être un yogi

J’entends parfois dire que nous (les yogis) sommes des gens un peu bizarres, voire perchés, que nous regardons les choses différemment et que nous abordons les sujets de la vie de façon déroutantes au regard des autres.
Evidemment lorsque je dis « les autres », je parle de personnes qui ne pratiquent pas ou pas encore très souvent le yoga.
Je ne cherche pas particulièrement la compagnie d’autres yogis même si c’est apaisant de me retrouver au contact de personnes semblables. Je trouve que la différence est très riche d’enseignements. Le fait d’évoluer dans une famille et d’avoir des proches qui n’y connaissent rien en matière de yoga ne m’est pas désagréable, bien au contraire. Leur point de vue – toujours très novice – me permet de clarifier mes propos et d’affiner ma pensée lorsque je veux leur expliquer ou leur transmettre des valeurs liées à la pratique du yoga. Cela m’aide aussi à questionner mon enseignement et ma façon d’aborder les choses avec mes élèves (pour la plupart débutants ou intermédiaires).


Cependant je suis bien obligée de constater que je suis un peu étrange et que la pratique du yoga a fait émerger dans ma vie quotidienne des éléments que je ne retrouve pas dans la vie de mes proches.

Et lorsque je prends un peu de recul, ces différences me font sourire…

Car moi, ce que j’aime dans la vie c’est :
– Inspirer et expirer en contrôlant ma respiration et en l’allongeant au maximum
– Tenir mon tapis de yoga dans mes mains et le dérouler au sol… même si je ne vais faire que le regarder 😉
– Imaginer une séquence pour mes élèves et la tester sur moi
– Dévier du programme de ma séquence perso et tester de nouvelles postures, de nouvelles transitions
– Me casser la figure sur mon tapis et recommencer
– Expliquer ma philosophie de vie et les transformations opérées à mes proches
– Lire des livres sur l’anatomie (je détestais la biologie et les sciences de manière générale)
– Enchainer des salutations au soleil pour chauffer mon corps
– Préparer un thé après la séance pour « prolonger » la pratique
– Répéter des mots sanskrit et chercher le nom des postures
– Regarder des photos yoga sur tous les réseaux sociaux possibles
– Poster des photos yoga sur tous les ….. idem….
– Avoir des courbatures dans des endroits insoupçonnés du corps après une grosse séance
– Chanter un OM, à voix haute ou dans ma tête
– Les 10 premières minutes sur mon tapis, lorsque je m’échauffe
– Changer mon alimentation et sentir ce qui me fait vraiment du bien à l’intérieur
– Me faire ajuster par mon professeur dans une posture et sentir que « ça bouge »
– Redécouvrir une posture
– Marcher en pleine conscience et dérouler ma pensée en avançant
– La shoot de plénitude après un cours de yoga
– Avoir la sensation d’être ancrée, de sentir la force du sol….
– …. Et en même temps, me sentir très légère et confiante
– Repérer les blessures chez mes élèves et chez les gens de mon entourage
– Le silence

Voilà, Est-ce que ces petits kiffs sont bizarres, Est-ce qu’ils font de moi une personne vraiment différente ??
Je ne sais pas si en commençant le yoga il y a 7 ans, je soupçonnais toutes ces choses… Probable que non, car j’aurais pu démarrer bien plus tôt si j’avais pu savoir le bonheur de cette vie 🙂

Publicités

2 réflexions sur “être un yogi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s