Rituel du matin

Souvenez-vous ici je vous parlais du nettoyage nasal que je pratique régulièrement depuis l’acquisition du Neti Pot. Et dans mes pratiques ayurvédiques, il y en a deux ou trois qui sont simples comme bonjour et qui peuvent entrer dans votre routine « beauté » du matin. J’avais envie de les partager :

1/ Se lever de bonne heure et de bonne humeur
En ayurvéda, on préconise de se lever avant le soleil afin de bénéficier de Vata (l’énergie de l’air) et de ressentir une certaine légèreté qu’on gardera jusqu’à la fin de la journée. En revanche, si on laisse passer cet horaire, on se lèvera avec Kapha (beaucoup plus lourd) qui peut entrainer une mauvaise humeur.
Moi je ne me lève pas avant le lever du soleil (surtout en été) mais je me lève de bonne heure afin de pratiquer quelques asanas et prendre le temps pour commencer ma journée. Je déteste courir le matin ou sauter le petit déjeuner qui est un moment sacré pour moi !

2/ Se nettoyer le nez
Pour décongestionner le nez, le débarrasser de la poussière, de la pollution, des pollens, du mucus… etc.. on se nettoie le nez avec un Neti pot. Cette technique consiste à nettoyer les sinus avec de l’eau tiède et du sel que l’on fait circuler dans les narines. Ici vous retrouverez mes petits conseils d’utilisation ou sinon sur internet il y a des tutos !
Selon la tradition, ce nettoyage équilibre la respiration entre les deux narines ainsi que l’énergie qui circule entre Idà et Pingalà. C’est aussi une bonne préparation au pranayama et à la méditation.
Je le fais 6 jours / 7. Je laisse mon nez tranquille un matin par semaine – pas de raison particulière à cela, c’est psychologique #conflitinterne #doublepersonnalité

ayurveda morning

3/ Se frotter la langue
Comme le nettoyage du nez, le nettoyage de la langue est recommandé afin de supprimer les résidus qui se déposent sur la langue dans la nuit (dépôt un peu blanc). Ce dépôt contient AMA, des toxines qui à terme peuvent engendrer des maladies. On peut utiliser un gratte langue vendu sur internet ou dans certaines pharmacie. Moi je n’ai pas de gratte langue (bonne idée de cadeau à mettre sur ma wish list) alors j’utilise le manche de la petite cuillère qui m’a servit à mettre du sel dans le Neti Pot. Je la passe sous l’eau chaude et je gratte ma langue. On frotte toujours de l’arrière vers l’avant.

4/ Rompre le jeûne
Grâce à une tasse d’eau chaude citronnée, on nettoie le système digestif ainsi que les reins et on stimule AGNI, le feu intestinal. Parfaite préparation avant d’avaler son petite déjeuner.
Si c’est trop acide, vous pouvez ajouter une touche de miel… Ou comme moi en ce moment, préparez-vous une décoction gingembre/citron.

5/ Se masser
C’est une technique que je ne fais pas tous les jours car je n’ai pas le temps. Cependant j’essaie de le faire 1 fois par semaine.
Selon l’ayurveda, le massage avec des huiles légèrement chauffées favorise l’élimination des toxines et l’hydratation de la peau. Le massage, de manière un peu plus générale, stimule la circulation sanguine et apaise le système nerveux.
Vous pouvez vous masser avec n’importe quelle huile végétale (sésame, avocat, coco…). On commence par le haut du corps et on finit toujours par les pieds (attention ça glisse). On utilise une huile tiède et on masse avec des mouvements amples de haut en bas. Les mouvements seront circulaires au niveau des articulations. Si on peut, on laisse pénétrer un petit peu l’huile (il faut 10 à 20 min) puis on rince sous la douche avec un savon doux pour le corps.
Ce massage peut aussi se faire sur le visage et sur le cuir chevelu (shampoing obligatoire après).

Et voilà ces quelques conseils pour vous lever du bon pied et vous mettre dans de bonnes conditions pour la journée !
Avez-vous d’autres astuces à partager ? Pas forcément ayurvédiques d’ailleurs… Des rituels que vous effectuez chaque matin et qui vous mettent la pêche ???

J’ai testé pour vous…. le Neti Pot // Lota

Aujourd’hui je ne reviens pas avec un test de studio de yoga (ça fait longtemps d’ailleurs), je reviens avec un test « hygiénique ». Ce matin j’ai utilisé pour la première fois un neti pot ou lota pour nettoyer le nez.
J’utilise déjà un gratte langue pour nettoyer les dépôts sur la langue le matin mais je n’avais jamais usé d’un ustensile pour faire une « douche » nasale.

Qu’est ce que le Pot Neti ?
C’est un petit recipient avec un bec verseur utilisé pour le lavage du nez. Le pot, en céramique ou en plastique, est employé pour l’irrigation du nez et l’élimination du mucus. Lorsque vous irriguez les voies nasales avec de l’eau tiède salée, vous drainez le mucus qui bloque les sinus, ce qui diminue la pression et la congestion et empêche l’accumulation de bactéries pouvant causer une sinusite.

En sanskrit, neti veut dire nettoyage du nez. Dans la tradition ayurvédique, jala neti est le terme employé pour désigner le lavage du nez avec de l’eau salée. C’est ici que le pot neti entre en jeu.
La douche nasale est une ancienne technique de hatha yoga appelé neti, où l’on rince le nez avec de l’eau tiède physiologique salé (0,9 % de sel).

Prod-1271

Pourquoi utiliser un Pot Neti ?
Si vous avez souvent le nez encombré, des éternuements fréquents, le nez bouché, etc., le pot néti va vous aider.
Si vous avez des allergies ou des symptômes de rhume qui vous causent des problèmes dans le nez ou les sinus (congestion, maux de tête, pression)
Si vous faites souvent des sinusites (infections des sinus)
Si vous ronflez, lavez vous le nez le soir
Pour une meilleure respiration par le nez, pour une meilleure clarté mentale et comme préparation au yoga et à la méditation.
Beaucoup de monde se rince le nez le matin pour commencer la journée frais et dispos. D’autres préfèrent le faire en rentrant de leur travail. Ils se nettoient ainsi de la pollution.
Cette simple méthode nettoie et humidifie le nez et les muqueuses. Sur la surface des muqueuses, dans le nez, les sinus, la trachée, les bronches et la trompe d’eustache entre le nez et l’oreille moyenne, se trouvent des cils microscopiques. La douche nasale active les cils de sorte que les mucosités, poussières, pollens, virus et bactéries sont efficacement enlevés. De cette manière vous maintenez le système de nettoyage et de défense de la sphère ORL en parfait état.

Dans un milieu intérieur sec les muqueuses peuvent se dessécher ce qui dégrade le fonctionnement des cils. Neti répare cela en rétablissant l’humidité naturelle des muqueuses. Il peut même réduire le gonflement des muqueuses en cas de nez bouché. Il peut être bénéfique pendant la grossesse, de même il peut atténuer les ronflements.

La douche nasale stimule et détend la zone autour des yeux et le front. Ceci peut soulager des maux de tête, améliorer la vue et l’odorat et être une aide pour arrêter de fumer.

Comment utiliser un Néti ?
1.Nettoyez le pot avec de l’eau très chaude avant de vous en servir la première fois.
2.Utilisez du sel de table fin, de préférence sans iode et anti-agglomérant. Du gros sel pourrait servir, mais soyez sûr qu’il se dissolve complètement. Pour ma part, j’ai acheté le sel vendu avec le pot.
3.Mettez une mesure de sel dans le Pot Neti.
4.Remplir juste un peu le fond du pot avec de l’eau chaude (pas brulante juste chaude pour dissoudre le sel), mélanger avec la cuillère quelques secondes.
5.Remplissez le pot d’eau tiède.
6.Remuez. Tout le sel doit être dissout.
7.Rincez le nez, faites le lavage au dessus d’un lavabo. Mettez le bout du bec du Neti dans une narine de façon à ce qu’il soit bien ajusté à celle–ci. Respirez tranquillement par la bouche.
8.Inclinez la tête et le buste en avant. Tournez la tête légèrement vers le côté et levez le pot en suivant le mouvement de la tête. L’eau va maintenant entrer par une narine et sortir par l’autre.
9.Quand la moitié de l’eau a été utilisée mouchez vous légèrement dans vos mains (c’est le plus simple) et rincez vos mains ensuite. Versez ensuite le reste de l’eau par l’autre narine. Au cas ou vous ayez besoin d’un nettoyage du nez plus important vous pouvez utilisez un pot entier pour chaque narine.
10.Mouchez vous très doucement une narine après l’autre.

À quelle fréquence utiliser le Neti ?
L’Ayurveda recommande de pratiquer quotidiennement le jala neti, ou lavage du nez. Il vous appartient toutefois de décider à quelle fréquence le pratiquer, en fonction des besoins et des résultats personnels, par exemple, quand vous sentez qu’un rhume se prépare, en cas de nez bouché, de sinusite, d’asthme, d’allergie des voies respiratoires, ou si vous vous êtes trouvé dans une atmosphère poussiéreuse, enfumée ou polluée d’une façon ou d’une autre.

Le pot Neti est-il pour tout le monde ?
Si vous avez certains troubles du nez (notamment des saignements chroniques, une déviation de la cloison nasale ou des polypes nasaux) ou des symptômes d’infection des sinus (par ex. une toux, des écoulements, de la fièvre ou des maux de tête), consultez votre médecin avant d’utiliser le pot neti.

IMG_20160219_172532-pola

Mon expérience du Neti
Le gros lol de la matinée. Moi, mon lavabo, le Neti pot, du sel, de l’eau… une poule qui aurait trouvé un œuf. Avant de me lancer je regarde un tuto sur internet…… et je me lance.
Je fais bouillir de l’eau à la bouilloire puis je dissous une pointe de cuillère à café de sel avec l’eau chaude dans le Neti.
Etape 1 : JE ME BRÛLE // Bah oui sinon c’est pas drôle… Hein, quoi, l’eau est bouillante???!!! Ha oui !! Ouille ! Ok je viens de me cramer la narine gauche, je fais une pose en attendant que l’eau refroidisse un peu…
Etape 2 : JE CROIS ME NOYER // L’eau entre dans une narine mais ne ressort pas !!!!! Je sens la pression montrer dans la narine mais rien ne s’évacue… Help !!!!
Etape 3 : JE TOUSSE // L’eau se retrouve dans ma bouche, je n’ai pas la tête correctement inclinée, je rectifie et je rigole mais alors je rigole, tu peux pas savoir !
Etape 4 : OMG ça fonctionne // Et me voilà dans la bonne position, – visiblement – puisque l’eau entre dans ma narine gauche (pas trop chaude) et ressort par la narine droite assez facilement. Je sens le trajet de l’eau dans mes sinus et la sensation est étonnante. Je verse encore un peu puis dégage le Neti de ma narine gauche.
L’eau s’écoule un peu et je mouche ma narine.
Je reprends forte de ce premier essai avec la narine droite. L’aventure est moins causasse et je parviens du premier coup à effectuer la douche nasale.
Je me mouche après avoir terminé la narine droite et je re-mouche les deux narines doucement.
Après je me sens dégagée, libérée. Mes sinus sont tous légers !

A vous de tester !

On mange quoi… avant et après le yoga ???

Voici un article qu’on me réclame depuis quelques temps. La question qui initie la rédaction de ce post : QUE DOIS-JE MANGER AVANT OU APRES LE YOGA ????
On le sait, lorsqu’on pratique le yoga on fait attention à ce que l’on mange. On fait attention aux aliments, aux quantités mais également à l’horaire des repas de façon à ne pas « gêner » le déroulement de la pratique. Un estomac trop plein ou trop vide perturbera notre séance sur le tapis.

Voici quelques idées qui vous permettront d’y voir plus clair (3heures48minutes.com)

CONSEILS D’ORDRE GÉNÉRAL
Si l’idée de vous lever tôt n’est pas un frein pour vous, sachez qu’il est traditionnellement recommandé de pratiquer le yoga à jeun. Si pratiquer avant le lever du soleil n’est absolument pas envisageable et que vous êtes un yogi de la night, sachez qu’il faut attendre à peu près 3 heures après le dernier repas – valable aussi après votre repas du midi.
La sensation de ventre plein peut être très inconfortable durant le cours de yoga. Cela va d’une simple sensation de lourdeur à des vomissements (beurk). Vous pliez, tordez, inversez votre corps… Tête en haut, tête en bas, si vous avez déjà pratiqué en ayant trop mangé, vous vous en souvenez certainement !
Si toutefois vous avez l’estomac vraiment vide depuis plusieurs heures et craignez ne pas tenir le choc sur votre tapis sans un ravitaillement préalable, voici quelques collations faciles à digérer qui ne gêneront pas votre pratique.

AVANT LA SÉANCE
20 minutes avant le cours
•Un verre d’eau a température ambiante.
•Une infusion ou un thé léger.
•Une tasse de bouillon clair.

40 minutes avant le cours
•Un fruit mûr et de saison : une poignée de fruits rouges, une pomme, une poire…
•Un smoothie : des fruits, de l’eau, un mixer. Pour faciliter la digestion, privilégiez les associations de fruits appartenant à la catégorie : fruits doux, acides ou semi-acides.
•Une poignée de fruits séchés réhydratés.
•Quelques amandes.

2h avant le cours
•Un yaourt de soja ou de coco, avec de la cannelle et des fruits séchés.
•Un bol de porridge d’avoine au lait végétal.
•Quelques crudités, des légumes et des patates douces cuits à la vapeur, à l’étouffée, en papillote.
•Une soupe de légumes.

volutes-tea-routethe-chai-ayurvedique-post1

APRES LA SÉANCE
Il est assez rare d’avoir faim en sortant du cours de yoga et sachez qu’on recommande généralement d’attendre un peu avant de se nourrir. Selon le type de yoga que vous pratiquez, la durée du cours, votre état d’esprit, votre constitution, l’heure et la saison, vous n’aurez certainement pas les mêmes envies/besoins. Les asanas que vous pratiquez peuvent également influencer votre repas post-yoga.

20-30 minutes après le cours
•De l’eau pour vous hydrater et limiter le risque de courbatures.
•Un thé du yogi, cette infusion aux 5 épices ayurvédiques.
•Des fruits frais, mûrs et de saison.
•Une poignée de fruits secs ou de fruits séchés réhydratés.
•Une compote de pomme aux épices : cannelle, vanille, noix de muscade, gingembre…

40-60 minutes après le cours
•Un bol de porridge avec des fruits séchés.
•Un bol du Bouddha à composer selon vos envies. Voici l’équation: 1 tiers de protéines végétales + 1 tiers de verdure crue + 1 tiers de légumes doucement cuits (vapeur, étouffée…) + assaisonnement et aromates = un bol du Bouddha.
•Une soupe complète : courge et lentilles corail, minestrone,…
•Du pain complet au levain (plein de zinc, un oligo-élément important chez les sportifs) avec du houmous, ou de l’avocat ou encore du fromage frais et une salade verte.
•Un repas type macrobiotique: une soupe miso, un bol de sarrasin grillé, des algues, le tout parsemé de graines de sésame, riches en calcium et considérées comme un tonique musculaire en Ayurveda.

bolbouddha2

Et surtout… Des aliments qui vous font envie. Evidemment si vous avez envie d’une bavette/frite ça va être compliqué. Mais faites-vous plaisir en mangeant des aliments sains, frais, à haute valeur nutritionnelle, sans transformation et bons pour la bouche, pour l’esprit et pour le corps !

D’ailleurs, Est-ce que vous faites particulièrement attention à votre alimentation les jours où vous pratiquez ???
Dites-moi tout ! 😉

Vayus – l’énergie vitale

Aujourd’hui, on aborde une notion un peu différente, celle des vayus. Cet article n’a pas vocation à être exhaustif et je ne souhaite pas endosser le costume d’expert yogique. Au cours de mes récentes lectures, j’ai trouvé cette notion de vayus intéressante, en lien avec beaucoup d’autres notions déjà abordées ici ou ailleurs dans d’autres livres donc je me suis dit que cela pourrait vous plaire et vous interpeller. Donc on parle PRANA et VAYUS !

Dans le yoga, le prana, vous le savez, c’est l’énergie vitale, consciente qui régit les processus vitaux du corps.
La définition du Prana est vaste car c’est un terme qui recouvre énormément de notions qui elles-mêmes en englobent d’autres… Prana = énergie, vitalité, pouvoir. Le Prana c’est le fondement et l’essence de toute vie, l’énergie et la vitalité qui emplissent l’univers, le Prana circule dans tout ce qui existe et est aussi le lien qui relie le monde matériel, la conscience et l’esprit. Lorsque les yogis développent la capacité de contrôler leur Prana, ils gagnent en harmonie et santé, au niveau du corps comme de l’esprit.

Cette énergie vitale se divise en 5 aspects, les vayus, ayant chacun leurs particularités. Les 5 vayus doivent être actifs en restant en équilibre les uns avec les autres pour permettre à l’énergie de circuler librement et de façon fluide. Attention, les vayus ne sont pas des chakras.
Grâce au pranayama (exercices respiratoires) et aux asanas (postures) les 5 vayus peuvent être « travaillés » de façon équilibrée. Par exemple, les extensions, les exercices favorisant l’inspiration de même que jalandhara bandha (verrou de la gorge) active le Prana-Vayu. Les flexions avant, les exercices favorisant l’expiration ainsi que mula bandha (verrou du périnée) agissent sur Apana-Vayu. Le Samana-Vayu s’active avec les torsions, certains équilibres, kapalabhati (respiration) et uddiyana bandha (verrou du nombril). Les mudras (gestes des mains mais pas que), les mantras, Ujjayi (respiration) stimulent Udana-Vayu et enfin, Vyana-Vayu est activé par les postures dynamiques et les enchainements rapides d’asanas.

Alors une fois qu’on sait cela c’est bien mais où sont situés ces vayus et quelles sont leurs fonctions respectives????

Prana-Vayu c’est la force qui reçoit : Ce centre (on va l’appeler le point pour ne pas confondre avec les chakras) est situé au niveau du haut du thorax – voire de la tête et est responsable de tout ce qui pénètre dans le corps comme la nourriture ou les perceptions transmises par les 5 sens ou encore l’inspiration.

Apana-Vayu c’est la force qui donne : localisé au niveau du bas-ventre, il gère tout ce qui sort du corps comme les résidus de la digestion, la parole, l’expiration, le contact physique….

Samana-Vayu c’est la force qui transforme : situé au niveau du nombril, régit la digestion sous toutes ses formes, que ce soit la digestion de la nourriture ou des informations reçues, des impressions et il décide de ce qui reste et de ce qui est éliminé. Dans le Hatha, ce vayu est très important. On l’appelle aussi Agni ou le feu digestif. Il aide à brûler ce qui encombre (au sens propre et au figuré). En l’activant, le yogi engage un processus de purification, de nettoyage et permet ainsi à la Kundalini de s’élever.

Udana-Vayu – la force qui communique : situé au niveau de la gorge, il est responsable de toutes les formes de communication (verbales, corporelles…).

Vyana-Vayu c’est la force qui distribue, elle circule en permanence dans le corps et gouverne la circulation de l’énergie.

PanchaVayuImage

Si vous souhaitez approfondir cette notion, il existe de nombreux ouvrages sur le Hatha Yoga ou sur l’Ayurveda (car on retrouve ces notions aussi dans ce système médical). Le livre qui m’a soufflé l’idée d’écrire cet article est YOGA PERFECTIONNEMENT aux éditions La plage.