Le cas du gratte langue

Depuis peu, j’ai un nouveau jouet : un gratte langue !
Offert par une très gentille amie qui savait que j’en voulais un. Jusqu’alors j’utilisais une petite cuillère que je raclais sur ma langue au moment du brossage de dents le matin.
Maintenant je dispose d’un vrai gratte langue en cuivre qui vient de chez Chin Mudra et je suis très contente !

Qu’Est-ce qu’un gratte langue ?
Pas de faux-ami, ici, un gratte langue sert à gratter la langue afin de la nettoyer.
Le gratte langue est idéal pour enlever la pâte blanche produite par la flore bactérienne de la surface de la langue (véritable poison car elle affaiblit le système immunitaire). Choisir son gratte langue en cuivre est une bonne idée car le cuivre à des vertus anti-septique mais si vous n’en avez pas, une cuillère ou une spatule en bois feront bien l’affaire.
Le gratte langue est employé en Inde depuis plus de 6000 ans pour la pratique du Hrid dhauti qui est un Kriya.
Les kriyas sont des techniques de nettoyage destinées à purifier le corps et l’esprit de l’intérieur en se débarrassant des toxines tant physiques que mentales.
Tout comme nous prenons soin de notre corps « extérieur » tous les matins dans la salle de bains, les kriyas sont une hygiène quotidienne permettant de nettoyer les organes, de faire circuler l’énergie, libérer l’esprit et le cœur. Une véritable douche intérieure, que les yogis ont toujours pratiqué.

Ces techniques corporelles et respiratoires se pratiquent en général le matin à jeun, mais il arrive qu’on utilise certaines de ces techniques (Nauli ou Kapalabhati) au sein des cours de yoga.
Les Kriyas sont au nombre de six (Sat Karma Kriyas) :
•Dhauti (nettoyage de l’estomac – et de la langue)
•Basti (nettoyage de l’intestin)
•Neti (nettoyage du nez)
•Nauli (nettoyage abdominal)
•Kapalabhati (nettoyage respiratoire)
•Trataka (nettoyage des yeux)

grattelangue

Est-ce que ça change vraiment quelque chose pour l’organisme ?
Je crois que oui, vraiment. Je ne peux parler que de mon expérience personnelle mais je me nettoie le nez et la langue quotidiennement depuis environ 8 mois et je trouve que ma santé est meilleure qu’avant. J’ai l’impression que ces deux techniques permettent à mon corps de se réveiller et je suis certaine qu’elles le purifient. Je me sens toujours mieux après et si il m’arrive de ne pas me nettoyer le nez et la langue – par manque de temps – je sens une gène et cela me dérange.
D’autre part, j’ai la sensation que mon corps est plus disposé à la pratique posturale après ces nettoyages et de manière générale, j’ai l’impression que ma journée se déroule mieux.

Je vous encourage vivement à tester ces pratiques. Pour le nettoyage du nez, si vous n’avez pas le matériel, c’est un peu plus compliqué. Mais pour la langue, c’est très simple même sans matériel. Une cuillère ou une spatule en bois et hop le tour est joué. Il est conseillé de gratter la langue après le brossage de dents. Moi je préfère le faire avant mais chacun voit midi à sa porte, l’essentiel étant de le faire !
Essayez cette routine pendant 1 mois et vous verrez que vous vous sentirez bien plus léger et désencombré. Vous ne pourrez plus vous passer de ce moment de purification, croyez moi !

J’ai testé pour vous…. le Neti Pot // Lota

Aujourd’hui je ne reviens pas avec un test de studio de yoga (ça fait longtemps d’ailleurs), je reviens avec un test « hygiénique ». Ce matin j’ai utilisé pour la première fois un neti pot ou lota pour nettoyer le nez.
J’utilise déjà un gratte langue pour nettoyer les dépôts sur la langue le matin mais je n’avais jamais usé d’un ustensile pour faire une « douche » nasale.

Qu’est ce que le Pot Neti ?
C’est un petit recipient avec un bec verseur utilisé pour le lavage du nez. Le pot, en céramique ou en plastique, est employé pour l’irrigation du nez et l’élimination du mucus. Lorsque vous irriguez les voies nasales avec de l’eau tiède salée, vous drainez le mucus qui bloque les sinus, ce qui diminue la pression et la congestion et empêche l’accumulation de bactéries pouvant causer une sinusite.

En sanskrit, neti veut dire nettoyage du nez. Dans la tradition ayurvédique, jala neti est le terme employé pour désigner le lavage du nez avec de l’eau salée. C’est ici que le pot neti entre en jeu.
La douche nasale est une ancienne technique de hatha yoga appelé neti, où l’on rince le nez avec de l’eau tiède physiologique salé (0,9 % de sel).

Prod-1271

Pourquoi utiliser un Pot Neti ?
Si vous avez souvent le nez encombré, des éternuements fréquents, le nez bouché, etc., le pot néti va vous aider.
Si vous avez des allergies ou des symptômes de rhume qui vous causent des problèmes dans le nez ou les sinus (congestion, maux de tête, pression)
Si vous faites souvent des sinusites (infections des sinus)
Si vous ronflez, lavez vous le nez le soir
Pour une meilleure respiration par le nez, pour une meilleure clarté mentale et comme préparation au yoga et à la méditation.
Beaucoup de monde se rince le nez le matin pour commencer la journée frais et dispos. D’autres préfèrent le faire en rentrant de leur travail. Ils se nettoient ainsi de la pollution.
Cette simple méthode nettoie et humidifie le nez et les muqueuses. Sur la surface des muqueuses, dans le nez, les sinus, la trachée, les bronches et la trompe d’eustache entre le nez et l’oreille moyenne, se trouvent des cils microscopiques. La douche nasale active les cils de sorte que les mucosités, poussières, pollens, virus et bactéries sont efficacement enlevés. De cette manière vous maintenez le système de nettoyage et de défense de la sphère ORL en parfait état.

Dans un milieu intérieur sec les muqueuses peuvent se dessécher ce qui dégrade le fonctionnement des cils. Neti répare cela en rétablissant l’humidité naturelle des muqueuses. Il peut même réduire le gonflement des muqueuses en cas de nez bouché. Il peut être bénéfique pendant la grossesse, de même il peut atténuer les ronflements.

La douche nasale stimule et détend la zone autour des yeux et le front. Ceci peut soulager des maux de tête, améliorer la vue et l’odorat et être une aide pour arrêter de fumer.

Comment utiliser un Néti ?
1.Nettoyez le pot avec de l’eau très chaude avant de vous en servir la première fois.
2.Utilisez du sel de table fin, de préférence sans iode et anti-agglomérant. Du gros sel pourrait servir, mais soyez sûr qu’il se dissolve complètement. Pour ma part, j’ai acheté le sel vendu avec le pot.
3.Mettez une mesure de sel dans le Pot Neti.
4.Remplir juste un peu le fond du pot avec de l’eau chaude (pas brulante juste chaude pour dissoudre le sel), mélanger avec la cuillère quelques secondes.
5.Remplissez le pot d’eau tiède.
6.Remuez. Tout le sel doit être dissout.
7.Rincez le nez, faites le lavage au dessus d’un lavabo. Mettez le bout du bec du Neti dans une narine de façon à ce qu’il soit bien ajusté à celle–ci. Respirez tranquillement par la bouche.
8.Inclinez la tête et le buste en avant. Tournez la tête légèrement vers le côté et levez le pot en suivant le mouvement de la tête. L’eau va maintenant entrer par une narine et sortir par l’autre.
9.Quand la moitié de l’eau a été utilisée mouchez vous légèrement dans vos mains (c’est le plus simple) et rincez vos mains ensuite. Versez ensuite le reste de l’eau par l’autre narine. Au cas ou vous ayez besoin d’un nettoyage du nez plus important vous pouvez utilisez un pot entier pour chaque narine.
10.Mouchez vous très doucement une narine après l’autre.

À quelle fréquence utiliser le Neti ?
L’Ayurveda recommande de pratiquer quotidiennement le jala neti, ou lavage du nez. Il vous appartient toutefois de décider à quelle fréquence le pratiquer, en fonction des besoins et des résultats personnels, par exemple, quand vous sentez qu’un rhume se prépare, en cas de nez bouché, de sinusite, d’asthme, d’allergie des voies respiratoires, ou si vous vous êtes trouvé dans une atmosphère poussiéreuse, enfumée ou polluée d’une façon ou d’une autre.

Le pot Neti est-il pour tout le monde ?
Si vous avez certains troubles du nez (notamment des saignements chroniques, une déviation de la cloison nasale ou des polypes nasaux) ou des symptômes d’infection des sinus (par ex. une toux, des écoulements, de la fièvre ou des maux de tête), consultez votre médecin avant d’utiliser le pot neti.

IMG_20160219_172532-pola

Mon expérience du Neti
Le gros lol de la matinée. Moi, mon lavabo, le Neti pot, du sel, de l’eau… une poule qui aurait trouvé un œuf. Avant de me lancer je regarde un tuto sur internet…… et je me lance.
Je fais bouillir de l’eau à la bouilloire puis je dissous une pointe de cuillère à café de sel avec l’eau chaude dans le Neti.
Etape 1 : JE ME BRÛLE // Bah oui sinon c’est pas drôle… Hein, quoi, l’eau est bouillante???!!! Ha oui !! Ouille ! Ok je viens de me cramer la narine gauche, je fais une pose en attendant que l’eau refroidisse un peu…
Etape 2 : JE CROIS ME NOYER // L’eau entre dans une narine mais ne ressort pas !!!!! Je sens la pression montrer dans la narine mais rien ne s’évacue… Help !!!!
Etape 3 : JE TOUSSE // L’eau se retrouve dans ma bouche, je n’ai pas la tête correctement inclinée, je rectifie et je rigole mais alors je rigole, tu peux pas savoir !
Etape 4 : OMG ça fonctionne // Et me voilà dans la bonne position, – visiblement – puisque l’eau entre dans ma narine gauche (pas trop chaude) et ressort par la narine droite assez facilement. Je sens le trajet de l’eau dans mes sinus et la sensation est étonnante. Je verse encore un peu puis dégage le Neti de ma narine gauche.
L’eau s’écoule un peu et je mouche ma narine.
Je reprends forte de ce premier essai avec la narine droite. L’aventure est moins causasse et je parviens du premier coup à effectuer la douche nasale.
Je me mouche après avoir terminé la narine droite et je re-mouche les deux narines doucement.
Après je me sens dégagée, libérée. Mes sinus sont tous légers !

A vous de tester !