Un repérage…

Il est bien entendu hors de question de vous pousser à la consommation, ici chacun fait bien comme il veut…. Mais ces derniers temps en flânant ici et là j’ai trouvé des petites choses en lien avec le yoga qui donnent très très très très envie….
1/ Des tenues pour se sentir belle même lorsqu’on est recouverte de sueur !!
Ces derniers temps je traine beaucoup sur le site Fabletics et voici les 3 tenues repérées 🙂

tenue fabletics 2 tenue fabletics tenue fabletics 3

2/ Un sac pour transporter un yoga mat
Le tapis de yoga à la main ou le sac Décathlon (pardon) c’est bien mais il existe des créateurs très inspirants qui proposent des petites merveilles pour transporter le tapis !
Ici ce sont les sac « Mademoiselle yoga » distribués dans différentes boutiques à Paris. Le site web de la marque est pour le moment en « travaux ».

yogabag1  yogabag2

3/ Des livres qui font du bien et qui instruisent.
Le dernier livre d’Elizabeth Gilbert (Mange, prie, aime), un ouvrage sur le yoga nidra et un recueil de poèmes offert par my dear teacher 🙂

comme par magie yoga nidra le gardeur de troupeaux_

Et voilà pour cette rapide sélection de petites choses à shopper…. ou pas….

 

Obsession…. Inde

Avouez, cela faisait longtemps qu’on avait pas parlé de l’Inde ici…. Obsession, obsession…. Des images que je n’ai pas eu la chance de prendre moi-même car
– 1° : je n’ai pas assez de talent
– 2° : je n’ai pas eu la chance de voir tout ça (pas encore)
Alors rêvons en nous plongeant dans ces magnifiques photographies qui appartiennent à des photographes et ne sont pas libres de droit.

INDE-rue-emplie-de-monde-photo-steve-McCurry

_THI7867 inde-nepal-photo-22

photographie-inde-6

Danae-photographie-Inde-Blue-101

Photographie-de-voyage-Varanasi-Inde  Danae-photographie-Inde-Blue-92

Tamil-Nadu-0368

couleurs-de-linde-47f0f60e-3551-417b-b408-c2470ca70bdc

india-04

Billet d’humeur…. la peur

Selon Wikipédia voilà ce qu’est la peur : La peur est une émotion ressentie généralement en présence ou dans la perspective d’un danger ou d’une menace. En d’autres termes, la peur est une conséquence de l’analyse du danger et permet au sujet de le fuir ou de le combattre, également connue sous le terme «réponse combat-fuite».
D’un point de vue neurologique, la peur est essentiellement une activation de l’amygdale (ensemble de noyaux au niveau des lobes temporaux). L’activation de l’amygdale correspond généralement à un sentiment de danger imminent. Elle peut entraîner une inhibition de la pensée et prépare l’individu à fuir ou à se défendre.
Selon certains psychologues tels que John B. Watson et Paul Ekman, la peur est créée par un flux d’émotions, dont la joie, la tristesse et la colère. La peur devrait être distinguée de l’état d’anxiété. Par ailleurs, la peur est générée par les comportements spécifiques de l’évitement et de la fuite, alors que l’anxiété est le résultat de menaces perçues comme étant incontrôlables ou inévitables.

Ce que moi j’en dis….
Je passe par un moment de ma vie où les blessures physiques s’accumulent, et cela gêne ma pratique du yoga…. J’ai déjà été blessée par le passé, c’est d’ailleurs cette même raison qui m’a amené vers le yoga(souvenez-vous). Mais à l’époque, du repos, quelques mois à rester tranquille et le mal s’éteignait doucement…. A présent les choses sont différentes. Me reposer, rester tranquille sont synonymes de moins – voire beaucoup moins – pratiquer. D’autre part, la grande différence c’est que j’enseigne, mon corps est devenu en quelque sorte mon outil de travail. L’idée que le corps est le véhicule de l’âme et qu’il faut en prendre soin est assez révolutionnaire pour moi. Je n’ai jamais pris le temps de m’écouter ou de me soigner correctement. En règle générale, J’ATTENDS, j’attends que ça passe….
Et voilà où nous en sommes, ces blessures déclenchent une peur immense en moi, celle de ne pas pouvoir pratiquer ou transmettre le yoga comme je l’espère. Evidemment j’entends les discours raisonnables et rassurants et j’aimerais tellement y croire et me sentir mieux, c’est promis. Mais je ne parviens qu’à hocher la tête tout en me faisant des trous dans le crâne avec des questionnements flippants.
Et lorsqu’on dit que la peur est mauvaise conseillère, je ne peux que confirmer…. Car en ce moment je balance entre une pratique sous l’emprise des médicaments afin d’éviter la douleur ou pas de pratique du tout car j’ai trop mal et surtout trop peur de léser la zone davantage….

Noir1

Surpasser la peur…. Ce que dit Wikipédia….
La plupart des peurs possèdent la propriété de pouvoir être surmontées. En effet pour une personne donnée, il suffit souvent de surmonter sa peur une fois pour la faire disparaître définitivement. Cette aptitude à diminuer sa peur et à gagner ainsi en courage constitue un processus de maturation de l’esprit et de l’individu qui continue durant toute la vie. Ceci explique aussi que les enfants et les jeunes adultes sont en général beaucoup plus craintifs que les adultes plus expérimentés.

Mon point de vue…
L’expérience… OUI ok, pourquoi pas…. Moi je crois que la capacité à surmonter la peur vient surtout de la connaissance. Si on réussit à trouver quels sont les objets de la peur, qu’Est-ce qui la déclenche et comment l’expliquer, je crois qu’il est plus facile de la vaincre. Dans mon cas précisément, je sais que le fait de ne pas savoir d’où vient ma blessure, ce qui la déclenche et comment la soigner, EST ce qu’il y a de plus flippant. Je suis douée de raison comme n’importe qui et si je tombe sur un médecin capable d’écoute, de compréhension, parvenant à établir un diagnostic précis et préconisant des solutions…. je suis certaine que cette peur sera surmontée. Aujourd’hui j’ai besoin d’entendre quelqu’un me dire : « OUI c’est relou ce qui vous arrive mais NON cela n’entre pas en contradiction avec votre pratique du yoga ou votre désir d’enseigner, je vais vous expliquer pourquoi et comment…. »

La peur est un mécanisme complexe, souvent irrationnel, qui peut faire des dégâts… Ce soir en écrivant ce post je lutte de toutes mes forces pour ne pas laisser la peur me tétaniser mais j’attends avec impatience le rendez-vous avec le médecin afin que la lumière se fasse dans mes petites ténèbres du moment….
Je vous tiens au jus
Namaste

Mousse chocolat cru…. vegan

Aujourd’hui je partage avec vous une recette de mousse au chocolat vegan. Recette que j’ai trouvé dans le magazine « Yoga magazine » de décembre/janvier.
Alors avant de vous livrer la recette, je tiens à préciser que cuisinier vegan n’est pas un cap franchi pour moi. J’ai certes fait le choix de ne plus manger de chairs animales mais je n’ai pas fait celui de ne plus du tout manger de produits issus des animaux. Le lait, les produits laitiers font encore partie de ma vie. Parfois, comme une cruche, je regarde les recettes ou plats vegan en étant persuadée qu’ils ont moins de goût ou qu’ils ont un goût bizarre du fait que la recette « de base » a été modifiée. Et là encore je me rends compte de la stupidité de cette réflexion. Il n’y a pas de « recette de base ». Il y a une recette avec certains ingrédients et UNE AUTRE recette avec d’autres ingrédients. Evidemment il serait débile de vouloir retrouver la même saveur alors que les ingrédients sont différents !!!! Heiiiennn ??? OUIIIIIII!!!!!
ok on se comprend !
Alors pour tordre le coup à mes idées reçues, de temps en temps je mange un aliments estampillé vegan ou je me « risque » à une recette vegan…. Et bien avec celle-ci je n’ai pas été déçue !

mousse-chocolat-jus-de-pois-chiche-11-e1425419198594

INGRÉDIENTS :
2 avocats murs / 2 cuillères à soupe de poudre de cacao / 2 C à S de sirop d’Agave / 1 C à S d’essence de vanille / Une pincée de sel

RECETTE :
Eplucher et dénoyauter les avocats. Découper la chair des avocats en dés pas trop gros pour les insérer dans le mixeur.
Mettre également dans le mixeur les autres ingrédients et mixer jusqu’à obtenir une crème onctueuse (alors lors du premier essai, j’ai cru que mon mixage était bien mais en réalité une fois que vous avez mixer un peu, laissez reposer et remixez quelques instants pour que le mélange soit vraiment homogène).
Mettre la crème dans des bols et placer au réfrigérateur AU MOINS 2h avant de servir.
On peu accompagner la mousse (plutôt crème en fait) avec des biscuits vegan ou des fruits rouges).
UN DÉLICE !!!

On refera des essais cuisine vegan par ici 🙂