Back to India

Ca y est la décision est prise, je retourne en Inde à l’été 2017 !
Oui je vous en parle si tôt et je suis déjà pressée comme un citron à la perspective de ce nouveau voyage 🙂
Pourquoi je vous en parle dès maintenant?? Parce que je sollicite vos conseils !
Voilà l’idée,
avec ma copine Joanna, on voudrait partir au mois d’août 2017 pendant quelques semaines.
J’avais en tête le Kerala mais je ne suis pas bloquée sur cette destination particulière. J’aimerais beaucoup pouvoir faire des découvertes pendant une dizaine de jours et ensuite me poser dans un centre yoga pour pratiquer. Evidemment MYSORE serait le top pour poser nos valises et pratiquer le yoga – d’où le fait de passer la première partie du séjour en Inde du sud pour ne pas allonger le trajet.
J’avais pensé à Cochin au départ et puis en questionnant des proches, on me l’a un peu déconseillée. Si l’occasion se présente, j’y passerai mais je n’ai donc plus l’envie d’y rester 10 jours.

s7-inde-bangalore-espere-se-liberer-des-tuks-tuks-trop-polluants-72713

Je n’ai pas forcément envie d’être proche de l’océan mais bon pas trop loin quand même ça pourrait être cool.
J’ai envie de ville à taille humaine à partir de laquelle on pourrait rayonner un peu et se balader.
Pour le centre de yoga, si là aussi vous avez des conseils n’hésitez pas, nous étudierons tout ça avec beaucoup de précision.

Ce nouveau voyage me fait très envie. Lors de mon premier séjour, j’étais « jeune » 😉 et l’idée du voyage me terrorisait un peu. J’avais décidé de passer 15 jours au même endroit avec CASA YOGA (souvenez-vous) et de pratiquer tous les jours. Les autres participants – pour la plupart – venaient pour une semaine de pratique et poursuivaient leur voyage ailleurs en Inde.
Je me souviens qu’une fois sur place la perspective d’enchainer avec des découvertes me séduisait mais je n’avais pas été suffisamment courageuse à l’époque et ne connaissant pas les autres participants, je n’avais pas pris contact afin de poursuivre l’aventure avec des « collègues » de voyage.
Je ne regrette pas car j’ai adoré ce premier séjour et je sais que j’aurais été incapable de faire plus ou autrement. Mais aujourd’hui, avec ce nouveau projet, c’est différent. Je vais partir avec ma copine et le fait d’y être allée déjà une première fois me met plus à l’aise avec l’idée du « parcours ». Ne pas rester au même endroit tout le temps et accepter de faire des étapes.
D’autre part, si nous pratiquons dans une école indienne, les cours seront sans doute dispensés en anglais. Là aussi c’est ce qui m’avait freiné en 2015 – moi et mon anglais déplorable nous n’étions pas tout à fait capables de nous débrouiller. Une fois sur place j’avais découvert que devant la nécessité je ne m’en sortais pas si mal.
Donc maintenant, l’anglais ne me freine plus autant, je trouverai bien une manière de me faire comprendre…. Et l’avantage c’est que Joanna, elle, parle très bien l’anglais 😉 #helpmejoanna

Donc voilà, je suis à l’écoute de vos bons conseils, de vos idées, de vos souvenirs de voyages là-bas.
Je ne manquerai pas de vous informer de l’avancement de ce nouveau projet 🙂
Merci beaucoup

Publicités

Obsession…. Inde

Avouez, cela faisait longtemps qu’on avait pas parlé de l’Inde ici…. Obsession, obsession…. Des images que je n’ai pas eu la chance de prendre moi-même car
– 1° : je n’ai pas assez de talent
– 2° : je n’ai pas eu la chance de voir tout ça (pas encore)
Alors rêvons en nous plongeant dans ces magnifiques photographies qui appartiennent à des photographes et ne sont pas libres de droit.

INDE-rue-emplie-de-monde-photo-steve-McCurry

_THI7867 inde-nepal-photo-22

photographie-inde-6

Danae-photographie-Inde-Blue-101

Photographie-de-voyage-Varanasi-Inde  Danae-photographie-Inde-Blue-92

Tamil-Nadu-0368

couleurs-de-linde-47f0f60e-3551-417b-b408-c2470ca70bdc

india-04

Portraits yoga…. Eric et Caroline

Aujourd’hui, c’est le retour du portrait yoga ! Je suis très heureuse de vous présenter non pas 1 mais 2 yogis rencontrés en Inde et avec qui j’ai passé une excellente semaine lors de la retraite organisée par CasaYoga.

Je vous laisse en leur compagnie 🙂

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots (prénom, âge, profession…) ?
Eric, 44 ans, journaliste, marié, 2 enfants
Caroline, 42 ans, je travaille pour plusieurs chaînes de télévision jeunesse en tant que directrice des antennes. Je suis en couple avec Eric et j’ai 2 enfants.

Depuis combien de temps faites-vous du yoga et pour quelle(s) raison(s) avoir commencé ?
ERIC : Je m’y étais déjà un peu intéressé à l’âge de 18 ou 20 ans, mais j’ai vraiment débuté il y a environ deux ans, deux ans et demi. Ca s’est fait un peu par hasard, à la salle de sports où je suis inscrit : après une heure de renforcement musculaire particulièrement exténuante, le cours suivant était un cours de yoga. J’étais épuisé, en nage, mais la prof m’a dit que c’était une forme de yoga plutôt cool (yin ?). J’ai essayé, ça m’a plu et j’ai poursuivi jusqu’au jour où elle a été remplacée par une autre prof qui, elle, m’a fait découvrir le vinyasa.
CAROLINE : J’ai fait du yoga pour la première fois il y a 13 ans, mais à l’époque je n’ai pas accroché. Je m’y suis remise il y a un an et demi environ, et j’ai enfin compris ce que le yoga pouvait m’apporter, la connexion du corps et de l’esprit, une pratique spirituelle, une manière d’envisager la vie.

Où pratiquez-vous ? Quel(s) styles de yoga ?
ERIC : Je pratique à la salle de sports, principalement du vinyasa l’an dernier car la prof, Enora, était vraiment géniale. Avec le vinyasa, je ne faisais pas d’autre activité avant : j’arrivais juste pour les 90 minutes de cours et ça me suffisait largement. Après quelques séances j’étais accro, mais malheureusement Enora est partie à l’autre bout du monde et son cours n’est plus assuré… Du coup je fais du yoga tranquille, comme une forme de stretching après avoir couru, mais je vais essayer de trouver d’autres cours de vinyasa.
CAROLINE : Je pratique le yoga vinyasa au studio CasaYoga crée par Delphine Denis. Mon premier cours avec elle fut une révélation, j’ai tout de suite adhéré à sa pédagogie. Sa bienveillance et son exigence m’ont beaucoup fait progresser.

Qu’est-ce qui vous plaît dans le yoga ? Qu’est-ce qui vous challenge ?
ERIC : J’adore le vinyasa car c’est ultra complet. On fait travailler l’ensemble du corps avec des mouvements à la fois amples et toniques, parfois exigeants mais toujours en douceur grâce à la respiration. J’ai tout de suite aimé le côté ludique des différentes postures, notamment la série de mouvements dans la salutation au soleil, et bien sûr le challenge d’arriver à faire des trucs que je pensais réservés aux gymnastes de 12 ans, moi qui était à peu près aussi souple qu’un bâton ! J’aime aussi le fait de partager cette activité avec Caroline, même si on n’en fait que rarement ensemble.
CAROLINE : Chacun peut trouver sa place dans la pratique du yoga et peut y prendre ce dont il a besoin. Le yoga me permet avant tout de me centrer, c’est un travail d’acceptation et d’ouverture : à soi, aux autres, à la vie. J’aime l’énergie et les sensations subtiles que ça me procure. J’aime sentir que je progresse dans ma pratique et qu’à chaque fois je peux aller un peu plus loin dans la posture et dans la compréhension de ce que je vis ici et maintenant. Le yoga me permet de me dépasser en douceur, en me respectant et d’être moi-même.

IMG_2127   IMG_2570

Est-ce que l’enseignement que vous suivez a des influences sur votre façon de vivre ?
ERIC : Je ne sais pas si c’est l’enseignement du yoga en soi, mais il est clair que d’une manière générale on se sent mieux après une activité physique. Le yoga m’apporte une souplesse, une relaxation et un dynamisme que j’apprécie après une séance de course à pied, par exemple. J’aime aussi ce sentiment de pouvoir « dialoguer » avec toutes les parties du corps et de « respirer » par le dos, les bras, etc. C’est plus original que par la bouche et le nez !
CAROLINE : Parallèlement je suis une formation en Gestalt thérapie, une thérapie centrée sur la transformation et la conscience de ce qui se passe dans l’ici et maintenant. Ma façon d’envisager la vie évolue et ma pratique du yoga aussi. C’est un tout, et de manière naturelle j’en suis venue aussi à changer mon alimentation. Je prends goût à prendre soin de moi 😉

Pouvez-vous raconter un souvenir fort, une anecdote ou une expérience lié(e)s au yoga ?
ERIC : Un souvenir fort : ma première position sur la tête (coudes au sol, je ne sais jamais comment elle s’appelle), guidé par Enora (encore elle !). Au début contre un mur, par sécurité, puis très vite sans rien. Ca m’a paru tellement facile que je n’en revenais pas ! Ce n’est pas une question de force, juste d’équilibre, de volonté et de dialogue avec son corps. Il faut savoir parler calmement à son dos pour qu’il reste bien droit, trouver les mots justes pour que les pieds remontent petit à petit, etc. Et ça vient tout seul ! Une expérience récente : la découverte de l’Inde (ou plutôt d’une infime partie de l’Inde !), lors d’un stage de yoga avec Caroline, organisé par le studio où elle est inscrite (CasaYoga). C’est un pays fascinant et ça fait un mois que je ne pense qu’à y retourner dès que possible…
CAROLINE : Nous sommes partis en Inde, Eric et moi, faire une retraite de yoga avec Delphine et le studio CasaYoga. J’ai adoré pratiquer le yoga quotidiennement et en plus dans un cadre magnifique en pleine nature avec le chant des oiseaux. J’ai pris conscience de l’importance que le yoga prenait dans ma vie et du bien-être que ça me procure. C’était aussi la première fois que je faisais du yoga avec Eric et c’était chouette de partager en couple cette expérience.

Un dernier mot pour la route ?
ERIC : Namaste !
CAROLINE : Partir en Inde a été une incroyable expérience, j’ai adoré la culture indienne. Ca m’a donné très envie de découvrir d’autres styles de yoga.

De l’idée de faire une retraite

Cela fait donc un peu plus de 3 ans que j’ai commencé le yoga, au départ épisodiquement, puis de plus en plus régulièrement. Aujourd’hui je parviens à suivre deux cours par semaine (lorsque je ne travaille pas) et à pratiquer deux fois à la maison – dans mes bonnes semaines j’arrive à sortir mon tapis 3 fois pour pratiquer seule. Donc en moyenne, je fais environ 6 à 7h de pratique par semaine… Je trouve ça peu et en même temps je dois avouer que je ne vois pas quand est-ce que je pourrais en caser plus….
Je fais un boulot à temps plein avec des horaires parfois farfelus, je fais 3h de transports par jour pour m’y rendre, les week-ends sont consacrés au yoga en partie mais aux amis, aux sorties diverses et variées et aux milliers de choses que je n’ai pas le temps de faire en semaine.

Pour sortir son tapis il faut de la volonté mais également du temps – et le temps, on n’en trouve pas comme ça !
Enfin bon, il n’est pas utile de tergiverser ou de se justifier, ce n’est pas la question…. La question c’est que pour pouvoir y remédier et mettre plus de yoga dans mon quotidien, j’ai décidé de partir faire une retraite en Grèce pendant une semaine au mois de juillet.
Une semaine à ne penser qu’à cela ou presque, à prendre du temps pour moi, pour ma pratique, mes lectures sur le sujet, le soleil, la mer, les promenades… Ce ne serait pas la définition du paradis ??
Je suis excitée comme une puce à l’idée d’y aller et impatiente.

Je pars avec YOGA ESCAPE, organisation située à Lyon et spécialisée dans les séjours yoga à l’étranger. Je vous ferai évidemment un compte rendu détaillé une fois revenue…
Le programme :
2h de pratique dynamique le matin puis 2h de pratique plus douce le soir…. Entre les deux, c’est free !! Je compte bien profiter de ces moments libres pour me baigner, me promener, découvrir l’Ile – car oui le stage se déroule sur l’Ile de PAROS – petite merveille des Cyclades un peu moins touristique que Santorin.
J’aimerais aussi me plonger dans certaines lectures – un livre sur Les chakras, un autre sur la pratique du yoga et de la méditation….
En fait, j’ai bien l’intention de ne me consacrer qu’au yoga et à prendre du temps pour me ressourcer, me faire du bien.
L’idée de faire une retraite c’est exactement ça, c’est exactement pour se permettre de se focaliser sur une seule et unique chose, de s’y consacrer totalement.
J’ai quelques craintes tout de même et notamment celle de fatiguer mon corps et de me blesser. Je me suis blessée il y a deux ans lorsque je faisais de la danse moderne, une sorte d’élongation dans la fesse gauche (amis du glamour, ceci est vôtre moment). Aujourd’hui encore, dans certaines postures, je sens que ça me fait mal et donc j’évite d’y aller trop fort, je m’écoute…. Mais la pratique quotidienne met ton corps dans une sorte d’habitude et j’ai peur de ne plus sentir aussi bien la douleur (la maso) et donc de me blesser par-dessus !
Je ne compte pas focaliser là-dessus non plus mais je vais devoir être vigilante.

yoga-retreat-paros-bay-hotel-island-beach_411  yoga-retreat-paros-greece-web_377

Je vous raconterai tout à mon retour mais vous, vous avez déjà fait ou envisager de faire une retraite de yoga ??
Dites-moi !