Détox de printemps

Souvenez-vous, l’an dernier je publiai déjà un article sur la détox de printemps. A croire que ce sujet revient en boucle, dans les médias on appelle cela un marronnier 🙂
Cependant, rien de bien étonnant car le corps à besoin, à la sortie de l’hiver, de retrouver un peu de légèreté. Même si on a fait attention à notre alimentation sur les mois froids, le corps à manqué de luminosité et peut être parfois d’exercice en extérieur… donc moins d’oxygène et plus de toxines accumulées.

Le principe de la détox c’est de DÉ (retirer/ soustraire) TOXER (toxines et toxiques) et il existe de nombreuses manières de la faire.
Comment savoir si vous avez besoin d’une cure détox ? A priori tout le monde en a besoin ! Mais si vous vous sentez particulièrement fatigué, si vous avez du mal à digérer ou à éliminer les déchets, vous êtes totalement concerné.

Détoxiquer/fier son organisme au printemps est une pratique assez simple et très efficace – à condition d’être motivé car une cure se réalise sur 3 semaines et il faut préparer la cure environ 10 à 15 jours avant.
Elle permet de retrouver une énergie nouvelle (comme la nature qui se réveille) et de prévenir l’apparition d’éventuels troubles. En effet, un organisme intoxiqué par une alimentation trop riche ou inadaptée, en manque d’exercice physique, verra ralentir ses fonctions métaboliques. Il aura tendance à se carencer plus vite et à perdre de sa vitalité.
Il y en a 5 : le foie, les intestins, les reins, les poumons et la peau. Leur but est d’éliminer les toxiques et toxines issus de l’alimentation, de l’air que nous respirons, des déchets métaboliques et organiques. En règle générale, ils fonctionnent bien si la quantité de déchets ne dépassent pas leur capacité de traitement. Mais à la sortie de l’hiver, ils sont souvent encrassés et ne perdent leur efficacité de filtre. D’autre part, le stress agit comme un bloquant de ces organes filtres, il empêche un fonctionnement optimisé.
Les peurs, émotions et pensées négatives agissent aussi insidieusement sur nos fonctions naturelles d’élimination en les bloquant plus ou moins partiellement.
Vous voyez qu’à des degrés divers, nous sommes tous concernés par le besoin d’une cure détox.

PAR QUOI COMMENCER ?
Le but premier de l’avant cure est d’alléger le corps pour préparer le terrain.
Pendant les 10 ou 15 jours qui précèdent la cure détox, il sera opportun de :
– réduire le sucre, les graisses et les farines (gâteaux et sucreries, viandes rouges, plats préparés, aliments trop riches, pains et féculents, alcool)
– augmenter la consommation de fibres (fruits et légumes)
– choisir des bonnes graisses (bons poissons si vous n’êtes pas végétarien ou choisir des bonnes huiles).
– augmenter le sommeil (dormir plus pour permettre au corps de se régénérer)
– reprendre une activité physique en extérieur (marcher dans la nature par exemple)

COMMENT DEMARRER UNE CURE DETOX ?
Le but de la cure détox est de nettoyer les organes filtres et en priorité le foie pour qu’ils retrouvent un fonctionnement optimisé.
Il existe plusieurs possibilités. Ici je vais vous parler de celle que je fais moi, la cure de sève de bouleau.
En 3 semaines, la cure de sève de bouleau permet à l’organisme de se régénérer totalement et de retrouver une belle énergie.
Elle stimule à la fois la croissance des cellules du derme et de l’épiderme. Elle retarde leur vieillissement.
•Elle capte et neutralise les toxines du foie
•Elle draine les reins tout en filtrant
•Elle a une action anti-inflammatoire et anti-douleurs.
•Elle favorise l’amincissement avec une élimination de la cellulite
•Elle combat l’arthrite
La sève est également efficace pour les maladies de la peau (acnés, dartres, dermites … ).
Le métabolisme est stimulé, le corps se détoxifie: reliquat de goutte, affections rhumatismales
Elle a de fortes propriétés anti-oxydantes: non seulement la sève de bouleau rajeunit, mais elle protège également les cellules de la peau contre le stress oxydatif, les rayons ultraviolets, la pollution et les effets d’inflammations.
Vous pouvez en commander sur internet ou en trouver dans les magasins bio mais prenez garde à l’origine et aux certifications.

En plus de cette cure de sève de bouleau, il faut maitriser son alimentation.
Une journée de jeûne ou de monodiète par semaine durant ces 3 semaines serait top. Alors le jeûne n’est pas possible pour tout le monde et il ne faut pas se lancer là-dedans lorsqu’on a des doutes. Mais les monodiètes peuvent être une bonne alternative.
Pommes, jus de carotte, jus BREUSS*, raisin, cerises (attention aux intestins)… Vous avez le choix. Mais on évitera la monodiète de bananes, d’avocats ou de pépitos…^^

Pour oxygéner l’organisme on augmentera son activité physique en extérieur. Marche, vélo, course à pied… Une à deux sorties par semaine d’au moins 1h.
Mais le yoga sera votre meilleur allié. Je n’ai pas besoin de vous faire un dessin !
La pratique du yoga – même si ce n’est pas forcément un yoga dynamique – permet aux organes de se décrasser, favorise l’oxygénation des cellules, prévient les maladies respiratoires, redonne de l’énergie, crée et entretient le muscle, active les circulations sanguine et lymphatique, fait transpirer…. Donc une à deux pratiques de yoga par semaine pour les débutants seront parfaites. Pour les habitués, 4 pratiques par semaine 🙂

L’aromathérapie ou la phytothérapie pourront aussi nous aider. En fonction des organes qui nécessitent d’être un peu plus chouchoutés que les autres, on se fera fabriquer une décoction à base de plantes ou un mélange à base d’huiles essentielles. Voyez un professionnel pour cela, ne vous imaginez pas apprenti-chimiste. Un naturopathe fera un diagnostic et une ordonnance sur mesure.

Je pourrai aussi vous parler massage et compléments alimentaires…. Ca fait beaucoup !
Si ce thème vous intéresse et que vous vous sentez particulièrement concernés, c’est maintenant qu’il faut s’y mettre. Sur internet vous trouverez de nombreux articles sur le sujet, certains recouperont les infos que je viens de vous donner, d’autres iront plus loin ou aborderont d’autres angles.

Comme d’habitude je ne vous parle que de quelque chose que j’ai pu vérifier sur moi mais ce qui est bon pour moi ne l’est peut être pas pour quelqu’un d’autre. Alors soyez à l’écoute et faites en fonction de vos besoins et de vos possibilités.
Bonne détox de printemps !!

Une semaine détox – une recette toute verte

Hey hey, comme promis voici une recette toute simple de salade toute verte…. Simple en apparence mais délicieuse même lorsqu’on fait attention à sa ligne !!!!
Cette recette vient clore en beauté notre semaine détox, j’espère que cela vous aura inspiré et donné l’envie d’offrir une pause à votre estomac et à vos intestins 😉

INGRÉDIENTS (pour deux personnes) :
150g de haricots verts / 1 botte d’artichauts poivrades (si vous n’en trouvez pas, des artichauts en conserve feront l’affaire) / 1 courgette / le jus de 1/2 citron / 50 g de fourme d’Ambert (facultatif surtout au début de la semaine détox) / 30 g de parmesan
Pour la sauce, vous pouvez faire une vinaigrette toute simple et l’agrémenter de basilic ou de marjolaine et y ajouter quelques gouttes de jus de citron, du sel et du poivre.

173824artichaudnpoivrade  Salade-toute-verte-haricots-artichauts-et-courgettes_article_visuel

PRÉPARATION :
Plongez les haricots verts 10 min dans de l’eau bouillante salée, égouttez-les, puis passez-les sous l’eau froide et égouttez-les de nouveau.
Coupez les artichauts aux deux tiers, mettez les fonds dans une casserole d’eau froide salée avec le jus de 1/2 citron. Faites-les cuire 10 min, égouttez-les et détaillez-les en rondelles.
Coupez les extrémités de la courgette, pelez-la, tranchez en quatre, faites cuire 5 min dans de l’eau bouillante salée, égouttez et coupez en bâtonnets.
Mettez tous les légumes dans un saladier, ajoutez la fourme en morceaux et le parmesan en copeaux.
Mélangez tous les ingrédients de la sauce avec les herbes choisies et versez sur la salade.

Bon ap’….. 🙂

On se retrouve très vite pour d’autres aventures !!!

Une semaine détox – on s’bouge !

Faire des efforts pour rééquilibrer son alimentation après les excès est une excellente chose mais, vous le savez, si votre vie est sédentaire, le meilleur des régime ne suffira pas à vous redonner la pêche ! Pour se sentir bien dans son corps et retrouver de l’énergie, il faut se bouger. Il faut intégrer à votre quotidien des moments un peu plus sportifs que le simple fait de courir après le bus ou le train (ce qui est un bon début cependant) 😉

Aujourd’hui je ne vais pas vous décrire une séance yoga détox mais vous donner des tips pour intégrer plus de mouvements dans votre vie !

– Prenez les escaliers
Si vous vivez en étage ou si vous travaillez en étage, essayez de prendre les escaliers un peu plus régulièrement en montant et SYSTÉMATIQUEMENT en descendant. Evidemment si vous vivez/travaillez ou 8ème et que vous devez changer d’étage toutes les heures, c’est très difficile mais si vous prenez les escaliers le matin quand vous arrivez, le midi pour l’aller/retour cantine et le soir pour partir, c’est tout de même mieux que de systématiquement attendre l’ascenseur ! Et mine de rien, ça renforce les muscles des cuisses, les fessiers et si vous montez rapidement vous travaillez aussi en cardio en sollicitant le cœur ! Tout bénef’ quoi !!!!

– Marchez
Ce n’est pas moi qui le dit. Descendez de votre bus une station plus tôt ; ne cherchez pas à vous garer dans le hall de votre immeuble ; allez chercher le pain à pieds ; faites le marché ; baladez-vous 1h le dimanche plutôt que de regarder la TV…. Tous ces détails vous permettront de faire les fameux 7000 pas par jour recommandés comme le minimum syndical de l’activité physique !

master-class

– Courez ou marchez vite
Pendant votre semaine détox, prenez une bonne résolution sportive. Le running ou la marche rapide sont des sports intéressants pour le cardio, ils ne coûtent pas cher (mis à part de bonnes chaussures), ils se pratiquent partout et par tous les temps. Commencez par une ou deux sorties par semaine en y allant progressivement (on commence par courir 15min puis 18 puis 20, puis 25…. etc… et si vous marchez, on commence par des sorties de 30min, puis 40…. etc). Pas la peine de se fixer des objectifs de maboules car on ne tiendra pas sur la durée. Une ou deux sorties par semaine c’est bien, surtout si on a déjà 1000 autres trucs à faire…. Et rappelez vous que 20 minutes de marche rapide c’est toujours mieux que 0 minute de marche rapide !!!! Ne mettez pas la barre trop haut et ne vous frustrez pas. L’hygiène sportive n’est pas toujours facile à mettre en place.

– A votre séance de yoga quotidienne ou hebdomadaire :
ajoutez des torsions (utkatasana en torsion / anjaneyasana en torsion / marychiasana….) les twists sont très bons pour l’élimination car ils massent les organes internes et « essorent le corps », lui permettant de se libérer plus facilement de ce qui l’encombre.
Intégrer du gainage en tenant vos chaturanga par exemple ou en pratiquant vasisthasana. Le gainage favorise le renforcement musculaire de tout le corps. C’est un exercice très complet.
Accélérer le rythme. Faites vos salutations au soleil plus rapidement que d’habitude, cela aura pour effet d’augmenter le rythme cardiaque et chauffera le corps plus vite.
Pourquoi ne pas faire quelques abdominaux pendant votre séance yoga ? Exemple : Sur le dos, genoux pliés sur la poitrine et mains au sol de chaque côté. Levez jambe droite vers le ciel en inspirant, descendez la JD vers le sol en expirant sans déposer le pied. Inspirez pour remonter la jambe vers le ciel, expirez pour replier la jambe. Idem à gauche. Ce cycle 10 fois.

– Respirez
Demandez conseil à votre professeur de yoga afin qu’il vous montre des exercices de respiration, des kryias. Assez complexes à réaliser, les kryias permettent de nettoyer le corps, de masser les viscères.

Ce que je vous conseille pour intégrer tous ces détails : Notez les dans un agendas ! Ca parait un peu scolaire mais le fait d’ouvrir son téléphone ou son agenda papier et voir « sortie running 25min », ça permet déjà de ne pas zapper et de dégager un vrai moment pour se bouger.
Et souvenez-vous qu’au-delà des objectifs fixés, il faut être indulgent et bienveillant envers soi-même. Un corps maltraité ou mal-aimé, une opinion trop dure sur vous-même… etc…. ne vous aideront pas! Allez y cool et faites ce que vous pouvez, de la meilleure façon possible.

Une semaine détox – les aliments magiques

Dès le lendemain d’un repas bien chargé ou après une salve d’excès, comme on en connaît tous en décembre, on peut lancer un plan Orsec pour nettoyer le foie, les intestins et l’estomac ! Il faut commencer gentiment et ne pas se lancer d’emblée dans un régime trop restrictif. Sans quoi, on risquerait l’effet yoyo -excès/privation- que le corps déteste.
D’abord, il faut redonner au corps une alimentation saine, comme vu dans le précédent article, puis une fois retrouvé un certain équilibre, là, on pourra éventuellement se lancer dans une cure un peu plus sérieuse pour perdre du poids.

Mais avant d’en arriver là, il faut désencombrer le corps et certains aliments un peu magiques peuvent nous aider :

Le chou
Loin de moi l’idée de vous conseiller un régime soupe aux choux, totalement déséquilibré, mais le chou -et tous ses frères et sœurs de la famille des crucifères- sont excellents pour la santé. Riche en fibres et peu caloriques, que ce soit crus ou cuits.
Pour une bonne cure détox, et même une alimentation post-hivernale au top, on fonce donc sur le chou sous toutes ses formes -même le chou de la choucroute (mais en oubliant la charcuterie !). Il cuira à la vapeur et pas trop, pour ne pas favoriser les échappements de gaz malheureux…
De manière générale, il faudra abuser des fibres. D’une manière générale les fruits et légumes contiennent beaucoup de fibres donc n’hésitez pas à en abuser….

Le jus de bouleau
Le jus de bouleau, obtenu à partir de la sève, est un super anti-toxines et pourrait bien s’intégrer aussi dans un programme lendemain de fête. Ce formidable produit naturel a des vertus purificatrices, diurétiques et détoxifiantes incroyables. Le top : à diluer dans un verre chaque matin pendant 3 semaines – ou 3 cuillérées à soupe dans la bouteille d’eau de 1.5 l quotidienne. On trouve le jus de bouleau en magasin bio.

detox

Le radis noir
Mais non c’est pas dégueu!!! A si ? ! Pour le manger plus facilement, on épluche le radis noir, on le coupe en tranches fines légèrement saupoudrées de sel, et voilà une idée super saine pour un parfait scrountch d’apéro (sans alcool bien sûr !). Sinon, on le râpe, comme des carottes, et on le sert en vinaigrette avec des morceaux de pomme Grany. C’est très bon, ça passe tout seul.
Pourquoi le radis noir ? Car comme nombre de légumes racines, il a des vertus hépatiques sympathiques. Le meilleur ami du foie et de la vésicule en somme. Si le goût est trop fort, il existe des ampoules à diluer dans l’eau pour le même effet.

La betterave rouge
Les plus téméraires la consommeront en jus, les autres la préféreront en salade. Je conseille de trouver des betteraves rouges crues et de les préparer en salade, râpées avec un peu d’échalote, associées à des carottes ; non seulement c’est excellent (foi d’une fille qui n’aime pas la betterave rouge cuite) mais c’est aussi meilleur pour l’organisme, car l’index glycémique est plus bas que celui de la betterave cuite.

Le fenouil
Ce légume se révèle peu calorique, riche en fibres et très parfumé, et se déguste cru en salade agrémentée de morceaux d’orange fraîche, ou cuit avec du cumin ou du curry dans l’eau de cuisson. On le sert avec un filet d’huile d’olive ou une sauce tomate (peu grasse), et il accompagne à merveille les poissons par exemple (pour ceux qui en mangent).

Voilà pour cette liste non exhaustive mais approuvée par votre obligée…. 😉 Sur des forums ou des sites spécialisés vous trouverez d’autres propositions. Une cure de DESMODIUM (en magasin bio) peut aussi libérer le foie par exemple….

A très vite avec des exercices physiques !!!! Et oui !