Voyage en INDE, on avance !

Ca y est les choses se mettent en place, on vient de définir notre route et nos arrêts. L’excitation pointe le bout de son nez !
Au programme de mon prochain séjour en Inde – qui se déroulera au mois d’août – il y aura un stop de 2 nuits à GOA, un stop de 3 nuits à HAMPI et un dernier long stop à MYSORE afin de pratiquer le yoga dans une école.
Cet article a donc pour but de solliciter votre aide !
Car voilà, nous cherchons :
– un logement à GOA
– un logement à HAMPI
– une école de yoga à MYSORE qui propose /OU PAS l’hébergement
– un moyen de transport entre GOA ET HAMPI ET ENTRE HAMPI ET MYSORE !!!

goa-india

hampi

> OUI OUI on en cherche des choses…. Je vous demande vos conseils car je crois qu’un voyage est plus intéressant lorsqu’il sort un peu des sentiers battus et rebattus et surtout lorsque les logements ou les shala de yoga sont conseillés par une personne les ayant déjà testés !
Donc nos yeux et nos oreilles sont grands ouverts pour accueillir les conseils, les idées, les retours d’expériences.

mysore-street

Evidement ce projet m’excite comme une puce et me permet de me projeter un peu sur cette année 2017 – qui pour le moment n’est pas ultra tendre avec moi.
J’ai vraiment hâte que le voyage se dessine un peu plus précisément.

Dites-moi tout ! Envoyez-moi vos suggestions, vos idées, vos conseils, vos histoires de voyages là-bas… tout… J’adore vous lire, surtout sur ce sujet qui me passionne !
Merci

Publicités

Back to India

Ca y est la décision est prise, je retourne en Inde à l’été 2017 !
Oui je vous en parle si tôt et je suis déjà pressée comme un citron à la perspective de ce nouveau voyage 🙂
Pourquoi je vous en parle dès maintenant?? Parce que je sollicite vos conseils !
Voilà l’idée,
avec ma copine Joanna, on voudrait partir au mois d’août 2017 pendant quelques semaines.
J’avais en tête le Kerala mais je ne suis pas bloquée sur cette destination particulière. J’aimerais beaucoup pouvoir faire des découvertes pendant une dizaine de jours et ensuite me poser dans un centre yoga pour pratiquer. Evidemment MYSORE serait le top pour poser nos valises et pratiquer le yoga – d’où le fait de passer la première partie du séjour en Inde du sud pour ne pas allonger le trajet.
J’avais pensé à Cochin au départ et puis en questionnant des proches, on me l’a un peu déconseillée. Si l’occasion se présente, j’y passerai mais je n’ai donc plus l’envie d’y rester 10 jours.

s7-inde-bangalore-espere-se-liberer-des-tuks-tuks-trop-polluants-72713

Je n’ai pas forcément envie d’être proche de l’océan mais bon pas trop loin quand même ça pourrait être cool.
J’ai envie de ville à taille humaine à partir de laquelle on pourrait rayonner un peu et se balader.
Pour le centre de yoga, si là aussi vous avez des conseils n’hésitez pas, nous étudierons tout ça avec beaucoup de précision.

Ce nouveau voyage me fait très envie. Lors de mon premier séjour, j’étais « jeune » 😉 et l’idée du voyage me terrorisait un peu. J’avais décidé de passer 15 jours au même endroit avec CASA YOGA (souvenez-vous) et de pratiquer tous les jours. Les autres participants – pour la plupart – venaient pour une semaine de pratique et poursuivaient leur voyage ailleurs en Inde.
Je me souviens qu’une fois sur place la perspective d’enchainer avec des découvertes me séduisait mais je n’avais pas été suffisamment courageuse à l’époque et ne connaissant pas les autres participants, je n’avais pas pris contact afin de poursuivre l’aventure avec des « collègues » de voyage.
Je ne regrette pas car j’ai adoré ce premier séjour et je sais que j’aurais été incapable de faire plus ou autrement. Mais aujourd’hui, avec ce nouveau projet, c’est différent. Je vais partir avec ma copine et le fait d’y être allée déjà une première fois me met plus à l’aise avec l’idée du « parcours ». Ne pas rester au même endroit tout le temps et accepter de faire des étapes.
D’autre part, si nous pratiquons dans une école indienne, les cours seront sans doute dispensés en anglais. Là aussi c’est ce qui m’avait freiné en 2015 – moi et mon anglais déplorable nous n’étions pas tout à fait capables de nous débrouiller. Une fois sur place j’avais découvert que devant la nécessité je ne m’en sortais pas si mal.
Donc maintenant, l’anglais ne me freine plus autant, je trouverai bien une manière de me faire comprendre…. Et l’avantage c’est que Joanna, elle, parle très bien l’anglais 😉 #helpmejoanna

Donc voilà, je suis à l’écoute de vos bons conseils, de vos idées, de vos souvenirs de voyages là-bas.
Je ne manquerai pas de vous informer de l’avancement de ce nouveau projet 🙂
Merci beaucoup

Victoire

Récemment j’ai lu un livre qui m’a beaucoup plu. Il s’agit de « Contes des sages de l’Inde » paru aux éditions SEUIL.
Je ne vais pas rédiger tous les contes qui sont regroupés dans ce recueil mais je voudrais vous en livrer un ou deux.
Aujourd’hui, pour commencer, un conte qui se nomme VICTOIRE.
Le roi Yudishtira était la vertu même. Un jour, un miséreux s’approcha de son trône, se prosterna, se releva en tendant des mains suppliantes et sollicita son aide.
– Venez me voir demain matin répondit le souverain, je ferai pour vous tout ce que je pourrai.
Bhîma, frère du souverain, qu’on nommait « le Terrible », passait par là. Il entendit la réponse. il s’en fut aussitôt mettre en branle la cloche des réjouissances exceptionnelles, celle qui ne sonne que les jours de victoire, de mariage, de naissance royale et autres évènements aussi rares qu’heureux. La foule vint, curieuse et prête à la liesse.
Yudishtira lui-même vint sur la Grand-Place afin d’être informé.
– Ai-je oublié, dit-il, un grand jour, une fête ? Qui donc a ordonné qu’on résonne aujourd’hui le carillon royal ?
– C’est moi, Bhîma, lui répondit son frère.
– Dis-nous, Bhîma, ce qui mérite d’être ainsi célébré.
– La victoire du roi sur l’invincible mort ! Il lui a arraché une journée de vie !
– Mon frère, que chantes-tu ? Je n’ai vaincu personne et surtout pas la mort !
– Un homme est venu solliciter ton aide et tu la lui as promise pour demain matin. Ainsi je sais qu’au moins jusqu’au prochain soleil tu es sûr de ne pas mourir. N’Est-ce pas une victoire sur la mort ? Une grande victoire !
Yudishtira le salua en riant, fit rappeler le miséreux et fit de qu’il devait sans attendre demain.

contes1

Voilà, c’est un peu mon état d’esprit du moment et je voulais le partager avec vous.
Ce conte m’a beaucoup marqué lors de sa lecture car je trouve qu’il décrit très bien ce que nous pensons tous avoir pour acquis, des jours et des jours devant nous. Mais nous ne savons pas de quoi demain sera fait et nous ne profitons que trop rarement du moment présent.
Alors sans plus attendre, disons aux gens qu’on aime, qu’on les aime, passons du temps avec nos proches, réalisons nos rêves plutôt que de toujours les remettre à plus tard, apprécions chaque journée comme si elle devait être la dernière.
Ce n’est pas facile à mettre en application systématiquement mais gardons à l’esprit que tout est temporaire et que seul le présent est certain.
ENJOY !

Rituel du matin

Souvenez-vous ici je vous parlais du nettoyage nasal que je pratique régulièrement depuis l’acquisition du Neti Pot. Et dans mes pratiques ayurvédiques, il y en a deux ou trois qui sont simples comme bonjour et qui peuvent entrer dans votre routine « beauté » du matin. J’avais envie de les partager :

1/ Se lever de bonne heure et de bonne humeur
En ayurvéda, on préconise de se lever avant le soleil afin de bénéficier de Vata (l’énergie de l’air) et de ressentir une certaine légèreté qu’on gardera jusqu’à la fin de la journée. En revanche, si on laisse passer cet horaire, on se lèvera avec Kapha (beaucoup plus lourd) qui peut entrainer une mauvaise humeur.
Moi je ne me lève pas avant le lever du soleil (surtout en été) mais je me lève de bonne heure afin de pratiquer quelques asanas et prendre le temps pour commencer ma journée. Je déteste courir le matin ou sauter le petit déjeuner qui est un moment sacré pour moi !

2/ Se nettoyer le nez
Pour décongestionner le nez, le débarrasser de la poussière, de la pollution, des pollens, du mucus… etc.. on se nettoie le nez avec un Neti pot. Cette technique consiste à nettoyer les sinus avec de l’eau tiède et du sel que l’on fait circuler dans les narines. Ici vous retrouverez mes petits conseils d’utilisation ou sinon sur internet il y a des tutos !
Selon la tradition, ce nettoyage équilibre la respiration entre les deux narines ainsi que l’énergie qui circule entre Idà et Pingalà. C’est aussi une bonne préparation au pranayama et à la méditation.
Je le fais 6 jours / 7. Je laisse mon nez tranquille un matin par semaine – pas de raison particulière à cela, c’est psychologique #conflitinterne #doublepersonnalité

ayurveda morning

3/ Se frotter la langue
Comme le nettoyage du nez, le nettoyage de la langue est recommandé afin de supprimer les résidus qui se déposent sur la langue dans la nuit (dépôt un peu blanc). Ce dépôt contient AMA, des toxines qui à terme peuvent engendrer des maladies. On peut utiliser un gratte langue vendu sur internet ou dans certaines pharmacie. Moi je n’ai pas de gratte langue (bonne idée de cadeau à mettre sur ma wish list) alors j’utilise le manche de la petite cuillère qui m’a servit à mettre du sel dans le Neti Pot. Je la passe sous l’eau chaude et je gratte ma langue. On frotte toujours de l’arrière vers l’avant.

4/ Rompre le jeûne
Grâce à une tasse d’eau chaude citronnée, on nettoie le système digestif ainsi que les reins et on stimule AGNI, le feu intestinal. Parfaite préparation avant d’avaler son petite déjeuner.
Si c’est trop acide, vous pouvez ajouter une touche de miel… Ou comme moi en ce moment, préparez-vous une décoction gingembre/citron.

5/ Se masser
C’est une technique que je ne fais pas tous les jours car je n’ai pas le temps. Cependant j’essaie de le faire 1 fois par semaine.
Selon l’ayurveda, le massage avec des huiles légèrement chauffées favorise l’élimination des toxines et l’hydratation de la peau. Le massage, de manière un peu plus générale, stimule la circulation sanguine et apaise le système nerveux.
Vous pouvez vous masser avec n’importe quelle huile végétale (sésame, avocat, coco…). On commence par le haut du corps et on finit toujours par les pieds (attention ça glisse). On utilise une huile tiède et on masse avec des mouvements amples de haut en bas. Les mouvements seront circulaires au niveau des articulations. Si on peut, on laisse pénétrer un petit peu l’huile (il faut 10 à 20 min) puis on rince sous la douche avec un savon doux pour le corps.
Ce massage peut aussi se faire sur le visage et sur le cuir chevelu (shampoing obligatoire après).

Et voilà ces quelques conseils pour vous lever du bon pied et vous mettre dans de bonnes conditions pour la journée !
Avez-vous d’autres astuces à partager ? Pas forcément ayurvédiques d’ailleurs… Des rituels que vous effectuez chaque matin et qui vous mettent la pêche ???