OooooooooMmmmmmmmm

Il y a des milliers de choses à dire sur le OM, beaucoup ont été dites et beaucoup restent à dire…

Voici quelques pistes d’études de cette syllabe universelle….

Le OM est au yoga ce que le pois chiche est aux végétariens ! Indissociable ! Pour certains pratiquants, commencer ou terminer une pratique ne se conçoit pas sans la récitation de ce mantra. Comment expliquer que ces deux lettres (ou 3, on va le voir) tiennent une si grande place ?

La récitation du OM pour les néophytes peut parfois se transformer en rire nerveux, lorsque le prof propose de chanter le OM, certains élèves gloussent gentillement. Ce qui fait rire c’est qu’on ne connaît pas toujours la signification de cette syllabe.  OM est un mantra universel, c’est à dire une formule sonore dans laquelle est concentrée une énergie, un sens.

Au départ récité par les Brahmanes avant et après la lecture de textes sacrés, le OM est considéré comme LA syllabe par excellence, LE son primordial qui contient tout les autres sons de l’univers – un peu comme le big bang. Le bouddhisme, le jaïnisme et l’hindouisme l’utilisent et lui accordent une grande place au sein de leur culte. De ce fait, il n’est pas forcément attaché à une religion en particulier, c’est ce qui en fait son universalisme.

C’est universalisme s’explique certainement par le fait qu’à l’origine le OM n’est qu’une simple interjection dénuée de signification précise. Différents textes lui attribuent différents sens : « l’absolu », « l’univers » ou encore « ce qui a été, ce qui est, ce qui sera et ce qui est au-delà des trois temps »… D’autres textes décomposent le OM en trois lettres : A.U.M qu’ils mettent en correspondance avec des éléments comme les trois dieux par exemple (Brahma, Shiva et Vishnu). Le OM est également multiple par les contextes dans lesquels il peut être récité : rituels publics, pratiques spirituelles – ou encore par ses modalités de récitations : associé à d’autres mantras, sur des tons différents, en silence…

om-20

Le Om dans le yoga

Dans la Bhagavad-gîta, la récitation du OM est glorifiée, elle correspond à l’union avec l’absolu. Dans les Yoga-sutra de Patanjali, le OM est l’expression d’isvara, le divin. Le traité de Hatha Yoga Pradipika ne parle pas réellement du OM mais décrit « l’écoute du son intérieur » comme la meilleure technique pour calmer l’esprit, on peut très nettement faire un parallèle entre cette notion et la syllabe OM.

Pour beaucoup de pratiquants occidentaux, le OM est surtout et avant tout une sorte de sas qui permet d’entrer dans sa pratique et/ou d’en sortir sereinement. C’est comme un mot de passe qui permettrait d’entrer en contact avec son intériorité et d’engager un dialogue avec soi-même. Pour ma part, c’est comme ça que je perçois cette syllabe. Elle introduit un moment particulier, elle est signifiante et indique à mon être tout entier que la pratique commence, cela me met dans un état d’esprit et « de corps » particulier.

Et vous le OM ? Est-ce que vous le récitez à chaque fois ? Ou est-ce que cela vous semble folklorique ? Sentez vous cette syllabe vibrer en vous et vous unir à quelque chose ? La prochaine fois que vous chanterez ce son, pensez-y, voyez ce que cela représente pour vous…

 

 

Publicités

2 réflexions sur “OooooooooMmmmmmmmm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s