Une décoction citron/gingembre

Alors moi parfois il me faut 1000 ans avant d’essayer quelque chose…
Prenons l’exemple de la décoction de citron et gingembre dans de l’eau chaude…. Bon bah voilà typiquement le bon exemple… J’ai déjà vu cela partout, je n’avais jamais goûté par ma propre bouche et il suffit qu’une personne en apporte pendant la formation pour que d’un coup, d’un seul, mon cerveau face contact et que je décide d’essayer à la maison….
Bilan : j’aaaadooooooore !!!! J’en fais tous les jours depuis deux semaines et je suis fan !
Cependant, comme j’aime bien savoir (pas toujours c’est vrai) ce que je mets dans mon corps, j’ai fait quelques recherches !

LE CITRON
Avec ses 34,3 calories pour 100 grammes de pulpe fraîche, le citron est un aliment peu calorique qui malgré tout possède une haute richesse nutritionnelle (potassium, calcium, magnésium, phosphore, manganèse, fer et cuivre). Il est également une excellente source de vitamine C car l’écorce très épaisse du fruit le protège contre la perte de cette vitamine.
Précieux atout minceur et détox, il est également un aliment santé par excellence de par sa richesse en divers antioxydants, qui luttent contre les radicaux libres qui peuvent endommager les cellules ! Son jus est également digestif et dépuratif pour le foie.
Le citron possède beaucoup de propriétés bienfaisantes pour la santé. Les deux principales sont : d’une part, sa puissante action anti-bactérienne et antivirale, et d’autre part, son efficacité pour stimuler le système immunitaire.

LE GINGEMBRE
Le gingembre est une racine connue dans le monde entier pour toutes ses propriétés excellentes pour la santé, en particulier pour ses propriétés anti-inflammatoires et gastriques qui aident notre système digestif. Cette racine améliore nos fonctions digestives et a également un effet « thermogénique » qui aide à activer notre métabolisme. D’autre part, le gingembre est consommé aux quatre coins du monde pour soulager différents maux tels que les rhumatismes, les nausées, le rhume et les maux de tête. Le gingembre peut être utilisé sous différentes formes, comme en capsules, en poudre, en tisanes, frais ou en sirop.

Principes actifs et propriétés
Le gingembre est antioxydant (les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres). Du gingembre cru ou cuit ou encore en poudre, tout fonctionne !
En traitement des nausées et vomissements,La consommation de gingembre en poudre permettrait de calmer les effets désagréables durant la grossesse notamment.
Cette racine est aussi connue pour sa capacité à améliorer la digestion (comme d’autres épices d’ailleurs).
D’autre part, les propriétés anti-inflammatoires de certains constituants du gingembre sont reconnues depuis fort longtemps. Parmi les composés connus, on peut mentionner principalement les gingérols mais aussi les shogaols et les paradols qui exerceraient leurs effets sur la diminution des douleurs reliées à l’arthrite.
Et mentionnons enfin son effet sur le diabète. Une récente étude scientifique a démontré un effet bénéfique de la consommation de poudre de gingembre chez des personnes atteintes de diabète de type 2. En effet, l’extrait de gingembre diminuerait les valeurs de glycémie à jeun et d’hémoglobline glycquée en plus d’améliorer la résistance à l’insuline.

bouteilleOK

Les bienfaits de l’eau chaude avec du gingembre et du citron
#1 Hydrate notre organisme : On sait tous à quel point il est important de s’hydrater. Et justement, une décoction à base de citron et gingembre est particulièrement hydratante. De plus, pour ceux qui trouveraient l’eau triste et ennuyeuse, cette boisson donne un peu plus de saveurs et d’originalité à ce que vous buvez !

#2 Favorise la digestion : L’eau citronnée, consommée à jeun, permettrait d’améliorer le transit : en effet boire de l’eau citronnée permettrait de faire « décoller » les déchets restés sur la muqueuse digestive – permettant ainsi de nettoyer notre système digestif et ainsi d’améliorer notre digestion. On a vu qu’il en va de même avec le gingembre – alors ce mélange rempli deux fois le job !

#3 Booste le système immunitaire : Le citron est un des aliments les plus riches en vitamine C : il aidera donc à lutter contre la fatigue passagère ou chronique.

#4 Détoxifie l’organisme et aide à l’élimination : Le citron possède des vertus détoxifiantes car il nettoie le système digestif. Il est également un diurétique doux et naturel, puisqu’il stimule l’activité des reins aidant ainsi à l’élimination des toxines du corps. D’une manière générale, boire beaucoup permet d’évacuer les toxines, alors ici avec son petit goût citronné/épicé, ce breuvage sera vite consommé et vite éliminé !

#5 Rafraîchit l’haleine : Le citron et le gingembre aident à rafraîchir l’haleine et à nettoyer le palais.

#6 Nettoie la peau : Grâce à ces propriétés détoxifiantes et diurétique, l’eau tiède citronnée et gingembrée (?) permet de garder une peau saine et lumineuse. En effet, la nature alcaline du citron notamment détruit quelques-unes des bactéries qui sont à l’origine de l’acné et d’autres problèmes de peaux.
La vitamine C et d’autres antioxydants contribuent également à effacer les rides et les tâches, et à combattre les radicaux libres – responsable du vieillissement de la peau.

#7 Équilibre le pH du corps : Avec son goût acide, on a tendance à penser que cette boisson serait acidifiante. Or, pas du tout ! Et oui, par un effet chimique le citron permet au PH du corps de s’équilibrer.

#8 Un coupe-faim naturel : Cette boisson est un parfait coupe-faim car le citron contient de la pectine (comme dans la pomme), une fibre qui gonfle au contact de l’eau dans l’estomac et provoque une sensation de satiété.

IMG_20160321_153035

Et voilà, pour toutes ces bonnes raisons, je consomme du gingembre et du citron coupés en morceaux avec de l’eau chaude. Tous les jours depuis 15 jours et je trouve cela délicieux et j’ai vraiment la sensation de me faire du bien. Que tous ces effets soient prouvés ou non, qu’ils se ressentent sur moi ou non, peu importe, je suis certaine de faire du bien à mon organisme… Et puis c’est toujours mieux que de s’enfiler des litres de coca non ??

Publicités

Billet d’humeur…. l’agacement

CONFESSION
Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’une humeur par laquelle je passe régulièrement : l’agacement.
Selon le dictionnaire l’agacement est un sentiment éprouvé par une personne agacée : légère irritation, impatience, énervement. Donc il faut quelque chose ou quelqu’un pour agacer une personne. Il est quand même assez rare d’être agacé sans aucune raison…. ou alors c’est parce que le problème est ailleurs.
Je dois dire que je crois être souvent agacée. Par des gens essentiellement. Les comportements humains ont parfois tendance à me crisper et à induire une irritation, un énervement (cf définition) que j’ai beaucoup de mal à contenir…. Du coup je m’énerve, parfois je deviens méchante dans mes propos (oui il faut bien que l’agacement soit expulsé) et je me rends bien compte que cela me gâche littéralement la vie.

Ce constat provoque de nombreuses questions :
Est ce que le fait d’être agacé fréquemment est lié au manque de patience ? Les gens tolérants sont ils moins souvent agacés ? Est ce qu’on manque de self control lorsqu’on s’agace ? C’est mal d’être agacé ??

Et parce que j’essaie de vivre en cohérence avec les principes du yoga, je sens que mon agacement entre en conflit avec la voie de la tolérance et de la bienveillance.

Récemment j’ai éprouvé très très fort ce sentiment d’énervement. Vraiment, je vous jure j’étais excédée par le comportement d’une personne. A tel point que je ne pouvais plus retenir mes remarques désobligeantes. Oui parce que j’essaie quand même de me contenir. Entre ce qui passe par ma tête et ce que je dis à haute voie, je filtre malgré tout un petit peu (#psychopathe #doublepersonnalité)!
Mais malgré l’énervement suscité par cette personne, j’ai tenté de trouver des explications à sa façon d’être : manque de confiance en soi, besoin de se prouver quelque chose, frustration, personnalité de merde…. ^^ bref, pour réduire mon irritation envers cette personne, je voulais mettre des mots, comprendre d’où pouvait venir se besoin d’écraser les autres en se mettant en avant comme une vieille diva ringarde !
Oui parce que je ne vous ai pas dit ce qui m’a énervé chez cette personne : en groupe, cette personne prend la parole systématiquement, sans y être particulièrement invitée, en ne laissant aucune place aux autres, en monopolisant l’attention, en ayant toujours le dernier (ou le meilleur) mot, en imposant son avis…. #legrosrelou

agacer

Pour des individus comme moi avec de la personnalité, ce comportement est un problème, mais je parviens à évacuer mon agacement d’une manière ou d’une autre, souvent en lançant un bon gros pic abusé, histoire de détendre l’ambiance (ou pas) et de faire comprendre « subtilement? » à la personne qu’elle joue avec mes nerfs… Mais pour les personnes qui sont plus réservées ou timides, comment pourrons-elles un jour trouver leur place face à ce type de personnalité ??? Je ne me pose pas en défenseur des faibles mais bordel, pourquoi cet empêcheur de tourner en rond ne se rend t-il pas compte que sa façon de faire écrase les autres ???
Et si ce comportement provoque chez moi une telle réaction c’est parce que je sais de quoi je parle.J’ai longtemps été de ceux-là. Ceux qui ouvrent leur bouche à tord et à travers, qui ont un avis sur tout, qui savent mieux que tout le monde… Et mon dieu comme j’étais malheureuse, comme j’étais pénible. Vouloir toujours être la meilleure, la plus calée dans certains domaines, la plus curieuse… la plus tout…. !! Je crois d’ailleurs pour être totalement honnête que le blog est un résidu de cette partie de ma personnalité. Ici je donne mon avis à tout bout de champs sans y être invitée 🙂
Alors pourquoi ??
Pourquoi est-il comme ça ?
Pourquoi je ne parviens pas à contenir mon agacement ?
Pourquoi les valeurs du yoga qui sont si importantes pour moi ne me permettent pas de modifier ma façon de percevoir ce comportement ?
Et comment ?
Comment faire pour tolérer et accepter ?
Comment trouver au fond de moi la force de ne pas réagir à ces comportements ?
Faut-il aider cette personne ?

Je ne suis moi-même pas parfaite et sans aucun doute agaçante aux yeux de certains. Est-ce que ce manque de confiance, cette frustration, ce besoin de prouver quelque chose…. Toutes ces pistes que j’évoquais concernant notre agaceur, seraient-elles en réalité pour moi ? Est-ce que je me sens moins bien parce que lui semble mieux ??
Ou est-ce que tout simplement cette personne est abrutie ? (ou comment rester dans la négation et rejeter le problème – oui j’ai dit, je crois, que je ne suis pas parfaite)

Alors imparfaitement vôtre,
Alexandra

Formation…. week end n°3

Ca faisait longtemps que je ne vous avais pas parlé de la formation que je suis actuellement avec Patrick Frapeau et Clotilde Swartey. La dernière fois, je partageais mes impressions après le premier rendez-vous – souvenez-vous.
Du temps s’est écoulé depuis et le groupe s’est retrouvé deux fois dans ce joli studio situé dans le nord de Paris afin d’en apprendre toujours plus, de partager nos expériences, de travailler, de respirer à l’unisson, d’échanger… de vivre le yoga avec Clotilde et Patrick.
Je n’ai rien posté au sujet du deuxième week end car pour ma part il était sévèrement amputé. En effet, je n’avais pas pu être présente le samedi car retenue par mes obligations de professeure et le dimanche avait mis ma patience à rude épreuve car, étant blessée, je n’avais pas pratiqué en début de journée… Ce n’était donc pas le rendez-vous le plus vibrant et inspirant auquel j’ai assisté….. breeeeeeeffff…..

20160320_124035-pola   20160320_135856-pola

Le week end dernier, nous nous sommes donc tous retrouvés plus ou moins frais et dispos afin de vivre notre passion pour cette discipline et de continuer à nous former auprès de Patrick (c’était son week end #amour).
Entre temps, nous avions eu des homework à effectuer et des lectures à poursuivre…
Sur le déroulé des journées du week end, rien de bien nouveau, on commence à être rôdé :
– on commence par une introduction / un « thème » lancé par le professeur
– on enchaine avec presque 2h de pratique
– on parle anatomie
– on déjeune
– on décrypte des postures et on se corrige les uns les autres
– on termine avec un moment de calme et d’union

Me concernant, j’avais repris la pratique avec Patrick vendredi, ça s’était plutôt bien passé, au niveau douleur à la fesse j’entends. J’ai eu très peur mais le corps à suivi et je me suis très bien sentie après.
Du coup samedi je n’appréhendais pas trop la pratique de la formation et ça s’est bien passé.
En revanche dimanche, j’ai ressenti une douleur et j’ai été empêchée dans certaines postures. Je crois que la fatigue et la reprise de la pratique sur 3 journées consécutives ont réveillé l’inflammation.
Je sais bien que la blessure n’est pas guérie et qu’il faudra encore de nombreuses semaines pour qu’une vraie amélioration arrive, cependant je suis soulagée d’avoir pu participer « activement » à ce week end de formation et pas seulement en spectateur, ce qui était vraiment frustrant le mois dernier.
J’écris ce post le lendemain de la formation et j’ai particulièrement mal aujourd’hui. J’ai mal en mouvement mais également à l’immobilité….^^ bon bah voilà quoi…
Je vais continuer de me soigner, je vous en parle bientôt d’ailleurs!

20160320_171547-pola  20160320_124030-pola

Sinon j’ai hâte. j’ai hâte d’être le 16 avril car nous allons passer une semaine au contact de Patrick et Clotilde pour poursuivre la formation. Une semaine ensemble pour travailler, discuter, investiguer, comprendre, décortiquer, partager, se former, découvrir…. etc…
Evidemment j’espère retrouver un peu d’aisance et de confort dans mon corps pour pratiquer et prendre du plaisir sur mon tapis !
Je vous tiendrai au courant 🙂

Restes de légumes au lait de coco

Certains d’entre vous le savent, l’enseignement du yoga ne me permet pas tout à fait de vivre et de gagner ma vie correctement. J’ai donc un deuxième emploi dans une épicerie bio. Il s’y vend du vrac, des produits sucrés, salés, sans gluten…. et des fruits et légumes.
Le vrai bonus de ce travail c’est qu’on peut parfois récupérer des fruits et légumes qui ne peuvent pas être vendus, car un peu fripés ou talés.
Du coup, j’en prends pour chez moi et les cuisine de manière à en avoir d’avance pour la semaine.
Ici je vous propose une recette simplissime faite à base des légumes récupérés au travail. On y ajoutera du lait de coco, du soja et quelques « graines » pour le plaisir.
Pour faire cette recette il vous faudra :
– un chou fleur
– un poivron
– du soja à cuisiner
– du lait de coco
– du sel et du poivre
=> On peut garder l’idée et faire avec à peu près n’importe quel légume oublié dans un bac de frigo.

20160312_193927 20160312_194147

RECETTE
Faites cuire le chou fleur à l’eau afin de le rendre plus digeste et plus moelleux. Vous pouvez zapper cette étape mais le chou fleur cru direct dans la poêle, c’est un peu moins gourmand.
Dans une poêle bien chaude, faites chauffer un peu d’huile d’olive. Mettre le poivron coupé en lamelles fines et faites revenir. Baissez le feu et incorporez le soja que vous aurez aussi coupé en dés ou en lamelles. En dernier lieu, ajoutez le chou fleur déjà cuit et laissez les parfums se mélanger.
Ajoutez du lait de coco (en fonction de vos goûts), saupoudrez de sésame blong et laissez réduire. Salez et poivrez.
Servez bien chaud dans un bol, ça se mange très bien avec des baguettes !
Bon appétit 😉