Fiche anatomie : Le pied

On a déjà parlé du pied sur le blog en abordant la question du massage. En yoga, on prte une attention très particulière aux pieds. Racines du corps, en position debout, ils portent tout le poids et sont l’unique lien que l’on garde avec la terre. Ils prennent cher aussi avec la pratique, deviennent rêches et abimés. C’est important de bien comprendre le fonctionnement de son pied car comme on le dit souvent, tout part de la base, si la base n’est pas stable, solide, le reste du corps ne pourra jamais s’ajuster, s’aligner, s’élever.

Aujourd’hui donc, focus sur nos pieds !!!

Le pied est une partie du membre inférieur qui en constitue son extrémité distale. Il est relié à la jambe par l’articulation de la cheville. Il porte le poids du corps en position debout et permet la locomotion. Il a ainsi un rôle d’équilibre, d’amortissement et de propulsion.
Le pied adulte comprend 26 os — soit, pour les deux pieds, le quart de ceux composant l’ensemble du squelette, 16 articulations, 107 ligaments qui tiennent ces dernières et 20 muscles qui permettent leur mouvement.

L’anatomie
Le pied possède une face supérieure, ou dos ; une face inférieure, ou plante ; une extrémité antérieure et une extrémité postérieure ; un bord latéral et un bord médial. Le bout du pied comporte cinq orteils et de l’autre côté, on trouve le talon.
En cherchant des informations sur les formes de pieds, j’ai trouvé des choses très drôles ET intéressantes. On peut donc citer trois « silhouettes » de pied : le type égyptien, qui concerne 50 % de la population, où le gros orteil est le plus long ; le type grec, qui concerne 23 % de la population, où le deuxième orteil est le plus long, avec un pied en forme de triangle ; le type carré ou romain, concernant 27 % de la population, où les extrémités des trois premiers orteils sont à un même niveau.
Le pied peut aussi être décrit selon la forme de la voûte plantaire : selon qu’elle est affaissée ou exagérée, on parle de pied plat ou de pied creux, respectivement.

Le squelette
Le squelette du pied est constitué de trois parties, d’arrière en avant : le tarse, le métatarse et les phalanges. Le tarse est constitué de sept os courts que l’on peut répartir en deux groupes : en arrière, le calcanéum et le talus ; en avant, l’os cuboïde, l’os naviculaire ou scaphoïde tarsien et les trois os cunéiformes (latéral, intermédiaire et médial). Les cinq métatarsiens sont des os longs qui forment le métatarse et relient l’os cuboïde et les trois cunéiformes aux phalanges des orteils.
On peut aussi diviser le pied selon une autre approche : l’arrière-pied, constitué du talus et du calcanéus ; le médio-pied, constitué de l’os cuboïde, de l’os naviculaire et des os cunéiformes ; l’avant-pied, constitué des métatarsiens et des phalanges.
Les articulations du pied sont toutes synoviales, à l’exception de l’articulation cuboïdo-naviculaire, qui est une syndesmose (articulation semi-mobile et fibreuse).

Squelette_pied_mediale (FF)

La face plantaire
La plante du pied est une région particulière – surtout en Yoga – étant donné qu’elle supporte le poids du corps, essentiellement réparti sur la partie postérieure du calcanéus et les têtes des métatarsiens.
La face plantaire est relativement creuse, ce qui est dû au fait que le squelette du pied est organisé en forme d’arche à concavité inférieure. Cette disposition en arche est rendue possible par l’aponévrose plantaire qui est une bande de tissu conjonctif dense étendue de la partie postérieure du calcanéus aux têtes des métatariens. Y participent également les ligaments du pied, ainsi que les muscles et les tendons de la face plantaire.

Peau
La peau de la plante est une région spécialisée. Elle est épaisse et très élastique. Par ailleurs, comme la pulpe des doigts, c’est une région du corps riche en terminaisons nerveuses ; elle est communément sensible au chatouillement. C’est, comme les aisselles et la paume des mains, une zone riche en glandes sudoripares (transpiration). En revanche, tout comme la paume des mains, elle est dépourvue de poils et de glandes sébacées.

Musculature
On distingue pour le pied, comme pour la main, une musculature intrinsèque et extrinsèque, selon que les muscles qui agissent sur les articulations sont contenus dans le pied ou dans la jambe.

Muscles intrinsèques
Les muscles intrinsèques du pied sont nombreux. On peut citer par exemple l’adducteur et le court fléchisseur de l’hallux, qui permettent respectivement l’adduction et la flexion du gros orteil donc, mais aussi le court fléchisseur des orteils… etc….

Muscles extrinsèques
Les muscles extrinsèques du pied sont situés dans la jambe et seuls leurs tendons sont présents dans le pied. On peut citer le tendon calcanéen issu du muscle triceps sural qui permet la flexion plantaire de la cheville ; les tendons des muscles longs fléchisseurs des orteils et longs fléchisseurs de l’hallux, qui permettent la flexion des orteils, et tibial postérieur, qui permet l’inversion du pied, ou encore les tendons des muscles long fibulaire et court fibulaire, qui permettent l’éversion du pied… etc…

Innervation
Les nerfs du pied sont essentiellement issus du nerf sciatique dans la cuisse et une petite partie de l’innervation est assurée par des branche du nerf saphène, issu du nerf fémoral dans la cuisse.

corrected-feet-on-blue-mat1-e1358913415132

Physiologie
Les pieds supportent le poids du corps essentiellement sur sept points d’appui : le talon qui porte deux tiers du poids lors de la marche, le métatarse et la pulpe des cinq orteils. Au cours de la marche, le pied s’allonge en moyenne de 6,6 mm. Et vous l’aurez constaté, lorsque vous pratiquez le yoga, vos pieds s’allongent, s’élargissent de bien plus que 6,6mm !!!!!

Pathologies
De nombreuses affections peuvent concerner les pieds, inflammatoires, infectieuses, malformations osseuses, fractures… Au niveau du gros orteil (hallux), on note l’hallux valgus ou l’hallux rigidus qui sont des sortes de rhumatismes. On trouve aussi fréquemment des fractures ou des entorses des orteils…. etc…

Pied et yoga – infos à retenir :

  • L’articulation du pied est assez souple bien que freinée par les ligaments.
  • Il y a plus de muscles fléchisseurs dans le pied que dans le dos !!
  • Vous trouverez plus de personnes ayant les pieds en dedans (supinateurs) qu’en dehors (pronateurs)
  • Pour sentir les points d’appui du pied, il faut jouer avec e poids du corps
  • On peut assouplir l’articulation pied/cheville par des exercices spécifiques
  • On peut renforcer la musculature du pied et des orteils par des exercices spécifiques
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s