J’ai testé pour vous…. Le strala yoga

Comment ça j’arrive après la bataille ??? Vous avez tous/toutes testé le strala yoga ??? Ha bon bah…. Je vais quand même vous dire ce que j’en pense…. et ouiiiiii ! 😉

Le Strala Yoga, c’est une méthode de yoga inventée par Tara Stiles, une New Yorkaise un peu mannequin, prof de yoga suivie par des millions de personnes dans le monde. Comme quasiment toutes les « stars » yoga, elle possède un compte Twitter, un profil Instagram et une chaine YouTube. Elle collabore avec Reebok et elle a sorti des DVD et un livre sur sa méthode il y a quelques mois… Voici le tableau… On aime ou pas. Vous commencez à me connaître – je crois – et de prime abord ce genre de « personnalité » ultra médiatisée qui transforme le yoga traditionnel pour en faire un truc à la mode… ce n’est pas pile poil mon délire… Mais bon, comme tout le monde je peux me tromper alors plutôt que de critiquer sans connaître, je suis allée tester un cours à Paris.
Le Strala est donc un yoga tout en « mouvement et en ressenti ». Ce qui signifie qu’on ne tient aucune posture et qu’on « bouge » pendant certains asanas. Dans Adho-Mukha on bouge le bassin, dans Bhujangasana on ondule les épaules… Le virabbhadrasana 2 se fait en tendant et pliant la jambe au rythme de la respiration…. La prof avait prévenu dès le début du cours : « si vous n’êtes pas pile dans la posture, ce n’est pas grave. Faites-la avec votre ressenti, je vous donnerai simplement les alignements principaux afin de préserver les articulations. »
L’approche de Tara Stiles est assez déconnectée de la philosophie du yoga, elle privilégie le corps, l’approche physique – le weight loss. Il en faut pour tous les goûts.

strala-book-banner

Le cours que j’ai suivi durait 1h15 avec une playlist qui accompagne la classe tout le long. Là aussi, c’est une question de goût. Je ne suis pas spécialement gênée par la musique, sans y tenir particulièrement. Je suis en générale assez concentrée sur ma respiration donc la musique ne me perturbe pas. Je serai presque incapable de citer les titres entendus…

Alors comme annoncé, on ne tient pas les postures, on enchaine dans une sorte de chorégraphie rythmée mais pas trop rapide. Les jambes sont très sollicitées car les postures debout occupent une grande part du cours (environ 50min sur 1h15).
Le fait de tendre et plier les jambes et d’ajouter du mouvement dans chaque asana ne me parlaient pas trop… J’ai l’habitude de l’ashtanga et du vinyasa dans lesquels on reste entre 3 et 5 respirations dans les poses. J’ai essayé de suivre mais j’avais vraiment la sensation de perdre mes alignements et mes ajustements dans cette « danse ».

A la sortie, j’avais chaud, je sentais que le corps avait travaillé et j’ai eu quelques courbatures dans les cuisses le lendemain.

vue-de-face-yoga-paris_1924054f_large

BILAN
Vous l’aurez sans doute compris, ce n’est pas une approche qui correspond totalement à mes attentes. On est un peu loin de ce qui compte pour moi dans cette discipline, c’est à dire l’union entre les pratiques corporelle et spiriturelle. Je ne pense pas reprendre un cours de strala. En même temps, si ce n’est pas Patrick Frapeau pour moi c’est compliqué…
POUR QUI ALORS ??
Si vous aimez le yoga fluide et dynamique,
Si pour vous l’approche physique est importante,
Si la dimension spirituelle du yoga n’est pas indispensable à votre pratique,
Si vous aimez avoir chaud et transpirer,
Si la musique vous porte pendant la classe….
Alors c’est une méthode qui pourra vous plaire 🙂

J’ai pris ce cours chez YOGA VILLAGE à Paris pendant ces vacances de Noël et ce cours était donné par HERMINE PRUNIER.
N’hésitez pas à commenter cet article, si vous avez également tester cette méthode, ou si suite à cet article, vous décidez de tester 🙂

Publicités

Une réflexion sur “J’ai testé pour vous…. Le strala yoga

  1. Ce que je retiens de cet article, c’est que la technique a le mérite de vous avoir fait sortir de votre zone de confort habituelle et, ce qui est intéressant, c’est la vitesse avec laquelle cet « ovni yoga  » est vite évacué : c’est aussi entrer dans la dimension spirituelle que d’aller voir ailleurs et d’y éprouver d’autres sensations…. notamment d’apprivoiser notre inconfort ! l’approche mouvement et corps me parle bien, de mon côté. Tout comme les postures à tenir. En fait je navigue en dilettante totale au gré des humeurs. C’est peut-être la clé dans le fond : nos spécialités chéries font de nous des spécialistes qui se font piéger dans une certaine raideur aussi… tandis que « rester curieux comme un enfant » nous ouvre un monde de possibilités et d’amusement ! Merci pour l’article et cette belle découverte !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s