Teaser… week end de rentrée

Qu’est-ce que vous faites le week-end du 10 te 11 septembre ? Ca vous dit de participer à un stage yoga de deux jours ? Voici ce que je vous propose !

com stage rentrée

Samedi 10 et dimanche 11 septembre 2016, immergez-vous dans la pratique du yoga et reprenez le rythme pour une rentrée sous le signe du bien-être !
– Découvrir les bienfaits du yoga
– Prendre le temps, se reconnecter à son corps, à son esprit
– Reprendre la pratique, revoir les fondamentaux
– Partager, échanger et vivre de nouvelles expériences…

PROGRAMME DU STAGE
SAMEDI 10 ET DIMANCHE 11 SEPTEMBRE
9h30 – arrivée des participants
9h45 / 10h – méditation
10h / 12h – pranayama et pratique du yoga vinyasa (dynamique)
12h / 13h30 – PAUSE
13h30 / 13h45 – méditation
13h45 / 15h15 – introduction à l’histoire du yoga // initiation à l’ayurvéda
15h15 / 15h30 – Pause
15h30 / 17h – pranayama et pratique du yoga yin (relaxant)
17h / 17h30 – méditation
Le samedi, nous aborderons l’arrivée du yoga en occident et les maîtres indiens du yoga traditionnel.
Le dimanche, nous étudierons les principes fondamentaux de l’ayurvéda, science médicinale indienne.

INFORMATIONS
Stage ouvert à tous (débutants, intermédiaires, avancés)
Les repas seront à votre charge (pique-nique possible sur place) et pas d’hébergement.
Stage limité à 15 participants

LIEU : Métamorph’oz – 3 rue de Verdun – Noisy-le-Roi
TARIFS : 100€ / le week-end
PARTICIPATION LOCATION DE LA SALLE : 5€

Si ce stage vous fait envie, contactez-moi et n’hésitez pas à en parler autour de vous !

Publicités

Détox et cocooning – mon premier atelier yoga

Organiser un atelier Yoga. Après avoir donné un cours chez Yoga Village, je crois que c’est mon deuxième fantasme concernant cette nouvelle vie ! Et voilà, ça y est, j’ai l’opportunité de le faire, d’inventer, de proposer un atelier de plusieurs heures et thématisés. Je suis un sourire géant !

Cet atelier est le premier d’une petite série et je le voulais à mon image, un peu emblématique de ma pratique, de ma personnalité et de ma « patte » yoga. Je ne le voulais pas trop restrictif ou excluant, j’avais envie qu’il soit ouvert et accessible à tous avec une direction qui donne envie, que des profils variés de pratiquants  se sentent concernés….

Qu’en dites-vous ? « Détox et cocooning », comme ça, à priori, ça vous parle ?

C’est un atelier de 3h découpé en deux parties. La première « Détox » sera consacrée à une pratique plutôt Yang et énergétique, avec pranayama, postures, du gainage, des torsions…. etc…. Et la seconde, plutôt Yin et douce, avec des postures d’étirements et de relaxation pour finir sur de l’auto-massage. Voilà ma promesse sur le papier, le rêve que j’aimerais voir se réaliser.

665403336-yoga-tenir-en-equilibre-harmonie-conscience-du-corps

C’est différent – évidemment – de construire, d’imaginer un cours de yoga d’1h ou 1h30 d’un atelier de 3h. Il faut gérer l’énergie du groupe mais aussi les attentes des élèves avec un tel titre. D’autre part, les ateliers étant ouverts à tous, il n’est pas exclu que certains participants soient totalement novices et inconnus de mes autres cours donc il faudra aussi harmoniser pour que les personnes qui ont des habitudes avec moi et celles qui n’en ont pas s’y retrouvent.

C’est vraiment sympa d’imaginer un atelier. C’est complexe, mais sympa ! Je fais en général très attention à la durée de mes cours, je surveille souvent la montre pour ne pas déborder. Je déteste (personnellement) lorsque le prof déborde. On ne se sent pas de le lui dire ou de quitter le cours et parfois cela nous met en difficulté pour les activités qui suivent (boulot ou RDV)…. Mais avec un atelier, on peut s’étaler un peu plus, prendre le temps d’approfondir des notions, de décortiquer un peu plus les postures, de proposer plus de variations….

L’ambiance aussi est différente (de ma fenêtre d’élève). C’est un temps à part – souvent en week end – qu’on prend pour soi, pour pratiquer – déconnecté des urgences quotidiennes. On est plus détendu et peut être plus à l’écoute, on espère être surpris et changer un peu les habitudes de la pratique du cours hebdomadaire…. On le prévoit aussi, on le note dans son agenda…. C’est différent comme démarche et pour le prof c’est un peu la même chose. Il faut le préparer différemment, le bloquer dans l’agenda, imaginer ce qui pourrait plaire et comment amener les élèves vers autre chose que ce dont ils ont l’habitude…. Et changer nos habitudes d’enseignement, notre rythme, casser le déroulement habituel. J’adore !

Notez le prochain atelier : Dimanche 24 janvier de 15h à 18h
Back to basics et auto-pratique

Alors voilà, je suis un sourire géant, heureuse de proposer le premier atelier yoga de ma vie. Détox et cocooning, ça me ressemble, ce n’est pas le titre le plus original de l’année – surtout quand tu l’as prononcé/écrit 1000 fois  – j’espère qu’il sera à la hauteur des attentes des participants, je vais tout faire pour ne pas les décevoir et les voir ressortir avec un big smile sur le visage, like me 😉

 

Atelier avec Patrick Frapeau, le debrief !

Chakras Sadhana et Thai yoga massage, tel était l’intitulé de l’atelier que j’ai suivi dimanche 28 juin chez Yoga Village, avec Patrick Frapeau….. et…… de nombreuses autres personnes ! Nous étions plus de 30 ! C’était super, il faisait chaud mais c’était super !

Donc l’idée de l’atelier était de voir les chakras un par un, de les identifier, de les « sentir » physiquement et de les ouvrir… histoire que la Kundalini puisse s’élever le long de la Sushumna, le nadi central du corps humain.

Donc nous avons commencé par Muladhara Chakra (le chakra du périnée) – J’avais déjà rédigé un article sur les chakras, je vous invite à y retourner car là je ne vais pas entrer dans le détails. Donc nous l’avons « cherché », puis contracté et relâché afin de ressentir les effets sur le corps. Nous avons aussi fait des exercices de pranayama avec des rétentions et en engageant Mulabandha pour réveiller la Kundalini lovée à peu près dans le même espace. Puis nous avons enchaîné quelques asanas qui mobilisent particulièrement la zone du plancher pelvien et le bas-ventre.

Ensuite nous sommes passés à Svadhishthana Chakra, le chakra situé juste sous le nombril. Puis Manipura situé au dessus du nombril. Ses trois chakras sont dits « inférieurs ». Nous avons à chaque fois fait le même travail : « localisation » dans le corps, pranayama et asanas.

Nous avons ensuite vu les chakras supérieurs : Anahata (au niveau du cœur), Vishuddha (situé dans la gorge) et Ajna (entre les deux yeux).

C’était bien entendu très intense, riche et intéressant. Nous avons passé 3h à détailler ces 6 chakras et on aurait pu y passer 3h de plus ! Ce que je veux dire c’est qu’on n’a jamais fini d’explorer ces points d’énergie que sont les chakras.

11406969_835569659846219_613449326843179615_n

Puis après une pause, nous avons commencé une initiation au massage Thai. Le massage thaï est une thérapie ancienne et traditionnelle asiatique pratiquée en Thaïlande. Le massage thaïlandais permet de stimuler la circulation sanguine et la flexibilité. Celui-ci était, jadis, pratiqué par des ermites considérés comme médecins de Bouddha originaires d’Inde.

Le massage thaïlandais recouvre le corps entier. La théorie du massage thaïlandais se fonde sur le concept de lignes d’énergie liées au corps. Si ces lignes d’énergie sont bloquées, cela provoque un problème de santé, comme le stress, la tension artérielle élevée ou de la fièvre. Quand le corps ne va pas bien, l’esprit est aussi faible. Pour guérir de telles maladies, le massage traditionnel thaï a vocation à libérer des lignes d’énergie bloquées. Les parties souffrantes sont pressées avec les pouces, les paumes de mains mais aussi les bras, les pieds…. toutes les parties du corps…. pour favoriser les circulations d’énergie. Avec Patrick nous avons eu le temps de voir le massage des pieds et des jambes. C’était un peu rapide car un massage traditionnel peut durer 2h30 mais c’était une excellente introduction qui donne envie de creuser un peu et d’en savoir plus.

thai-banderole4

En conclusion, j’ai passé 4h géniales. Entre explications, exercices respiratoires, asanas et massage… C’était juste super ! Je ne peux que vous conseiller de guetter les actualités de Patrick et de suivre un jour un atelier avec lui !

J’ai testé pour vous… La série B Ashtanga

Hello,

je suis de retour pour vous raconter le dernier atelier yoga que j’ai suivi. Il s’agissait d’une introduction à la deuxième série Ashtanga proposée au Tigre Yoga Club. C’est l’excellentissime Patrick Frapeau qui était aux commandes ! Je vous vois venir, certains diront que j’en fais des caisses avec ce prof, mais prenez une fois un cours avec lui et si vous n’êtes pas contents, je m’engage à vous dédommager ! Sans blague !!!

Bref toujours est-il que le décors est posé…. Ha non j’oubliais, lorsque je suis ce type d’atelier, j’ai toujours peur de me retrouver avec des monstres qui arrivent à se nettoyer les oreilles avec leurs orteils…. En arrivant, je n’étais – à priori – pas déçue, puisque les participants à l’atelier avaient tous l’air de sortir d’une boite de contorsionnistes ! Heureusement pour moi, que ce soit vrai ou pas, j’ai tellement été prise par le contenu du cours que j’en ai très vite oublié de mater les autres tapis 😉

Le Tigre Yoga Club est un studio situé près du métro Iéna, assez classieux (SPA, petite restauration, massages…) qui propose des cours de yoga, pilates…. Je vous laisse visiter leur site ici.

Je vous avais aussi déjà parlé de l’Ashtanga. Discipline exigeante et immuable dans sa façon d’être pratiquée. Composée en séries, rassemblant des postures qui se pratiquent systématiquement dans le même ordre. On dit qu’une posture prépare à la suivante et ainsi de suite… On dit aussi que cet ordre permet au yogi de ne pas avoir à « réfléchir » à ce qui vient après et peut donc plus facilement se concentrer sur son alignement, voire entrer en méditation à mesure qu’il effectue les asanas. Tout cela est plutôt vrai. On dit aussi que c’est un peu difficile – plus difficile que les autres types de yoga – et que lorsqu’on connaît bien la ou les séries, cela favorise la pratique autonome (Mysore).

11303696_10153419622723690_1065066438_n       11271137_10153419622743690_205097230_n

11287306_10153419622293690_719861735_n

Je ne connais pas la première série par cœur. Ce n’est pas le yoga que je pratique habituellement. Par contre, toutes les postures de l’Ashtanga se retrouvent dans le vinyasa yoga. Je n’ai donc pas découvert réellement les asanas. Ce qui change, c’est la façon dont on les enchaine (il n’y a pas de « liant » entre les postures). Evidemment la difficulté des séries est crescendo. La seconde est donc plus difficile que la première. Patrick nous a expliqué que c’était la série de purification du système nerveux – série appelée également Nadi Shodana qui nettoie donc les canaux (Ida et Pingala essentiellement) énergétiques.

La chose que je reproche à cet atelier et que je reproche à chaque fois lorsque je prends un cours où on chante des mantras au départ…. PERSONNE , AUCUN PROF n’explique jamais ni ce qu’on chante, ni ce que cela signifie ! Du coup, personnellement, je me retrouve à baragouiner un truc incompréhensible dans lequel j’ai du mal à mettre une intention puisque JE NE SAIS PAS ce que je suis en train de dire ! Par pitié, si vous lisez ce blog et que vous êtes professeurs, ne laissez pas vos élèves sur le bord de la route des mantras…. Commencez par leur expliquer même en deux mots ce qu’ils signifient. Après ils feront ce qu’ils pourront pour répéter après vous mais au moins, un petit éclaircissement ce serait cool!

Nous avons donc travailler des postures en commençant par leur préparation. Nous nous sommes aidés de supports (murs, sangles, tapis….) et nous avons parfois travaillé à deux. Nous avons étudié Pasasana (le nœud), Shalabasana A, B, Bhekasana (la grenouille en français je crois), Dhanurasana (l’arc), Ushtrasana (le chameau), Kapotasana, Bakasana A et B (la grue), Bharadvajasana et Ardha Matsyendrasana (torsions), Eka Pada Shirsasana et Yoga Nidrasana….

nadi_sodhana_serie_page_1

C’était intense mais dosé. C’était surtout très intéressant de voir des postures avancées qu’on ne retrouve pas systématiquement lorsqu’on prend des cours collectifs. C’est ça qui – de plus en plus – me plait. Qu’on me propose des postures – que je ne parviens pas encore à prendre on est d’accord – qui me challengent, qui me questionnent et me font découvrir des chemins inconnus dans mon corps ou dans mon esprit.

Voilà ce que je peux dire de cet atelier. Je suis ravie de l’avoir suivi bien entendu et je suis contente de constater que ma pratique évolue, se modifie.