Billet d’humeur…. l’agacement

CONFESSION
Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’une humeur par laquelle je passe régulièrement : l’agacement.
Selon le dictionnaire l’agacement est un sentiment éprouvé par une personne agacée : légère irritation, impatience, énervement. Donc il faut quelque chose ou quelqu’un pour agacer une personne. Il est quand même assez rare d’être agacé sans aucune raison…. ou alors c’est parce que le problème est ailleurs.
Je dois dire que je crois être souvent agacée. Par des gens essentiellement. Les comportements humains ont parfois tendance à me crisper et à induire une irritation, un énervement (cf définition) que j’ai beaucoup de mal à contenir…. Du coup je m’énerve, parfois je deviens méchante dans mes propos (oui il faut bien que l’agacement soit expulsé) et je me rends bien compte que cela me gâche littéralement la vie.

Ce constat provoque de nombreuses questions :
Est ce que le fait d’être agacé fréquemment est lié au manque de patience ? Les gens tolérants sont ils moins souvent agacés ? Est ce qu’on manque de self control lorsqu’on s’agace ? C’est mal d’être agacé ??

Et parce que j’essaie de vivre en cohérence avec les principes du yoga, je sens que mon agacement entre en conflit avec la voie de la tolérance et de la bienveillance.

Récemment j’ai éprouvé très très fort ce sentiment d’énervement. Vraiment, je vous jure j’étais excédée par le comportement d’une personne. A tel point que je ne pouvais plus retenir mes remarques désobligeantes. Oui parce que j’essaie quand même de me contenir. Entre ce qui passe par ma tête et ce que je dis à haute voie, je filtre malgré tout un petit peu (#psychopathe #doublepersonnalité)!
Mais malgré l’énervement suscité par cette personne, j’ai tenté de trouver des explications à sa façon d’être : manque de confiance en soi, besoin de se prouver quelque chose, frustration, personnalité de merde…. ^^ bref, pour réduire mon irritation envers cette personne, je voulais mettre des mots, comprendre d’où pouvait venir se besoin d’écraser les autres en se mettant en avant comme une vieille diva ringarde !
Oui parce que je ne vous ai pas dit ce qui m’a énervé chez cette personne : en groupe, cette personne prend la parole systématiquement, sans y être particulièrement invitée, en ne laissant aucune place aux autres, en monopolisant l’attention, en ayant toujours le dernier (ou le meilleur) mot, en imposant son avis…. #legrosrelou

agacer

Pour des individus comme moi avec de la personnalité, ce comportement est un problème, mais je parviens à évacuer mon agacement d’une manière ou d’une autre, souvent en lançant un bon gros pic abusé, histoire de détendre l’ambiance (ou pas) et de faire comprendre « subtilement? » à la personne qu’elle joue avec mes nerfs… Mais pour les personnes qui sont plus réservées ou timides, comment pourrons-elles un jour trouver leur place face à ce type de personnalité ??? Je ne me pose pas en défenseur des faibles mais bordel, pourquoi cet empêcheur de tourner en rond ne se rend t-il pas compte que sa façon de faire écrase les autres ???
Et si ce comportement provoque chez moi une telle réaction c’est parce que je sais de quoi je parle.J’ai longtemps été de ceux-là. Ceux qui ouvrent leur bouche à tord et à travers, qui ont un avis sur tout, qui savent mieux que tout le monde… Et mon dieu comme j’étais malheureuse, comme j’étais pénible. Vouloir toujours être la meilleure, la plus calée dans certains domaines, la plus curieuse… la plus tout…. !! Je crois d’ailleurs pour être totalement honnête que le blog est un résidu de cette partie de ma personnalité. Ici je donne mon avis à tout bout de champs sans y être invitée 🙂
Alors pourquoi ??
Pourquoi est-il comme ça ?
Pourquoi je ne parviens pas à contenir mon agacement ?
Pourquoi les valeurs du yoga qui sont si importantes pour moi ne me permettent pas de modifier ma façon de percevoir ce comportement ?
Et comment ?
Comment faire pour tolérer et accepter ?
Comment trouver au fond de moi la force de ne pas réagir à ces comportements ?
Faut-il aider cette personne ?

Je ne suis moi-même pas parfaite et sans aucun doute agaçante aux yeux de certains. Est-ce que ce manque de confiance, cette frustration, ce besoin de prouver quelque chose…. Toutes ces pistes que j’évoquais concernant notre agaceur, seraient-elles en réalité pour moi ? Est-ce que je me sens moins bien parce que lui semble mieux ??
Ou est-ce que tout simplement cette personne est abrutie ? (ou comment rester dans la négation et rejeter le problème – oui j’ai dit, je crois, que je ne suis pas parfaite)

Alors imparfaitement vôtre,
Alexandra

Se mettre en colère

Alors voilà, depuis que je pratique le yoga, certaines personnes s’accordent à penser que je suis plus calme qu’avant, plus posée, plus sereine. Evidemment pour pouvoir comparer, il faut me fréquenter depuis plus de 4 ans… Mes meilleurs témoins sont sans aucun doute les membres de ma famille, ceux qui ne sont pas braqués sur le mode repeat « le yoga c’est un truc pour les gens perchés »…. OK, une fois qu’on a trié, il ne reste plus énormément de proches capables d’émettre une opinion sur le avant/après yoga !

Peu importe, je crois être encore un suffisamment objective pour avoir un avis sur la question. Je trouve effectivement que la pratique régulière du yoga et l’intégration de certains principes liés à cette « discipline » influent sur mon comportement et mon état d’esprit. Je ne sais pas si on peut vraiment dire que la pratique me rend plus calme mais il est évident qu’elle me permet de ressentir et de vivre les choses différemment.

Un jour on m’a dit une phrase qui depuis me revient souvent à l’esprit  – et qui est même parfois mon intention au moment d’un cours : On ne peut pas prévoir la réaction des gens mais on peut influer sur notre façon de la recevoir. En d’autres termes, peu importe que les gens s’énervent ou ne te comprennent pas, tu as le pouvoir de décider et de faire en sorte que cela n’ai pas d’emprise sur toi. Tu as la possibilité de prendre de la distance vis à vis des réactions d’autrui et des tiennes et de raisonner afin de tempérer les emportements. Je vois cela comme un exercice pour économiser mon énergie pour ensuite la redistribuer sur quelque chose qui en vaille la peine…

acf370bb

Cependant, à bien y réfléchir, ce n’est pas si simple de ne pas se mettre en colère, de rester cool et sereine tous les jours, devant toutes les situations. La fatigue, le stress, les changements… sont autant de facteurs qui jouent et influent sur notre moral et notre capacité à résister aux évènements.

Quand quelque chose ne tourne pas rond ou que la vie se charge de me rappeler que rien ou presque rien ne se passera comme je l’avais imaginé (un job qui tombe à l’eau, une méchante personne croisée le matin et qui gâche ma journée, un ex qui rappelle, une panne, l’ordi qui plante, la batterie HS, le nez qui coule – ouai je sais j’ai d’énormes problèmes….) je me dis toujours : Est-ce que cela mérite que tu passes ton énergie là-dedans ??? 99% du temps, la réponse est NON…. Quel intérêt de s’énerver parce qu’on a le nez qui coule???!!!! 1/ ça n’arrange rien, 2/ ça donne mal à la tête….

Mais la vie serait trop belle s’il suffisait de pouvoir regarder une situation avec distance et objectivité et être suffisamment mature pour décider de laisser-couler!!! Et puis récemment je me suis rendue compte d’une chose, à force de ne jamais ou si peu souvent me mettre en colère, certaines personnes ont tendance à abuser de ma « bonne humeur », de ma compréhension… Les gens qui ne se mettent jamais en colère se font-ils marcher sur les pieds plus que les autres ? Le fait de râler est-il l’assurance de pouvoir obtenir gain de cause dans certaines situations ? Ou d’être tranquille ???

Un exemple très (trop) perso : Il y a peu, un ex qui m’a jetée de façon peu subtile me contacte pour qu’on se voit (pas pour discuter bien entendu), je n’ai pas répondu…. Quelques semaines plus tard il me recontacte avec la même proposition…. Toujours pas de réponse de mon côté (à ce stade je pensais que c’était clair et que je n’aurais plus de nouvelles). Moi je me dis, « ne réponds pas, il va se lasser et de toute façon tu as mieux à faire qu’à perdre ton énergie sans cette conversation inutile » (oui je me parle souvent). Et là je reçois un dernier message visant apparemment à excuser les deux premiers !!! A ce moment là, cela faisait longtemps que je n’avais pas ressenti une telle colère. J’ai donc décroché mon téléphone pour mettre les choses au clair… Je pense que toute mon énergie de la journée est passée dans ce coup de fil car après cela je me sentais épuisée, vidée. Sans aucun doute mon message a été entendu, je n’ai plus reçu de sms depuis mais il a fallu que je n’énerve vraiment alors que mon attitude de laisser-couler du départ me semblait être plus appropriée….

Je crois qu’il faut le plus possible lutter contre cette colère latente qu’il y a en chacun de nous. Nous sommes par nature anxieux, stressés et il faut essayer tant que faire se peux de maintenir la « jauge énervement » au plus bas afin de se préserver, de ne pas se polluer inutilement et de vivre vieux 😉

Mais il y a malgré tout des gens qui ne comprennent le discours que lorsqu’on hausse le ton, pour ceux-là malheureusement je n’ai pas de solution si ce n’est de vous en éloigner le plus possible !!

 

J’avais envie de partager cela avec vous, non pas pour me dévoiler mais pour accepter que malgré tous nos efforts, il y a des situations contre lesquelles on ne peut rien faire !