Halte à la déprime

Nous ne sommes que début février mais je sens déjà arriver le classique « vivement les beaux jours » avec sa version verre à moitié vide « j’en peux plus de cette grisaille » ! Et oui l’hiver n’a pas dit son dernier mot et il nous faut encore survivre à quelques semaines de temps mochou et pour certains d’entre nous à des petites vagues de déprime.
Car oui, comme n’importe quel être vivant, nous avons besoin de lumière et de chaleur pour recharger nos batteries et nous sentir plus joyeux.
Et comme la lumière et la chaleur ce n’est pas pour demain, voici 5 astuces anti-déprime histoire de ne pas attendre l’été depuis le fond de son lit en mangeant des chamallows.

ASTUCE 1 : bouge, bougeons, bougez !
Il arrive qu’en hiver KAPHA qui est un dosha ayurvédique soit plus fort que les deux autres (vatta et pitta). Ce dosha, lorsqu’il est en excès, nous rend lourd, nous empêche de nous lever du lit ou de bouger du canapé. C’est le dosha de « l’adolescence », celui qui traine des pieds et qui fait que la vie semble difficile. Je résume un peu car c’est plus complexe mais vous comprenez l’idée.
Donc pour contrer les effets de ce dosha, il faut bouger. N’importe quelle activité sera bonne ! Marcher, nager ou faire du yoga – comme par hasard !
Le yoga offre une large palette de postures qui détruisent KAPHA. Les postures débout comme VIRABBADRASANA 1 ET 2 ou encore les enchainements de SURYA NAMASKARA.

on-se-bouge-femme-50-ans-sport-les-boomeuses

ASTUCE 2 : allumeeeeer le feu !!
Ici au delà de la référence à Johnny, je veux parlez d’un pranayama bien connu, kapalabathi. C’est une respiration qui permet de faire monter la chaleur dans le corps et de réveiller l’énergie. Pendant ce pranayama, on se focalise surtout sur l’expiration qu’on souhaite volontaire et assez puissante. On inspire donc naturellement et on expire par un petit coup vif et rapide en rentrant le nombril vers la colonne vertébrale. On inspire naturellement et on expire en expulsant l’air.
On répète ce pranayama pendant une trentaine d’expirations. On fait une pause et on reprend le cycle encore deux fois.
L’idéal c’est d’enchainer avec plusieurs cycles de salutation au soleil.

ASTUCE 3 : sortir
Il faut absolument prendre l’air et se forcer à sortir même s’il fait froid ou s’il pleut. Et il ne s’agit pas de la promenade du chien ou de la sortie au supermarché. L’idée c’est de se couvrir correctement et d’aller se promener une heure dans la ville ou dans la nature. On peut y ajouter un exercice de pleine conscience. Etre présent, admirer la nature endormie ou la neige si il y en a, écouter les sons… Essayer d’aérer son corps et en même temps son esprit. A l’issue on se sent plus léger et moins grognon !

marcher_pour_produire_de_lelectricite_reutilisable

ASTUCE 4 : ouvrir son cœur
Anahata chakra situé au niveau de la zone de cœur est le chakra de l’amour, du partage.. mais pas que. C’est une zone qui, lorsqu’elle s’ouvre, permet de combattre la tristesse et la mélancolie. D’où l’importance de venir la titiller en période de déprime.
Toutes les flexions arrières sont bonnes. BHUJANGASANA si on veut rester dans le soft, mais aussi USTRASANA ou URDHVA DHANURASANA pour les plus avancés.
On peut aussi ouvrir son cœur en partageant des bons moments avec ses proches ou en faisant des activités qui nous font du bien – c’est un peu moins yogi comme conseil mais ça marche aussi très bien !

ASTUCE 5 : bien manger
Ca semble facile et un peu bête dit comme ça mais lorsqu’on se lance sur la voie du yoga, c’est souvent accompagné d’un certain désir de faire attention à son alimentation. Et en hiver, comme de par hasard, les aliments qui nous aident à éloigner les effets de la déprime sont les agrumes. C’est sur que si c’était les fruits rouges se serait plus compliqué (bref). Donc il ne faut pas hésiter à manger des clémentines, mandarines, oranges, citrons, pamplemousses…. En effet ils contiennent beaucoup de vitamine C et d’anti-oxydants. Ils luttent contre cet état un peu léthargique de l’hiver et donnent la pêche !
On évitera tous les aliments qui favorisent kapha et qui sont lourds à digérer.

couperuneorange

Voilà pour ces quelques conseils anti-suicide hivernal. N’oubliez pas de faire des choses qui vous font plaisir, sortez, voyez vos amis, pratiquez le yoga, allez au cinéma, détendez-vous… Et ne perdez pas de vue que le soleil finit toujours par revenir alors soyez patients.

Publicités

Pratiquer en hiver

En hiver, qui n’a jamais été gêné par un nez bouché ou une toux au moment de déroulé son tapis pour pratiquer le yoga ??
Mais l’hiver, le froid et la rhinopharyngite ne sont pas des excuses pour s’abstenir de pratiquer !!
Je ne vais pas vous parler ici des remèdes de grands-mères pour se soigner, je vais plutôt vous donner quelques conseils pour favoriser certaines postures qui vont vous remettre sur pieds en un instant !!!
En effet, au lieu de rester au lit avec une boite de mouchoir et une soupe comme compagnons, rien de tel que d’enfiler un legging (ou une couverture de survie) et de faire quelques postures. On ne parlera pas – évidemment – d’une pratique ultra dynamique qui finira par vous mettre sur les genoux mais de quelques étirements bénéfiques…
SUIVEZ LE GUIDE !

ON COMMENCE TOUJOURS PAR S’ÉCHAUFFER UN PETIT PEU
Ca va vous mettre dans l’ambiance et permettre à votre corps de se réveiller tranquillement. Car lorsqu’on est un peu souffrant, le corps est comme anesthésié donc il faut lui redonner du mouvement avant les asanas.
Commencez assis et échauffer la nuque, les épaules, les poignets. Placez vous à quatre pattes et faites l’enchainement cat/cow (dos rond et dos creux) plusieurs fois… etc…. TOUT CE QUI VOUS FAIT DU BIEN EN RÉALITÉ

UTTANASANA
Placez vous debout et enroulez le menton vers la poitrine. Laissez les bras ballants et enroulez tout le dos jusqu’à poser vos mains au sol de chaque côté de vos pieds. Si les mains ne touchent pas le sol, aucun problème, restez-là à pendouiller….
Cette posture va permettre de décongestionner les voix nasales et permettre donc une meilleure respiration.

ADO MUKHA SVANASANA
Depuis un quatre pattes, crochetez les orteils et montez les fesses vers le ciel pour prendre la posture du chien tête en bas. Essayez de bien énergiser les mains en vous repoussant du sol et en pressant fermement toute la surface des mains dans le tapis. Montez les ischions vers le ciel et dynamisez les jambes en contractant les quadriceps. Alourdissez les talons vers le sol. Si c’est beaucoup d’étirement d’un coup, pliez une jambe puis l’autre comme si vous pédaliez.
Adho mukha va ramener de l’énergie dans votre corps et lui permettre de mieux circuler.

rhume

VIPARITA KARANI
La variation de la chandelle avec les fesses et les jambes au mur. Cette posture va favoriser le retour veineux et éviter le syndrome « je me sens lourde ». D’autre part, elle diminuera les maux de têtes et la « barre » de la sinusite.
On peut rester dans cette posture aussi longtemps qu’on s’y trouve bien.

TORSION SIMPLE
Sur le dos, ramenez les genoux vers la poitrine et laissez-les se déposer sur la droite. Ouvrez les bras en croix de chaque côté de votre corps. Les torsions permettent d’évacuer les résidus et de nettoyer les organes malades.

UN PRANAYMA – si, si même avec le nez bouché !
Au préalable, on se nettoie le nez avec le neti pot – souvenez-vous.
Bhramari, la respiration de l’abeille soulage les infections des sinus et comme la majorité des exercices de pranayama, Bhramari active le système parasympathique, la partie du système nerveux responsable de la phase « récupération ».
Assis dans une position confortable, les lèvres fermées mais les mâchoires relâchées, respirer profondément. Inspirez, puis expirez par le nez en produisant un bruit d’abeille, un son provenant de la gorge, dans une tonalité moyenne à aigüe.

Voilà pour ces quelques conseils. Vous trouverez d’autres astuces sur d’autres blogs yoga. N’hésitez pas à essayer car ce qui fonctionne pour les uns ne fonctionne pas forcément pour tout le monde. Mais gardez à l’esprit que la pratique posturale douce est très bénéfique même en période de maladie et ne restez pas cloué au fond de votre lit 😉

Potage de légumes au lait de coco

Quoi de mieux qu’un bon potage avec quelques légumes?? Aujourd’hui je partage une recette que j’adore. Cette soupe est simplement délicieuse.

Vous pouvez l’accommoder comme il vous plaît en changeant les légumes par exemple, en ajoutant du curry pour ceux qui aiment….

DSC06826

Ingrédients
2 courgettes / 2 carottes / 1 poivron /des champignons frais / 50 cl de lait de coco / 30 cl de bouillon de volaille / 2 gousses d’ail / 2 tiges de coriandre / 1 jus de citron / 1 c à s d’huile d’olive / Sel, poivre

Préparation
Commencez par préparer les légumes. Coupez les courgettes, les carottes en bâtonnets et le poivron et les champignons en lamelles fines.
Lavez, séchez, effeuillez et ciselez la coriandre, pelez et hachez les gousses d’ail.
Faites chauffer l‘huile dans une casserole, puis mettez l’ail et la coriandre à revenir 1 min en remuant.
Préparez votre bouillon.
Versez le bouillon et le lait de coco dans la casserole. Ajoutez le jus de citron.
Portez à feu doux en remuant régulièrement.

Aux premiers frémissements, ajoutez les légumes. Mélangez bien et poursuivez la cuisson 20 min sans laisser bouillir et en remuant régulièrement.

Répartissez dans les bols, saupoudrez de coriandre (pour ceux qui aiment) et servez aussitôt.

Et bon appétit bien sur 😉