Ralentir

La rentrée est lancée, la plupart d’entre nous ont déjà trouvé leur rythme de croisière, d’autres se débattent entre les restes de nonchalance estivale et la frénésie du mois de septembre… Pas facile ce retour au quotidien.
L’an passé, je n’avais pas pris de congés, j’étais restée en région parisienne pour les mois d’été et je n’avais pas vécu cette transition aussi violement. Cette année, tout est différent. J’ai eu la chance de pouvoir partir quelques jours en vacances et de couper avec mon environnement et mon rythme habituels.
Du coup le retour est un peu chaotique. Je tâtonne et je relis mon agenda papier une bonne centaine de fois par jour pour ne rien zapper, mon cerveau est encore à l’heure d’été, atomisé par la chaleur de la fin août 😉
Mais alors comment faire pour conserver le plus longtemps possible les bienfaits, les bénéfices des vacances ? Comment ne pas se faire littéralement bouffer par ce mois de septembre tout excité ?
Il n’y a pas de recette miracle et chaque situation est différente. Ce qui fonctionne pour moi, trentenaire et professeure de yoga, ne fonctionnera pas pour une mère de famille avec 3 enfants et un boulot à temps plein…. Cependant, on peut essayer de dégager des grandes lignes comme on dit.

CONSEIL N°1 : Aménager des temps libres dès que possible
OK, les semaines à venir s’annonce chargées, on le sait, on est déjà passé par là. Il va falloir courir de droite et de gauche pour réussir à tout faire (on va y revenir). Cependant il est tout à fait envisageable d’aménager dans son planning – au même titre que les cours de basket du petit dernier – une pause rien que pour soi. Un moment de détente planifié. Alors ok, dit comme ça, c’est peut être pas le rêve, mais la planification de ce break volontaire va être rassurant (prévu dans votre planning et donc anticipable) et donc faisable. Car on aimerait tous trouver un instant de grâce spontané, comme ça au détour d’une ruelle… Oui mais non! Ca n’existe pas vraiment, pas pour la plupart d’entre nous en tous cas. Le téléphone ne reste jamais très longtemps sans sonner et le mental ne nous permet pas de rêvasser plus de quelques minutes…. Alors notez dans votre agenda un moment de pause. Ca peut être le week end ou lors d’une pause déjeuner par exemple…. Mais notez-le vraiment et faites-le. Et vous verrez, vous aurez envie de programmer cette pause de façon régulière.

CONSEIL N°2 : Apprendre à faire moins
On sait que l’époque est à la performance, à la vie bien « remplie »… Qu’on s’empresse de « montrer » sur les réseaux sociaux, pour montrer qu’on a une vie trop cool et qu’on fait 1000 trucs ! Mais on sait aussi qu’insulter le lundi matin parce qu’on a pas vu le week end passé parce qu’on était tellement mort qu’on a pas pu en profiter, ce n’est pas « cool » ! Qui a dit qu’il fallait blinder les journées à 200% ? Ces derniers temps on a vu apparaître certains mouvements prônant la slow life. Ces courants proposent de ralentir le rythme de vie en supprimant certaines « contraintes » liées au quotidien et en CHOISISSANT et en RELATIVISANT les objectifs qu’on veut atteindre dans une journée.
Du coup, voici un conseil qui fonctionne très bien pour moi : la planification de mes tâches.
Je visualise mon agenda sur une semaine, je sais que j’ai des tâches à accomplir sur cette période et je les répartis un petit peu chaque jour. De cette manière j’établis des priorités, je zappe ce qui n’a aucun intérêt ou qui peut être traité ultérieurement, ainsi je ne me sens pas dépasser par les évènements et je parviens à dégager du temps libre.
J’ai déterminé que certaines contraintes me pourrissaient la vie, me prenaient la tête, donc je les ai éliminé de mes tâches. On ne peut pas tout éliminé mais parfois on peut déléguer certaines choses alors pensez-y. Regardez attentivement votre agenda et les micro-tâches du quotidien qui polluent vos journées et demandez-vous comment faire pour vous en libérer. Supprimez, déléguez, faites moins bien, anticipez… Mais essayez de VIDER votre agenda au maximum.

tumblr_nj4k19ckR71rbcubso2_1280-3335

CONSEIL N°3 : Ne rien faire pendant les temps de pause
RIEN, NOTHING, NADA, NIENTE, WHALOU, NIET…. ou presque. Rien qui nécessite de l’organisation. Parce que si pendant vos moments off, il faut courir à pétaouchnoque afin de prendre un cours de macramé, ce ne sera pas très bénéfique. Apprenez à ne rien faire. Apprenez à vous ennuyer… Evidemment lisez, buvez un verre avec des amis, bichonnez-vous, dormez… Mais ne faites pas de ce temps de pause une activité.
Eteignez les téléphones et ne vous mettez pas sur internet. Prévenez enfants, mari, chien et chat que vous n’êtes là pour personne et faites le vide.
Essayez de bloquer un temps de pause toutes les semaines. Environ 2h ou 3h consécutives à ne rien faire…. Et si ce n’est pas possible de bloquer autant, faites deux pauses d’une heure dans la semaine. Ou faites une longue pause d’une journée par mois…. Ajustez, faites ce qui est possible en fonction de votre vie, sans que cela devienne une prise de tête, mais FAITES-LE VRAIMENT.

CONSEIL N°4 : Prévoyez vos prochaines vacances
Ca n’a l’air de rien, mais réussir à prévoir un petit week end pendant les vacances d’octobre, ça permet de fixer un but, une échéance. Et avec cette « carotte » de liberté et de détente, on aborde le quotidien de manière plus détendue parce qu’on sait que dans 6 semaines, on pourra s’offrir un moment de détente bien mérité.

Du coup, moi je vous écris tout cela pour vous expliquer que le rythme de publication ici va ralentir un chouilla. Je ne publierai plus qu’un article ou deux maxi par semaine – contre 3 actuellement. J’ai besoin de freiner un peu mon quotidien et de poser des moments de RIEN dans mes semaines. J’ai envie, besoin, de retrouver le plaisir d’écrire ici sans contrainte. J’ai aussi besoin de vivre des expériences afin de vous raconter des choses intéressantes et du coup j’ai besoin de passer un peu moins de temps derrière cet écran.

J’espère que cet article aidera certains à s’accorder le droit de ralentir un peu le mouvement car dans cette vie qui va déjà à toute allure, il faut pouvoir appuyer sur pause afin de revenir à des choses essentielles. Ces choses qui nous ont fait tant de bien pendant l’été, ne les laissons pas s’échapper avec le soleil, gardons-les encore un peu, prolongeons l’effet summer et protégeons-nous !
A bientôt donc !
Belle fin d’été et bonne rentrée en douceur 🙂

Publicités

Une réflexion sur “Ralentir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s