Les perles de mes élèves…. la détox

Parfois, lorsque je discute avec mes élèves où lorsqu’ils me font des retours sur les cours, sur leurs sensations, sur leurs étonnements et leurs attentes, je ne peux m’empêcher de sourire. Je ne me moque pas car je me revois il y a quelques années lorsque le yoga entrait dans ma vie et soulevait de nombreuses questions.
Parfois elles sont très intéressantes et m’obligent à prendre du temps pour réfléchir à ce que je peux répondre et parfois elles sont le reflet d’une pensée spontanée plus légère et plus drôle.
C’est une de celles-là, une légère et drôle que je vais partager avec vous… Parce qu’au final, après qu’elle m’ait fait sourire, je me suis dit : « bah oui, la question se pose ».

Donc lors d’une conversation sur la détox avec un de mes élèves, on en vient à parler de monodiète. La monodiète c’est donc le fait de ne manger qu’un seul aliment pendant une seule journée afin de limiter le travail du foie, des reins et des intestins. De cette manière ces organes ne traitent qu’un seul aliment et sont un peu en « repos ».
On préconise souvent les jus de légumes ou les fruits pour ces journées-là. Et en parlant fruit, une autre élève partage son expérience de monodiète à base de raisin (souvent proposée à l’automne lorsque c’est la saison du raisin).
Une fois son expérience partagée, mon élève prend la parole en demandant si les raisins secs peuvent entrer dans une cure de monodiète raisin. J’ai rigolé sur le moment, pensant à une blague…
Quel manque de contrôle parfois, je te jure ! ^^
Bref, il était sérieux.
Et j’ai alors compris que la composition des aliments, leur mode de fabrication lorsqu’ils sont transformés.. etc… sont mal connus. Evidemment que les fruits secs ou les noix peuvent avoir de bons apports et être intéressants pour leur valeur énergétiques notamment mais pas dans le cadre d’une monodiète qui se voudrait détoxifiante.
Ils sont gras et sucrés et ont perdu certaines vitamines suite à leur déshydratation. Ils ne sont pas l’équivalent d’un grain de raisin frais ou d’un abricot frais par exemple.

J’ai donc expliqué à mon élève que dans le cadre d’une cure de monodiète on privilégiera le frais, le fait maison, le non-transformé.

Mais au-delà de cet épisode, je me rends compte au grès de mes conversations avec mes élèves mais aussi avec mes proches que certains principes de base d’une alimentation équilibrée et saine ne sont pas tout à fait connus ou maitrisés. La faute sans doute au manque de temps dont nous disposons pour nous préparer à manger ou encore à toutes ces publicités et ces « fausses » idées reçues sur le nombre de produits laitiers qu’on doit manger par jour, sur les protéines animales ou végétales, sur les farines…. etc….
Je ne prône aucun régime alimentaire en particulier mais je crois qu’il est nécessaire de regarder et de vérifier ce que l’on achète – le plus possible du moins – afin de s’assurer de la qualité des produits et des aliments.
J’incite fortement à préparer soi-même les repas afin d’en maitriser la composition et de limiter au maximum les choses toutes prêtes achetées dans le commerce.

Choisir de faire une monodiète ou non n’est pas le sujet au final…
Très belle journée

Publicités

L’éveil du Bouddha – nouvelle routine food du matin

Peut-être faites vous partie (comme moi) de ceux qui adorent petit déjeuner le matin. Depuis toute petite on m’a inculqué l’importance de ce premier repas de la journée :
– rompre le jeûne
– mettre du « carburant » dans la machine
– prendre le temps de se réveiller et commencer la journée en se posant (et pas en courant)
Plus jeune et même plus tard en vieillissant, le petit déjeuner a toujours représenté un moment de partage. D’avantage le week end lorsqu’on a le temps de rester autour de la table pour déguster un bon petit déjeuner copieux.
Et peut-être comme vous, j’ai une sorte de rituel food le matin. Depuis longtemps, ce que je déjeune à mon réveil est immuable : deux biscottes, un produit laitier et un thé. Evidemment parfois je fais des folies et je remplace les biscottes par des galettes de riz ou du pain frais.
Et comme vous j’imagine, j’en ai parfois eu marre de manger tous les matins la même chose. Alors je me laisse tenter par des céréales ou par des « biscuits du petit déjeuner »… Tous ces supers produits estampillés « petit déj' » qui sont sensés fournir de l’énergie pour une journée bien remplie !!!^^
A chaque fois j’ai été un peu déçue par le goût (les biscuits petit déj sont généralement insipides), je ne me sentais pas rassasiée (coup de faim à 11h) ou bien encore je trouvais le goût trop fort et trop sucré en début de journée… Bref, je suis souvent revenue vers mes biscottes, pas complètement satisfaite.

Mais depuis quelques semaines, je prépare un petit déjeuner à base d’un produit qu’on trouve en épicerie BIO qui s’appelle L’EVEIL DU BOUDDHA et qui est fabriqué par la marque ISWARI.

2015-09-24-12_37_20  showThumb

Qu’Est-ce que c’est ? C’est une sorte de poudre qui se prépare en quelques minutes en ajoutant du lait végétal. C’est une combinaison d’ingrédients nutritionnellement riches tels que les graines de Chia et de Lin moulues (ici j’avais rédigé un article sur les bienfaits de ces graines), le Lucuma (fruit très riche en fer), la protéine de Chanvre, les Amandes et le Sarrasin.
Il en existe aussi au cacao, à la vanille, à la mangue… etc…
Lorsqu’on ouvre le sachet, l’aspect est un peu déroutant. Etant donné que le résultat final doit ressembler à un porridge, j’ai été étonné que la poudre soit si fine. Je m’attendais vraiment à quelque chose de plus gros.
Peu importe, j’avais aussi décidé d’ajouter à mon Eveil du Bouddha quelques graines de chia achetées chez Bio C Bon et quelques flocons d’avoine qui restaient à la maison.
Une fois tout cela mélangé et stocké dans un gros bocal, je me suis préparé mon premier bol.
Je trouve cela super bon et assez consistant (ça dépend de la quantité de liquide qu’on ajoute) car la poudre gonfle avec le lait. Depuis que je déjeune cette préparation, je n’ai plus faim en milieu de matinée (exploit).
D’autre part, j’ai également apporté cette préparation avec moi pendant le stage de yoga afin de la manger à l’heure du déjeuner. Alors même si je n’ai jamais très faim lorsque je termine une pratique de yoga, j’ai pu apprécier l’effet rassasiant et énergisant de ce mélange. Je le trouve assez léger pour le système digestif et à la fois très nourrissant, donc un bon point lorsqu’on pratique tout en évitant de se blinder le ventre.

IMG_20160512_063127

Si vous avez envie d’essayer, sachez que vous trouverez les produits ISWARI dans les enseignes comme LA VIE CLAIRE, NATUREO, BIOCOOP. Vous pouvez également acheter ces produits en ligne et en profitez pour découvrir l’ADN de la marque ISWARI.

Je reviendrai très vite avec une recette un peu plus élaborée avec ce mélange comme ingrédient principal !
Si vous goûtez, dites moi ce que vous en pensez !

A l’avance, je vous souhaite un bon petit déjeuner pour demain 😉