On fait un truc de nos dix doigts (DIY pour les initiés)

Pour mes 30 ans, deux très bonnes amies m’ont offert un kit afin de réaliser une guirlande de grue en origami…
J’ai été très heureuse de recevoir ce cadeau et c’est très drôle car quand j’ai eu ce kit entre les mains, j’ai eu le sentiment que ça allait être une grosse galère à faire. C’est rigolo comme l’image qu’on a de soi évolue. Je ne me vois pas comme quelqu’un de très manuel ou de particulièrement doué de ses mains…. HORS, figurez-vous que j’ai fait un BAC arts plastiques et que pendant des années j’ai déambulé dans les rayons des magasins de loisirs créatifs à la recherche d’une toile, de tubes de peinture, de perles et autres bouts de tissus liberty afin de réaliser de « somptueux » objets décoratifs ou œuvres d’art – n’ayons pas peur des mots – pendant mes week-end pluvieux !
A l’époque, je parle de cela c’était il y a dix ans tout au plus, j’avais l’impression de posséder une vraie fibre artistique, de « voir » les choses différemment. Je me vantais de pouvoir réaliser un croquis au fusain et fabriquer ou customiser des fringues ne me faisait pas peur !
OUI MAIS CA C’ÉTAIT AVANT !!!
J’ai commencé à travailler – pendant les week-end pluvieux également – et je n’ai plus vraiment eu le temps de m’adonner à ces loisirs créatifs. J’ai une énorme boite remplie de perles, de fils, de plumes, etc… qui est pleine de poussière. Et du coup, n’ayant plus le temps, n’ayant plus l’envie non plus d’ailleurs, j’ai laissé ça aux autres. Depuis 5 ans, avez-vous constaté le nombre de blogs ou d’émissions qui traitent du DO IT YOURSELF comme disent les anglais !!?! A chaque fois que je regarde ce qui se fait, je suis étonnée par tant de dextérité et d’imagination. J’ai l’impression que la mienne d’imagination est planquée sous un tapis de yoga 🙂

Bref, j’ai réalisé cette guirlande et j’ai adoré le faire. J’ai trouvé ce moment très relaxant (après les 5 premiers pliages ratés) et presque méditatif. Vous savez tous que faire quelque chose de ces dix doigts, se concentrer sur une activité manuelle permet d’oublier un peu les histoires mentales et de faire « le vide ».

Alors après cette guirlande en papier japonais, j’ai cherché autre chose à faire…. Que je pourrais installer dans mon appartement… De plutôt sympa et pas trop compliqué…
Et tadam ! J’ai décidé de me fabriquer un dream catcher/attrape rêve. Je prends des cours dans un studio qui en vend (très/trop cher) et je me suis dit qu’avec un peu d’imagination et de la patience je réussirais tout aussi bien…
Oui, bon, tout aussi bien, c’était vite dit… On va dire que j’ai réussi assez bien….

20160507_164027-pola  20160508_095256-pola

Un peu d’indulgence c’est le premier (oui je compte me lancer dans une fabrication à grande échelle et inonder le monde… hahahhaa).
Pour faire la même chose – ou faire mieux, ce ne sera pas bien difficile…
On a besoin :
– un cerceau du diamètre désiré (dans les magasins de loisirs créatifs)
– du fil (j’ai utilisé du fil de coton bleu marine)
– de perles (au choix)
– de plumes (si vous êtes à fond dans le jeu)

On commence par :
– enrober le cerceau avec le fil de coton
– on fabrique la partie qui servira d’attache au mur (moi j’ai tressé plusieurs fils entre eux). Ici attention à faire quelque chose d’assez long afin de pouvoir installer votre dream catcher n’importe où.
– on commence à « tisser » une toile / à créer un motif à l’intérieur du cerceau. Et là, c’est chaud ! Moi personnellement j’ai ultra galéré, j’ai recommencé 5 fois !!!!
– On insert des perles de manière irrégulière.
– on termine avec des « trucs » qui pendouillent en bas du dream catcher.

20160508_095321-pola

Voilà, rien de bien compliqué lorsqu’on a pas deux mains gauches. Il faut laisser parler votre créativité, vos envies. Que ce soit au niveau des couleurs qu’au niveau du « motif » intérieur.
Au départ je voulais absolument que ce soit symétrique (on reparlera de ce gros toc très bientôt) et puis j’ai lâché l’affaire car pour être honnête je n’y arrivais pas.
Mais de lâcher sur ce point m’a permis de prendre plus de plaisir à réaliser cet attrape rêve et au final, c’était ce que je cherchais, prendre du plaisir et méditer tout en fabricant une « jolie » chose avec mes mains 🙂

Alors, ça vous donne envie d’essayer?
S’il vous plait, si c’est le cas, partagez vos créations, envoyez-moi des photos…

Publicités

DIY – un masque de relaxation

Hello les amis !
Aujourd’hui je vous propose de faire quelque chose avec vos mains et pas un mudra 😉
Un petit Do It Yourself pour réaliser soi-même son masque de relaxation, ça vous tente ???

J’ai trouvé l’idée dans un numéro d’Esprit Yoga et je vous en donne ma version.

Un petit PS avant de commencer : on fait deux manchons de tissu pour pouvoir laver le grand manchon sans mettre en péril celui qui contient les légumes secs 🙂

Pas besoin de beaucoup de matériel pour cela :
– 1 un grand tissu (taie d’oreiller très ancienne pour moi)
– 1 paire de ciseaux
– du fil à coudre et une aiguille
– des légumes secs
– un ruban et un bouton
– de la lavande séchée ou comme moi ici de l’huile essentielle (le parfum qui vous convient)

DSC00017

ETAPE 1 : On coupe et on coud
On coupe deux rectangles dans le tissu. Le premier mesure 17cm x 20cm et le deuxième 20cm x 24cm.
On plie en deux et on coud le petit rectangle. On commence par coudre les petits côtés ensemble, puis les grands côtés. Une fois cousu, on retourne le rectangle pour avoir les coutures à l’intérieur.

ETAPE 2 : On garnit
On remplit le petit manchon avec des légumes secs et si on a de la lavande, avec la lavande… Il faut en mettre quand même une bonne quantité sans que ce soit trop blindé non plus…. il faut pouvoir fermer le rectangle et qu’il reste un peu souple pour prendre la forme de votre visage.

ETAPE 3 : On coud le second rectangle
Une fois le petit manchon fermé, on le met dans le grand rectangle de tissu, on prend des repères et on coud de la même manière que le petit rectangle en retournant le tissu pour avoir les coutures à l’intérieur.
On coud un bouton d’un côté du grand rectangle et un petit ruban de l’autre côté pour pouvoir « fermer » le grand manchon.

DSC00018 DSC00019

ETAPE 4 : On parfume et on assemble
Si on n’a pas de lavande, on peut diluer un peu d’huile d’essentielle avec de l’eau, mettre le mélange dans un petit pulvérisateur et le pschitter sur le grand rectangle. L’avantage de l’huile essentielle par rapport à la lavande c’est qu’on peut changer l’odeur du tissu après l’avoir lavé et tester de nouvelles senteurs…
On insère le petit manchon avec les légumes secs dans le grand manchon de tissu et on referme avec le ruban et le bouton.

HOP !!!!! VOTRE MASQUE DE RELAXATION EST PRÊT !!!!

DSC00021