L’éveil du Bouddha – nouvelle routine food du matin

Peut-être faites vous partie (comme moi) de ceux qui adorent petit déjeuner le matin. Depuis toute petite on m’a inculqué l’importance de ce premier repas de la journée :
– rompre le jeûne
– mettre du « carburant » dans la machine
– prendre le temps de se réveiller et commencer la journée en se posant (et pas en courant)
Plus jeune et même plus tard en vieillissant, le petit déjeuner a toujours représenté un moment de partage. D’avantage le week end lorsqu’on a le temps de rester autour de la table pour déguster un bon petit déjeuner copieux.
Et peut-être comme vous, j’ai une sorte de rituel food le matin. Depuis longtemps, ce que je déjeune à mon réveil est immuable : deux biscottes, un produit laitier et un thé. Evidemment parfois je fais des folies et je remplace les biscottes par des galettes de riz ou du pain frais.
Et comme vous j’imagine, j’en ai parfois eu marre de manger tous les matins la même chose. Alors je me laisse tenter par des céréales ou par des « biscuits du petit déjeuner »… Tous ces supers produits estampillés « petit déj' » qui sont sensés fournir de l’énergie pour une journée bien remplie !!!^^
A chaque fois j’ai été un peu déçue par le goût (les biscuits petit déj sont généralement insipides), je ne me sentais pas rassasiée (coup de faim à 11h) ou bien encore je trouvais le goût trop fort et trop sucré en début de journée… Bref, je suis souvent revenue vers mes biscottes, pas complètement satisfaite.

Mais depuis quelques semaines, je prépare un petit déjeuner à base d’un produit qu’on trouve en épicerie BIO qui s’appelle L’EVEIL DU BOUDDHA et qui est fabriqué par la marque ISWARI.

2015-09-24-12_37_20  showThumb

Qu’Est-ce que c’est ? C’est une sorte de poudre qui se prépare en quelques minutes en ajoutant du lait végétal. C’est une combinaison d’ingrédients nutritionnellement riches tels que les graines de Chia et de Lin moulues (ici j’avais rédigé un article sur les bienfaits de ces graines), le Lucuma (fruit très riche en fer), la protéine de Chanvre, les Amandes et le Sarrasin.
Il en existe aussi au cacao, à la vanille, à la mangue… etc…
Lorsqu’on ouvre le sachet, l’aspect est un peu déroutant. Etant donné que le résultat final doit ressembler à un porridge, j’ai été étonné que la poudre soit si fine. Je m’attendais vraiment à quelque chose de plus gros.
Peu importe, j’avais aussi décidé d’ajouter à mon Eveil du Bouddha quelques graines de chia achetées chez Bio C Bon et quelques flocons d’avoine qui restaient à la maison.
Une fois tout cela mélangé et stocké dans un gros bocal, je me suis préparé mon premier bol.
Je trouve cela super bon et assez consistant (ça dépend de la quantité de liquide qu’on ajoute) car la poudre gonfle avec le lait. Depuis que je déjeune cette préparation, je n’ai plus faim en milieu de matinée (exploit).
D’autre part, j’ai également apporté cette préparation avec moi pendant le stage de yoga afin de la manger à l’heure du déjeuner. Alors même si je n’ai jamais très faim lorsque je termine une pratique de yoga, j’ai pu apprécier l’effet rassasiant et énergisant de ce mélange. Je le trouve assez léger pour le système digestif et à la fois très nourrissant, donc un bon point lorsqu’on pratique tout en évitant de se blinder le ventre.

IMG_20160512_063127

Si vous avez envie d’essayer, sachez que vous trouverez les produits ISWARI dans les enseignes comme LA VIE CLAIRE, NATUREO, BIOCOOP. Vous pouvez également acheter ces produits en ligne et en profitez pour découvrir l’ADN de la marque ISWARI.

Je reviendrai très vite avec une recette un peu plus élaborée avec ce mélange comme ingrédient principal !
Si vous goûtez, dites moi ce que vous en pensez !

A l’avance, je vous souhaite un bon petit déjeuner pour demain 😉

Publicités

Petites graines

Un yogi ça mange des graines ?! Oui ?? Non ??? Finalement peu importe, n’importe qui peut manger des graines, yogi ou non. Et inversement, si vous êtes yogi et que vous n’aimez pas les graines, ne vous forcez pas !!! 🙂 OK ?? C’est un conseil post-fête-des-mères-poules-qui-font-attention-à-l’alimentation-de-leurs-enfants 😉

Passons cette intro un peu pourrie…. Lorsqu’on pratique le yoga fréquemment et qu’on porte un certain intérêt à ce qu’on met dans nos assiettes, on est très vite séduit par les aliments à haute valeur nutritionnelle, qui permettent de conserver son énergie mais sans pour autant être caloriques…. Casse-tête me direz-vous ? PAS DU TOUT !

Comme tous les sportifs (oui le yoga est une discipline exigeante avec le corps), il est hors de question de faire l’impasse sur les céréales – même si on fait attention à sa ligne. Elles fournissent les glucides complexes, carburant de l’effort. Mais dans le monde magique des céréales, il n’y a pas que les pâtes et le riz . Il y a une multitude d’autres graines qui permettent de varier les plaisirs tout en étant sans gluten, sources de nutriments précieux et d’énergie.

Petit tour des graines et « idées recettes ».

L’AMARANTE : Comme le quinoa, l’amarante apporte des protéines de qualités, riches en lysine, ce qui la rend intéressante dans les mélanges de protéines végétales. Elle présente un bon profil lipidique, une bonne teneur en acides gras essentiels ainsi qu’en fer (7mg/100g). Moins bien assimilé que le fer héminique, il reste tout de même avantageux pour les pratiquants sujets aux carences.
Après avoir fait cuire les graines assez longtemps, elles deviennent collantes et permettent d’épaissir des soupes ou de donner du liant à des farces végétariennes. Elles se mélangent très bien avec des lentilles ou du riz pour un plat complet végétarien !

amarante sachet amarante

LA GRAINE DE CHIA (attention buzz) : Très riche en oméga 3, indispensables aux sportifs. A son actif également, des protéines à hauteur de 23%.
Pour en profiter, on la consommera plutôt comme un porridge le matin, gonflée dans du lait végétal pendant la nuit ou parsemée dans des yaourts ou des salades. Attention cependant à ne pas trop se lâcher car elle est calorique 486kcal/100g).

graines_de_chia2  product_6002464b

LE FONIO (inconnu avant de rédiger l’article) : Venu d’Afrique, il pourrait détrôner le quinoa même s’il n’est pas très riche en protéines (10%). Il contient deux acides aminés essentiels au renouvellement protéique (la méthionine et la cystine). Mais ce n’est pas fini, il apporte aussi calcium, magnésium, zinc et manganèse – il a tout bon !
On l’utilise à la place de la semoule de blé, ce qui permet d’éviter le gluten. Choisi complet ou semi-complet puis rincé, le fonio se cuit à l’eau, à la vapeur ou en pilaf et se consomme froid (taboulé) ou chaud (galettes de légumes ou gâteau de semoule par exemple).

fonio-inside  Capture-décran-fonio-bio-complet

LE TEFF : Aux Etats Unis, cette graine fait un malheur, c’est le nouveau « super aliment ». Il se distingue par sa richesse en calcium (49mg/100g cuits), indispensable à la santé osseuse, la contraction musculaire et la transmission de l’influx nerveux. Il est aussi une source de glucides intéressante pour les efforts de longue durée. 14% d’apports en protéines.
On en profite sous forme de farine dans les biscuits et crêpes mais on peut aussi le cuire et l’ajouter dans des légumes ou des soupes. Ainsi on « upgrade » sa teneur en calcium et protéines.

teff  pb-teff5

LE SARRASIN (on connaît mieux déjà) : Ultra digeste et très énergétique, il a de nombreux atouts. Il est riche en fibres (fibres bien tolérées par l’organisme) qui vont permettre de ralentir l’assimilation des glucides et donc donner au sarrasin un index glycémique bas, synonyme d’énergie longue durée. Il va aussi booster l’action des bactéries probiotiques, amies de la flore intestinale. On lui reconnaît aussi un bon apport en antioxydants, en cuivre et en magnésium.
On peut miser sur du sarrasin en grains ou sous forme de spaghettis (soba). Il remplace avantageusement les pâtes. Au petit déjeuner, il est très bien sous forme de porridge ou de galettes. L’avantage, c’est qu’on en trouve partout !

sarrasin  92800787_o

LE MILLET (passe-partout) : Bien toléré, facile à préparer et à accommoder, le millet perlé est l’alternative sans gluten. On le trouve décortiqué, ce qui est un peu dommage, car c’est dans le germe que se trouvent les nutriments (magnésium, fer, zinc, manganèse, vitamines). Il est également un excellent antioxydant.
Associé à des légumineuses, il constitue un plat protéiné intéressant. On le conjugue aussi avec du sucré pour obtenir un snack à prendre avant l’effort. On le fait cuire dans du lait, puis on lui ajoute des dattes, des abricots secs, du sirop d’agave….

millet5  graines-a-germer-millet

Avec tout ça – plus d’excuse – vous êtes au taquet pour remplacer le riz et les pâtes. Je sais que ces graines ne se trouvent qu’en magasins spécialisés et sont parfois un peu chères mais si on y réfléchi un peu, elles ont toutes un apport nutritionnel intéressant, apportent de l’énergie, permettent de varier les plaisirs, se consomment froides, chaudes, sucrées ou salées….

Essayez, et envoyez moi vos avis, vos recettes !!! On les partagera pas ici !!! Bonne découverte 🙂

Optimisation du potimarron

Le potimarron, légume de saison !! Perso, j’adore !

Ici je vous livre une recette toute simple et juste délicieuse qui me permet d’optimiser le potimarron.

Ingrédients : Un potimarron, un oignon, du sel, du poivre, de l’huile d’olive.

On commence par éplucher le potimarron. Attention cette étape est parfois périlleuse puisque la peau du potimarron est très dure et ne se laisse pas enlever facilement. Avec un économe en faisant attention aux doigts c’est jouable. Pour l’éplucher plus facilement, vous pouvez le couper en tronçons, en parts.

On épluche et on coupe un oignon jaune.

IMG_20140928_190724 IMG_20140928_190614 IMG_20140928_190648

Une fois avoir épluché le potimarron, on coupe en bouts pas trop gros. Dans une assiette, conservez les graines du potimarron.

Dans une grande poêle, faire chauffer l’oignon avec une cuillère à soupe d’huile d’olive, puis le potimarron. Laissez cuire jusqu’à ce que le potimarron soit ramolli. On doit pouvoir le piquer avec une fourchette sans difficulté (environ 45 min). Si jamais ça attache, on peut mettre un peu d’eau dans le fond de la poêle.

IMG_20140928_190516 IMG_20140928_190417 IMG_20140928_190445

Pendant que ça cuit, lavez les graines de potimarron et séchez-les.

Dans une petite poêle, faites revenir les graines avec un peu d’huile (vraiment peu). Il n’est pas nécessaire de les faire cuire très longtemps, c’est juste pour les dorer un peu. Quand c’est ok, réservez.

Lorsque le potimarron est cuit, salez et poivrez. Servez-le avec les graines.

IMG_20140928_190346

C’est délicieux, bon appétit !