient l’os cuboïde et les trois cunéiformes aux phalanges des orteils.
On peut aussi diviser le pied selon une autre approche : l’arrière-pied, constitué du talus et du calcanéus ; le médio-pied, constitué de l’os cuboïde, de l’os naviculaire et des os cunéiformes ; l’avant-pied, constitué des métatarsiens et des phalanges.
Les articulations du pied sont toutes synoviales, à l’exception de l’articulation cuboïdo-naviculaire, qui est une syndesmose (articulation semi-mobile et fibreuse).

Squelette_pied_mediale (FF)

La face plantaire
La plante du pied est une région particulière – surtout en Yoga – étant donné qu’elle supporte le poids du corps, essentiellement réparti sur la partie postérieure du calcanéus et les têtes des métatarsiens.
La face plantaire est relativement creuse, ce qui est dû au fait que le squelette du pied est organisé en forme d’arche à concavité inférieure. Cette disposition en arche est rendue possible par l’aponévrose plantaire qui est une bande de tissu conjonctif dense étendue de la partie postérieure du calcanéus aux têtes des métatariens. Y participent également les ligaments du pied, ainsi que les muscles et les tendons de la face plantaire.

Peau
La peau de la plante est une région spécialisée. Elle est épaisse et très élastique. Par ailleurs, comme la pulpe des doigts, c’est une région du corps riche en terminaisons nerveuses ; elle est communément sensible au chatouillement. C’est, comme les aisselles et la paume des mains, une zone riche en glandes sudoripares (transpiration). En revanche, tout comme la paume des mains, elle est dépourvue de poils et de glandes sébacées.

Musculature
On distingue pour le pied, comme pour la main, une musculature intrinsèque et extrinsèque, selon que les muscles qui agissent sur les articulations sont contenus dans le pied ou dans la jambe.

Muscles intrinsèques
Les muscles intrinsèques du pied sont nombreux. On peut citer par exemple l’adducteur et le court fléchisseur de l’hallux, qui permettent respectivement l’adduction et la flexion du gros orteil donc, mais aussi le court fléchisseur des orteils… etc….

Muscles extrinsèques
Les muscles extrinsèques du pied sont situés dans la jambe et seuls leurs tendons sont présents dans le pied. On peut citer le tendon calcanéen issu du muscle triceps sural qui permet la flexion plantaire de la cheville ; les tendons des muscles longs fléchisseurs des orteils et longs fléchisseurs de l’hallux, qui permettent la flexion des orteils, et tibial postérieur, qui permet l’inversion du pied, ou encore les tendons des muscles long fibulaire et court fibulaire, qui permettent l’éversion du pied… etc…

Innervation
Les nerfs du pied sont essentiellement issus du nerf sciatique dans la cuisse et une petite partie de l’innervation est assurée par des branche du nerf saphène, issu du nerf fémoral dans la cuisse.

corrected-feet-on-blue-mat1-e1358913415132

Physiologie
Les pieds supportent le poids du corps essentiellement sur sept points d’appui : le talon qui porte deux tiers du poids lors de la marche, le métatarse et la pulpe des cinq orteils. Au cours de la marche, le pied s’allonge en moyenne de 6,6 mm. Et vous l’aurez constaté, lorsque vous pratiquez le yoga, vos pieds s’allongent, s’élargissent de bien plus que 6,6mm !!!!!

Pathologies
De nombreuses affections peuvent concerner les pieds, inflammatoires, infectieuses, malformations osseuses, fractures… Au niveau du gros orteil (hallux), on note l’hallux valgus ou l’hallux rigidus qui sont des sortes de rhumatismes. On trouve aussi fréquemment des fractures ou des entorses des orteils…. etc…

Pied et yoga – infos à retenir :

  • L’articulation du pied est assez souple bien que freinée par les ligaments.
  • Il y a plus de muscles fléchisseurs dans le pied que dans le dos !!
  • Vous trouverez plus de personnes ayant les pieds en dedans (supinateurs) qu’en dehors (pronateurs)
  • Pour sentir les points d’appui du pied, il faut jouer avec e poids du corps
  • On peut assouplir l’articulation pied/cheville par des exercices spécifiques
  • On peut renforcer la musculature du pied et des orteils par des exercices spécifiques

Détox et cocooning – mon premier atelier yoga

Organiser un atelier Yoga. Après avoir donné un cours chez Yoga Village, je crois que c’est mon deuxième fantasme concernant cette nouvelle vie ! Et voilà, ça y est, j’ai l’opportunité de le faire, d’inventer, de proposer un atelier de plusieurs heures et thématisés. Je suis un sourire géant !

Cet atelier est le premier d’une petite série et je le voulais à mon image, un peu emblématique de ma pratique, de ma personnalité et de ma « patte » yoga. Je ne le voulais pas trop restrictif ou excluant, j’avais envie qu’il soit ouvert et accessible à tous avec une direction qui donne envie, que des profils variés de pratiquants  se sentent concernés….

Qu’en dites-vous ? « Détox et cocooning », comme ça, à priori, ça vous parle ?

C’est un atelier de 3h découpé en deux parties. La première « Détox » sera consacrée à une pratique plutôt Yang et énergétique, avec pranayama, postures, du gainage, des torsions…. etc…. Et la seconde, plutôt Yin et douce, avec des postures d’étirements et de relaxation pour finir sur de l’auto-massage. Voilà ma promesse sur le papier, le rêve que j’aimerais voir se réaliser.

665403336-yoga-tenir-en-equilibre-harmonie-conscience-du-corps

C’est différent – évidemment – de construire, d’imaginer un cours de yoga d’1h ou 1h30 d’un atelier de 3h. Il faut gérer l’énergie du groupe mais aussi les attentes des élèves avec un tel titre. D’autre part, les ateliers étant ouverts à tous, il n’est pas exclu que certains participants soient totalement novices et inconnus de mes autres cours donc il faudra aussi harmoniser pour que les personnes qui ont des habitudes avec moi et celles qui n’en ont pas s’y retrouvent.

C’est vraiment sympa d’imaginer un atelier. C’est complexe, mais sympa ! Je fais en général très attention à la durée de mes cours, je surveille souvent la montre pour ne pas déborder. Je déteste (personnellement) lorsque le prof déborde. On ne se sent pas de le lui dire ou de quitter le cours et parfois cela nous met en difficulté pour les activités qui suivent (boulot ou RDV)…. Mais avec un atelier, on peut s’étaler un peu plus, prendre le temps d’approfondir des notions, de décortiquer un peu plus les postures, de proposer plus de variations….

L’ambiance aussi est différente (de ma fenêtre d’élève). C’est un temps à part – souvent en week end – qu’on prend pour soi, pour pratiquer – déconnecté des urgences quotidiennes. On est plus détendu et peut être plus à l’écoute, on espère être surpris et changer un peu les habitudes de la pratique du cours hebdomadaire…. On le prévoit aussi, on le note dans son agenda…. C’est différent comme démarche et pour le prof c’est un peu la même chose. Il faut le préparer différemment, le bloquer dans l’agenda, imaginer ce qui pourrait plaire et comment amener les élèves vers autre chose que ce dont ils ont l’habitude…. Et changer nos habitudes d’enseignement, notre rythme, casser le déroulement habituel. J’adore !

Notez le prochain atelier : Dimanche 24 janvier de 15h à 18h
Back to basics et auto-pratique

Alors voilà, je suis un sourire géant, heureuse de proposer le premier atelier yoga de ma vie. Détox et cocooning, ça me ressemble, ce n’est pas le titre le plus original de l’année – surtout quand tu l’as prononcé/écrit 1000 fois  – j’espère qu’il sera à la hauteur des attentes des participants, je vais tout faire pour ne pas les décevoir et les voir ressortir avec un big smile sur le visage, like me 😉