L’estime de soi…. vaste programme !

Je ne sais pas si cet article parle du yoga… Ou peut être que si finalement.
Depuis que j’ai découvert le yoga, je suis passée par des hauts et des bas, que ce soit au niveau de ma pratique ou dans ma vie privée. En 7 ans, j’ai vécu des aventures formidables, d’autres un peu moins, comme tout le monde. Et avec ces aventures, il m’a fallu faire face à des baisses de moral – à me trouver encore plus nulle que la plus nulle de toutes les personnes jamais croisées dans ma vie – et parfois aussi à des moments de kiff intense où je me suis sentie invincible, telle une winneuse de la life!!!
Je ne sais pas si c’est un point que je partage avec vous mais, sans ménager le suspens, il y a évidemment eu plus de moments où je me suis sentie nullarde que des moments de win.
Ce que j’ai découvert avec le yoga et que je découvre encore chaque jour, c’est que cette discipline, même si ce n’est pas tous les jours simple (blessures, fatigue, doutes, attentes…), me permet de toucher du doigt une notion indispensable à ma vie – pour la vivre mieux s’entend – qui est l’estime de soi.
Dit comme ça, cela parait un peu nigaud, mais essayer d’améliorer l’estime qu’on a de soi est très important pour vivre plus heureux.
Car avoir une faible estime de soi dans la vie, c’est comme rouler en voiture avec le frein à main remonté.

Voici 5 idées qui m’aident au quotidien et que je tente d’appliquer de mon mieux.

1 – C’est en forgeant qu’on devient forgeron…
Personne n’est parfait. Alors au lieu de nous concentrer sur nos nombreux défauts, utilisons plutôt toute cette énergie à agir. Faire des petites séances d’entrainement pour sortir de notre timidité, nous libérer de notre recherche d’approbation,… Faire comme les entreprises, les politiciens et les chefs d’entreprise : engageons-nous dans un “processus d’amélioration continue” et d’auto-coaching.
Mais quoi qu’il en soit, apprenons à nous aimer tel que nous sommes maintenant et ne pas chercher à progresser avec l’idée de notre imperfection en tête. Si on ne fait que penser à son imperfection, c’est contre-productif. Voyons comment améliorer doucement ce qui nous « dérange » en pensant de façon positive.

2 – Moins de critique et moins de jugement !
Pour changer notre perception de nous-même, arrêtons de nous juger à tout bout de champ et changeons de vocabulaire.
Au lieu de dire :
– “je suis stupide”, dire plutôt : “désormais, je vais réfléchir avant de parler”,
– “je suis nulle” => “j’ai fait une erreur”,
– “je suis incompétente” => “je débute : j’ai tout à apprendre”,
– “je suis incapable d’être à l’heure” => “il est temps que je m’organise autrement pour devenir une personne ponctuelle.”
Vous souvenez-vous de cette pub, où une femme écoutait la conversation d’un couple. Lui balançait des horreurs pendant qu’elle écoutait sans broncher. On découvrait à la fin que ce que l’homme disait n’était ni plus ni moins que ce que la troisième femme (celle qui écoute) avait dit quelques heures auparavant lorsqu’elle était interrogée au sujet de la vision qu’elle a d’elle-même.
Pensez-vous que les stars, chefs d’entreprise, grands scientifiques, prix nobels, politiciens archi-diplomés ne font jamais d’erreurs ou ne sont jamais en retard ?
Avant que les autres parlent de nous en termes élogieux, commençons par le faire nous-même pour nous-même. Les jugements ultra négatifs et les critiques gratuites ne font avancer personne !

estime-rognee_0

3 – Un peu de bisounours-attitude envers les autres aussi
Si nous ne parvenons pas à estimer nos proches, nos collaborateurs, nos amis… comment imaginer pouvoir nous estimer nous-même ?
Plus nous critiquons les autres, plus nous avons tendance à nous autocritiquer.
Je n’ai aucune preuve scientifique de ce que j’avance, mais c’est d’une logique implacable. J’ai réalisé en effet qu’en essayant de moins de critiquer et juger mes proches, je deviens moins critique avec moi et je peux ainsi me consacrer à réaliser le point n°1 plus facilement.
Loin de moi l’idée de vous dire que tout est rose, qu’il faut tout accepter et être bienveillant à tout bout de champ (on en reparlera) mais le cynisme et les railleries au sujet des autres ne font de bien à personne – ni à ceux qui en sont victime of course – ni à celui qui les prononce !

4 – Humilité vs modestie
Améliorer son estime personnelle ne signifie pas se sentir supérieur aux autres par son intelligence, sa réussite ou son physique. Ca ne veut pas dire déborder de suffisance (beuuuuurk).
Ca signifie reconnaitre lucidement ses qualités comme ses points faibles. Gardez en tête les réalisations dont nous sommes fiers et éviter les remarques de « fausse modestie ». La fausse modestie énerve tout le monde et nous fait paraître encore plus agaçant, sans parler qu’elle ne permet pas d’améliorer la vision qu’on a de soi-même.
Et bien sûr, nous nous attacherons à fuir comme la peste les gens négatifs qui nous rabaissent et nous donnent une mauvaise image de vous d’une façon subtile ou pas.

5 – Donnons le change sans mentir
Imaginons pendant un instant la personne que nous serions si nous débordions d’estime pour nous-même. Visualisons et essayons de projeter cette image.
Regardons les gens franchement dans les yeux, affirmons-nous, parlons avec une voix forte et calme, serrons les mains fermement, sourions à pleines dents, exprimons-nous en public, tenons-nous droit, soignons notre image. Il ne s’agit pas de mentir mais ça revient un peu au point n°1, c’est en forgeant qu’on devient forgerons. C’est en ayant confiance en soi et en s’estimant qu’on aura confiance en soi et qu’on pourra s’estimer – vous me suivez ?
Il faut mettre en marche le processus et ne jamais s’excuser d’exister !

Rome ne s’est pas faite en un jour ! Soyons patients. Enclenchons le processus et voyons ce qu’il se passe. Il y aura des jours avec où se sera plus facile, et des jours sans où on reprendra nos vieux schémas de auto-jugement négatif.
Avoir une meilleure estime de soi c’est comme travailler une nouvelle posture de yoga. Si on ne s’y confronte pas, si on ne cherche pas à la comprendre et comment l’aborder petit à petit, on passera toujours à côté et on gardera ce sentiment d’inachevé.
Une meilleure estime de soi – j’en suis certaine – permet d’être plus heureux et plus en paix.

Rapide mise au point

Bonjour à tous,
Comment se sont passées les vacances ??? Alors pour ma part c’était juste super génial. Si vous me suivez sur instagram, vous avez pu voir le chalet de rêve dans lequel j’ai passé 5 jours paisibles à pratiquer, à me reposer, afin de revenir d’attaque pour cette rentrée !
Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu’en regardant les commentaires du blog, je trouvais celui qui va suivre. Je revenais posée et détendue grâce à cette coupure bienvenue et j’ai été contrainte de redescendre un peu vite de mon nuage à la lecture de ces quelques lignes.

Avant de vous copier le commentaire, je tiens à préciser que si, comme moi, vous avez envie de capitaliser un peu sur la détente acquise pendant le break de cet été, NE LISEZ PAS CE QUI SUIT.
J’aurais préféré revenir vers vous avec autre chose, un article sympa et frais. J’avais d’ailleurs un peu décidé (à la création du blog et à la lecture de ce commentaire en particulier) de ne pas prêter attention à ces gens qui déversent quelque chose de très négatif, mais là, j’ai reçu deux commentaires de cette personne et vraiment, je ne comprends pas. Alors je vais partager avec vous afin que vous puissiez voir ce que certaines personnes sont capables d’écrire…

REACTION CONCERNANT L’ARTICLE SUR MON NOUVEAU TATOUAGE : « Si vous êtes si attachée que ça au yoga, ayez une pratique forte et discipliné. Vous devriez être en train de faire votre sadhana (pratique spirituelle personnelle) au lieu de perdre du temps à meurtrir votre corps pour aboutir à un dessin futile et inutile pour votre avancée, si ce n’est donner dans le paraître de manière indélébile.
Personne ne vous a dit que le yoga est intérieur, et non ostentatoire de manière indélébile ?
Pas facile hein de se détacher du consumérisme et du paraître ? Alors, entre autre, on se tatoue, en croyant que…
Que vous soyez ignorante du Yoga c’est une chose, votre problème d’ailleurs, mais par pitié, arrêtez, vous et tous les autres occidentaux pseudo-spirituel, d’insulter par votre attitude cette merveilleuse discipline, à mille lieu de ce que vous faîtes de votre vie. »

L’autre commentaire, dans le même ton, concerne l’article second degré que j’ai rédigé sur les yogis et les clichés qui permettent de nous reconnaître entre nous…. Vous vous souvenez
EXTRAIT : « Les vrais yogis se voient difficilement au premier coup d’œil. Les autres, ce ne sont que des consommateurs, qui sont loin du chemin qu’ils se disent emprunter, bref, des adeptes de ce qu’on appelle la spiritualité matérialiste, ceux qui, confronté à la dureté indispensable d’un vrai chemin spirituel se retrouve dans les choux ou croit être sur la bonne voie quand ils sont complètement à côté.
Et si je dis ça c’est parce-que des vrais yogis, j’en connais, et croyez-moi, ils n’ont rien à voir avec vous. L’ascétisme, ils connaissent, contrairement à l’occidental (qui ne le supporterait guère) qui tombent dans le panneau de l’illusion constamment. »

Voilà les deux commentaires que j’ai trouvé en rentrant de mes vacances. Je n’ai pas envie d’entrer dans une polémique ou d’avoir à justifier mes choix.

3168383376_1_4_K30VqG9Y

Je voudrais simplement rappeler que ce blog est un endroit où j’exprime mes impressions personnelles, qui ne sont en aucun cas parfaites. Je n’ai absolument pas la prétention de vouloir convaincre ou rattacher des gens à ma façon de vivre. Si quelqu’un passe par ici et n’y trouve pas ce qui lui convient, aucun problème, je n’oblige personne à être d’accord ou à me lire. Ce blog n’ai pas « marchant », je ne gagne ABSOLUMENT PAS d’argent avec ce blog et je refuse la plupart des demandes de partenariats qu’on me propose afin de rester libre.
Donc il s’agit ici d’un lieu d’expression libre et j’entends faire en sorte qu’il le reste. Cependant il est compliqué de se faire insulter gratuitement et de laisser couler.

Cette personne, visiblement très attachée à la culture et aux valeurs yoguiques, oublie visiblement que la tolérance et l’acceptation de la différence sont des qualités indispensables lorsqu’on choisit de vivre dans le yoga. Respecter les choix et les modes de vie des uns et des autres, leur liberté, voilà ce que cette personne devrait commencer par appliquer pour elle-même.
J’ai été quelque peu affectée par ces commentaires, non pas par leur contenu que je trouve sans intérêt, mais plutôt par la forme employée, la méchanceté et la haine avec lesquelles cette personne s’est exprimée…. Elle était très certainement dans un mauvais jour…. Cela peut arriver à tout le monde, alors je pardonne 🙂

Je reviens tout vite avec quelque chose de plus funky !
Passez une bonne journée