Technologies et dépendance

Et me revoilà après 15 jours d’absence. La cause est très simple, mon ordinateur avait plus ou moins rendu l’âme. Plus ou moins car grâce à un réparateur, j’ai pu le récupérer sans être obligée de vendre un organe pour payer la remise en état !
Je n’étais pas totalement privée de connexion ou de technologie et j’ai pu gérer les mails depuis un téléphone. Pour ce qui est du blog en revanche, j’ai bien tenté d’écrire un post depuis mon smartphone mais en vain, écran trop petit, manque de facilité pour écrire et pour se relire sans parler de la recherche d’iconographie pour illustrer l’article…. J’ai renoncé devant ce qui s’annonçait comme une grosse galère 🙂
J’ai continué d’utiliser les réseaux sociaux et de les alimenter du mieux possible – d’ailleurs si vous n’êtes pas encore abonné(e)s à mes fils d’actualité, mon compte instagram est ici et le Facebook ici.

C’était une période un peu compliquée et en même temps très calme car comme vous le savez ou le présupposez sans doute, la rédaction d’articles pour le blog est très chronophage. C’est un vrai boulot à part entière pour lequel il faut faire des recherches, lire, réfléchir et préparer des séquences yoga, des thèmes d’articles, des recettes… Il faut aussi chercher des images ou les faire soi-même… tout cela prend énormément de temps et d’énergie.
Ces quelques jours sans écrire ici m’ont donné l’occasion de réfléchir un peu et de prendre du recul au sujet du blog notamment.
J’avais déjà pris la décision il y a un an de publier un peu moins fréquemment en passant d’un article tous les deux jours à deux articles par semaine. Cela m’a donné l’occasion de mieux travailler mes contenus et de les préparer en avance. Cela m’a aussi permis de passer moins de temps derrière mon ordinateur et un peu plus à l’extérieur avec des vrais gens 😉

Il y a quelques mois, j’aurai pété un câble de ne pas pouvoir écrire pour le blog pendant 15 jours, j’aurai cherché un ordinateur de façon frénétique afin d’assouvir mon besoin de rédiger et de partager avec vous.
Cette fois-ci, pas de stress à ce sujet, j’étais certes un peu embêtée de ne pas pouvoir mettre à jour le blog mais j’étais surtout ennuyée de ne plus avoir mon ordinateur. Et il est un peu là le problème.
Cet outil a trop d’importance à mes yeux et je viens de m’en rendre compte. Mon ordinateur, en plus de me servir pour les emails, le blog et le site web pro, contient toute ma comptabilité professionnelle, des images pro et perso, des tonnes de documents ultra importants qui me manqueraient énormément si mon ordi venait à me lâcher.
Cette dépendance est vraiment mauvaise je crois.
Est-ce qu’elle pourrait être évitée ? Je n’en sais rien, je vous demande votre avis….

Toujours est-il que j’ai pris plusieurs décisions dans ces deux dernières semaines.
La première : effectuer une sauvegarde de mes fichiers pro et perso indispensables – just in case :/
La seconde : écrire encore un peu moins ici sur le blog et passer à un article/semaine afin de me laisser du temps pour choisir et préparer mes posts.

Un jour viendra où j’arrêterai d’écrire sur le yoga. C’est une évidence. Non pas parce que je n’ai plus rien à dire mais parce qu’échanger sur le yoga en vrai avec des personnes réelles qui répondent c’est quand même vachement mieux ! 🙂
Nous n’en sommes pas là, je prends toujours beaucoup de plaisir à écrire en pensant que vous me lirez et que certains commenteront. J’apprécie toujours vous donner mon avis sur les studios ou les professeurs « essayés » bien qu’à présent cela tourne beaucoup autour de Patrick Frapeau qui est mon unique enseignant.
C’est toujours chouette de construire des séquences pour les partager ici et de parler de mes états d’âmes en rapport avec cette discipline et son évolution…. Donc je n’ai pas encore déposé la souris, mais j’y pense de plus en plus souvent et j’ai le sentiment que cette période d’écriture sur le yoga s’approche de la fin, en ce qui me concerne.

Donc je vais m’arrêter ici pour aujourd’hui et aller au contact du réel… Je vous retrouve d’ici une semaine pour un nouvel article – restez connecté(s) !
NAMASTE

Publicités

Les risques du métiers

Etre professeur de yoga et bloggeur comporte quelques risques dont on ne parle jamais dans les magazines ou articles sur le web, je m’explique….
Dans les articles qui parlent des premières années d’un professeur de yoga on va détailler les différents statues juridiques qui permettent de lancer notre activité, on va aussi faire la liste des clients potentiels (asso, studios de yoga, particuliers..) et parfois on aborde la question de la communication. Car comme à peu près n’importe quel métier, celui de professeur de yoga est devenu un peu « tendance » depuis quelques années. Les formations professionnalisantes se multiplient (j’ai prévu un article là-dessus dans quelques jours) ainsi que les diplômes ET les diplômés – de fait. La place est devenue très concurrentielle et faire « son trou » n’est plus aussi simple qu’il y a 10 ans (je reprendrais tout cela dans le prochain article).
Donc pour se démarquer, on fait de la communication. On se crée un site web professionnel – selon moi, c’est la base – et parfois on imagine des supports variés pour se faire connaître (carte postale, blog, affiche, réseaux sociaux…)…
Je sais très bien de quoi je parle puisque j’utilise tous ces supports et je bloggue depuis plus de 3 ans sur le yoga.
Mais pour nourrir tous ces outils de com, il faut du contenu et c’est là que cela se complique. Créer du contenu, ce n’est pas évident. Alimenter un compte INSTAGRAM ou FACEBOOK tous les jours, c’est un vrai boulot et c’est très chronophage !

Et on ne parle pas assez de cet aspect de notre métier. Attention, on le choisi, certains professeurs travaillent très bien en se passant de réseaux sociaux. Mais pour la jeune génération de prof, dont je fais partie, il est rare de ne pas communiquer avec ces outils.
Cet aspect comporte des risques ! VRAIMENT !!!

Voilà où je veux en venir : Pour alimenter mes comptes, je prends des photos de postures (entre autres) de yoga. Je me filme en train de pratiquer puis je fais des captures d’écran pour obtenir un instantané sur un asana.
Et récemment, je me suis blessée en voulant à tout prix poster une photo dans une posture que je travaille actuellement (ci dessous). Je me suis vautrée en beauté et retourner plus ou moins le gros orteil sur mon tapis.

C’était drôle – au départ – puis un peu douloureux, donc pitoyable – après quelques minutes. A l’heure où j’écris ce post, ça va mieux, mon pied est de nouveau opérationnel, je pense que c’était une simple foulure avec un hématome en dessous mais rien de méchant, cependant ça m’a immobilisée pendant 10 jours !!! Tout ça pour une photo !
C’est en discutant avec Patrick Frapeau que j’ai décidé d’écrire ce post car au delà de la blague il en est ressorti un constat évident. Les blessures se produisent régulièrement lorsqu’on n’est pas concentré et pas suffisamment conscient du corps. Je voulais tellement poster cette image et montrer mon évolution que j’ai « forcé » sans faire attention et le résultat est que je me suis fait mal.

C’est vrai pour cette fois-ci mais je crois que c’est aussi ce qui s’est passé pour ma blessure à l’ischio-jambier. Vouloir faire une posture, vouloir montrer qu’on évolue, qu’on progresse… sans s’écouter, sans respecter ses limites…
Parfois on tombe sur des images très impressionnantes sur les réseaux sociaux et on se challenge en voulant les reproduire, mais on ne connaît pas le making-off de ce qu’on nous donne à voir et aujourd’hui je peux témoigner qu’en souhaitant sortir du lot avec cette photo, j’ai passé 10 jours sans pratiquer (ou peu) car mon pied ne suivait plus le mouvement. C’est dommage d’en arriver là pour comprendre que ce qu’il faut préserver, ce n’est pas son image de marque ou sa notoriété sur les réseaux sociaux mais bien son corps afin qu’il nous accompagne le plus longtemps possible dans les meilleures conditions.

Sur ce, je vous laisse, je vais photographier mon bowl cake du matin…. moins de risque 😉

Happy birthday « MONBLOGYOGA »

Hey oui, c’est arrivé ! MONBLOGYOGA fête ses deux ans ! Joie immeeeeense dans mon cœur et gratitude éternelle pour tous les lecteurs qui font vivre cet espace.
A chaque fois que je vis quelque chose, je me demande toujours si ça pourrait faire l’objet d’un article, si le sujet pourrait vous intéresser… Alors parfois mes post et vos visites concordent et parfois non, la dure vie du blogueur !

2016-03-05 09.37.39 IMG_20160305_094805
Cette année fut riche en évènements : formation vinyasa Gérard Arnaud et diplôme, début de l’enseignement, pratique personnelle intensifiée, cours collectifs, en entreprises et privés, yoga en plein air, formation avec Patrick Frapeau et Clotilde Swartley, lectures et approfondissement des connaissances théoriques, pédagogie, blessure, nouvelles rencontres….. etc…. Ma vie « yoga » a été très remplie et je suis heureuse de voir que le chemin que j’ai choisi me conduit dans des endroits supers ! C’est peut être ça le Dharma ?!

Alors merci encore énormément de votre fidélité, de vos messages, de vos questions… de tous ces instants qu’on partage ensemble. J’espère que cela durera le plus longtemps possible !

Liebster award

Nomination au Liebster Awards

Je viens d’apprendre que Adesa Yoga me nomine au Liebster Awards. J’avoue ne pas trop savoir de quoi il s’agit, il parait que ce sont un peu les Awards des blogs !!!

Je dois donc répondre à quelques questions et à mon tour nominer 11 blogs (je ne parviendrais pas à en nommer 11, mais je vais faire de mon mieux…

Qu’est-ce qui vous a motivé à créer un blog? Lorsque j’ai REcommencer à pratiquer le yoga, il m’a semblé intéressant de partager mon expérience, de trouver un endroit, une tribune libre pour y coucher mes interrogations, mes aventures, mes tests de studios, mes trouvailles shopping yoga…. Tout cela dans le but que d’autres pratiquants puissent y piocher ce qu’ils cherchent.

2. Combien de temps au maximum êtes-vous capable de passer sur votre blog? Je peux écrire plusieurs articles en une seule journée et puis plus rien pendant 1 semaine…. C’est très variable.

3. Votre blog est-il source de joie pour vous? Oui! J’aime beaucoup prendre le temps de réfléchir à des articles, partager mes expériences en essayant de mettre des mots clairs et précis. Le blog m’oblige à poser mes sensations, à les décrypter. C’est donc un « travail » très amusant et constructif.

4. Trouvez-vous que votre blog remplit les objectifs que vous vous étiez fixés? Je n’avais pas vraiment d’objectif en créant le blog. Si ce n’est celui de partager ma découverte du yoga. Alors à ce titre, je dirai que le blog rempli cet objectif…

5. A quelle fréquence alimentez-vous votre blog? Cela vous satisfait-il? Je publie un article tous les 3 jours en moyenne. Parfois j’aimerais faire plus mais c’est presque impossible de trouver encore plus de temps pour écrire, sans parler de la recherche d’iconographies, les shooting photos…etc…

6. Quelle est votre posture préférée de yoga, si vous pratiquez (ou alors: quel est votre sport préféré?) Elle est difficile cette question. J’aime beaucoup les inversions mais elles me challengent énormément, je n’ai pas encore réussit à les amadouer comme je le souhaiterais. Sinon je dirais que les flexions arrières font partie de mes chouchous…

7. Si vous deviez aller vivre dans un autre pays, ce serait où? Pourquoi? Je ne sais pas, je suis assez attachée à mes proches et à la France. Mais l’Inde serait certainement une destination envisageable ou plus près de nous, l’Espagne, l’Italie…

8. Dans vos lectures récentes, quel livre vous a le plus marqué? Je ne fais que lire des livres de yoga, formation oblige. J’ai beaucoup aimé Yoga Mala de Pattabhi Jois.

9. Quel est votre (vos) plat(s) préféré(s)? Les plats indiens. Les curry d’aubergines, de légumes, le riz safrané ou au citron, le raita, le biryani…. bref…. ha oui…. le chapati!!!!

10. Avez-vous des animaux? Lesquels? Non. L’idée de prendre un chat me titille de plus en plus…

11. Si on vous proposait de partir, là, tout de suite, pour une destination surprise et agréable, vous le feriez? Carrément !

Donner 11 éléments pour mieux me découvrir

1. Je suis une trouillarde. On ne dirait pas comme ça parce que je me fais violence mais j’ai peur de beaucoup de choses…

2. Je me suis découvert une passion pour le voyage. Moi qui n’avais jamais pris l’avion seule il y a un an, j’ai très envie de voyager beaucoup plus et peu importe d’y aller seule ou pas. Le prochain sera sans aucun doute l’Inde pour découvrir Mysore.

3. Je regarde peu la TV mais je peux matter en boucle certains films de filles !

4. MOn chien, celui de ma mère, est très important pour moi. J’aime beaucoup les animaux en règle générale mis à part les reptiles. S’il y a un chien ou un chat dans une pièce, je peux passer un long moment à jouer avec sans me soucier de ce qui se passe autour.

5. J’adooooore manger. Je trouve qu’avec le yoga, les chiens et le sommeil, c’est un truc génial de la vie !

6. J’aime beaucoup me promener dans les centres commerciaux en semaine lorsqu’il n’y a personne. Je n’ai pas vraiment la fièvre acheteuse, ça s’est beaucoup calmé. Mais j’aime bien voir ce qui se fait dans les rayons prêt à porter par exemple ou dans les magasins qui vendent des trucs de cuisine.

7. Comme je le disais plus haut, je suis très famille. Mes parents et ma sœur comptent énormément pour moi. Ils m’ont beaucoup soutenu pour mon changement de vie et je crois que ce choix nous a – au final – rapproché les uns des autres.

8. Ma voiture est ma deuxième maison. Il est impossible que je laisse le volant – heureusement je ne bois pas d’alcool et peux donc conduire en toutes circonstances.

9. Bien que je sois végétarienne depuis 1an 1/2, la viande continue de me manquer parfois. Il m’arrive d’en rêver !!!! ^^

10. J’aimerais que mon planning me laisse plus de temps pour voir mes amis. Depuis septembre, je galère (il n’y a pas d’autre mot) pour dégager du temps afin de déjeuner, boire un verre avec mes copines…. C’est un objectif que je me fixe chaque semaine et samedi arrive sans que j’ai pu profiter des mes amis.

11. Les blessures corporelles sont ma plus grande phobie. Je crains de me blesser et de ne pas pouvoir me soigner comme il faudrait. Quand vous lirez cet article je serai en formation avec Patrick Frapeau et je commence cette formation en étant blessée. C’est très frustrant de ne pas pouvoir utiliser son corps comme on le veut.

Nominer à mon tour 11 blogs!
Je ne fréquente pas suffisamment la blogosphère pour en trouver 11 !!!
3heures48minutes.com
hellozadig
laurencegay
Je reviens très vite pour en nommer d’autre.