Voyage en INDE, on avance !

Ca y est les choses se mettent en place, on vient de définir notre route et nos arrêts. L’excitation pointe le bout de son nez !
Au programme de mon prochain séjour en Inde – qui se déroulera au mois d’août – il y aura un stop de 2 nuits à GOA, un stop de 3 nuits à HAMPI et un dernier long stop à MYSORE afin de pratiquer le yoga dans une école.
Cet article a donc pour but de solliciter votre aide !
Car voilà, nous cherchons :
– un logement à GOA
– un logement à HAMPI
– une école de yoga à MYSORE qui propose /OU PAS l’hébergement
– un moyen de transport entre GOA ET HAMPI ET ENTRE HAMPI ET MYSORE !!!

goa-india

hampi

> OUI OUI on en cherche des choses…. Je vous demande vos conseils car je crois qu’un voyage est plus intéressant lorsqu’il sort un peu des sentiers battus et rebattus et surtout lorsque les logements ou les shala de yoga sont conseillés par une personne les ayant déjà testés !
Donc nos yeux et nos oreilles sont grands ouverts pour accueillir les conseils, les idées, les retours d’expériences.

mysore-street

Evidement ce projet m’excite comme une puce et me permet de me projeter un peu sur cette année 2017 – qui pour le moment n’est pas ultra tendre avec moi.
J’ai vraiment hâte que le voyage se dessine un peu plus précisément.

Dites-moi tout ! Envoyez-moi vos suggestions, vos idées, vos conseils, vos histoires de voyages là-bas… tout… J’adore vous lire, surtout sur ce sujet qui me passionne !
Merci

Publicités

Back to India

Ca y est la décision est prise, je retourne en Inde à l’été 2017 !
Oui je vous en parle si tôt et je suis déjà pressée comme un citron à la perspective de ce nouveau voyage 🙂
Pourquoi je vous en parle dès maintenant?? Parce que je sollicite vos conseils !
Voilà l’idée,
avec ma copine Joanna, on voudrait partir au mois d’août 2017 pendant quelques semaines.
J’avais en tête le Kerala mais je ne suis pas bloquée sur cette destination particulière. J’aimerais beaucoup pouvoir faire des découvertes pendant une dizaine de jours et ensuite me poser dans un centre yoga pour pratiquer. Evidemment MYSORE serait le top pour poser nos valises et pratiquer le yoga – d’où le fait de passer la première partie du séjour en Inde du sud pour ne pas allonger le trajet.
J’avais pensé à Cochin au départ et puis en questionnant des proches, on me l’a un peu déconseillée. Si l’occasion se présente, j’y passerai mais je n’ai donc plus l’envie d’y rester 10 jours.

s7-inde-bangalore-espere-se-liberer-des-tuks-tuks-trop-polluants-72713

Je n’ai pas forcément envie d’être proche de l’océan mais bon pas trop loin quand même ça pourrait être cool.
J’ai envie de ville à taille humaine à partir de laquelle on pourrait rayonner un peu et se balader.
Pour le centre de yoga, si là aussi vous avez des conseils n’hésitez pas, nous étudierons tout ça avec beaucoup de précision.

Ce nouveau voyage me fait très envie. Lors de mon premier séjour, j’étais « jeune » 😉 et l’idée du voyage me terrorisait un peu. J’avais décidé de passer 15 jours au même endroit avec CASA YOGA (souvenez-vous) et de pratiquer tous les jours. Les autres participants – pour la plupart – venaient pour une semaine de pratique et poursuivaient leur voyage ailleurs en Inde.
Je me souviens qu’une fois sur place la perspective d’enchainer avec des découvertes me séduisait mais je n’avais pas été suffisamment courageuse à l’époque et ne connaissant pas les autres participants, je n’avais pas pris contact afin de poursuivre l’aventure avec des « collègues » de voyage.
Je ne regrette pas car j’ai adoré ce premier séjour et je sais que j’aurais été incapable de faire plus ou autrement. Mais aujourd’hui, avec ce nouveau projet, c’est différent. Je vais partir avec ma copine et le fait d’y être allée déjà une première fois me met plus à l’aise avec l’idée du « parcours ». Ne pas rester au même endroit tout le temps et accepter de faire des étapes.
D’autre part, si nous pratiquons dans une école indienne, les cours seront sans doute dispensés en anglais. Là aussi c’est ce qui m’avait freiné en 2015 – moi et mon anglais déplorable nous n’étions pas tout à fait capables de nous débrouiller. Une fois sur place j’avais découvert que devant la nécessité je ne m’en sortais pas si mal.
Donc maintenant, l’anglais ne me freine plus autant, je trouverai bien une manière de me faire comprendre…. Et l’avantage c’est que Joanna, elle, parle très bien l’anglais 😉 #helpmejoanna

Donc voilà, je suis à l’écoute de vos bons conseils, de vos idées, de vos souvenirs de voyages là-bas.
Je ne manquerai pas de vous informer de l’avancement de ce nouveau projet 🙂
Merci beaucoup