être un yogi

J’entends parfois dire que nous (les yogis) sommes des gens un peu bizarres, voire perchés, que nous regardons les choses différemment et que nous abordons les sujets de la vie de façon déroutantes au regard des autres.
Evidemment lorsque je dis « les autres », je parle de personnes qui ne pratiquent pas ou pas encore très souvent le yoga.
Je ne cherche pas particulièrement la compagnie d’autres yogis même si c’est apaisant de me retrouver au contact de personnes semblables. Je trouve que la différence est très riche d’enseignements. Le fait d’évoluer dans une famille et d’avoir des proches qui n’y connaissent rien en matière de yoga ne m’est pas désagréable, bien au contraire. Leur point de vue – toujours très novice – me permet de clarifier mes propos et d’affiner ma pensée lorsque je veux leur expliquer ou leur transmettre des valeurs liées à la pratique du yoga. Cela m’aide aussi à questionner mon enseignement et ma façon d’aborder les choses avec mes élèves (pour la plupart débutants ou intermédiaires).


Cependant je suis bien obligée de constater que je suis un peu étrange et que la pratique du yoga a fait émerger dans ma vie quotidienne des éléments que je ne retrouve pas dans la vie de mes proches.

Et lorsque je prends un peu de recul, ces différences me font sourire…

Car moi, ce que j’aime dans la vie c’est :
– Inspirer et expirer en contrôlant ma respiration et en l’allongeant au maximum
– Tenir mon tapis de yoga dans mes mains et le dérouler au sol… même si je ne vais faire que le regarder 😉
– Imaginer une séquence pour mes élèves et la tester sur moi
– Dévier du programme de ma séquence perso et tester de nouvelles postures, de nouvelles transitions
– Me casser la figure sur mon tapis et recommencer
– Expliquer ma philosophie de vie et les transformations opérées à mes proches
– Lire des livres sur l’anatomie (je détestais la biologie et les sciences de manière générale)
– Enchainer des salutations au soleil pour chauffer mon corps
– Préparer un thé après la séance pour « prolonger » la pratique
– Répéter des mots sanskrit et chercher le nom des postures
– Regarder des photos yoga sur tous les réseaux sociaux possibles
– Poster des photos yoga sur tous les ….. idem….
– Avoir des courbatures dans des endroits insoupçonnés du corps après une grosse séance
– Chanter un OM, à voix haute ou dans ma tête
– Les 10 premières minutes sur mon tapis, lorsque je m’échauffe
– Changer mon alimentation et sentir ce qui me fait vraiment du bien à l’intérieur
– Me faire ajuster par mon professeur dans une posture et sentir que « ça bouge »
– Redécouvrir une posture
– Marcher en pleine conscience et dérouler ma pensée en avançant
– La shoot de plénitude après un cours de yoga
– Avoir la sensation d’être ancrée, de sentir la force du sol….
– …. Et en même temps, me sentir très légère et confiante
– Repérer les blessures chez mes élèves et chez les gens de mon entourage
– Le silence

Voilà, Est-ce que ces petits kiffs sont bizarres, Est-ce qu’ils font de moi une personne vraiment différente ??
Je ne sais pas si en commençant le yoga il y a 7 ans, je soupçonnais toutes ces choses… Probable que non, car j’aurais pu démarrer bien plus tôt si j’avais pu savoir le bonheur de cette vie 🙂

Les raisons qui vous donneront envie de sortir avec une yogini

Vous hésitiez, vous vous posiez la question depuis quelque temps… Oui messieurs, c’est à vous que je m’adresse… Est-ce une bonne idée de sortir avec une yogini ? Nan parce qu’au-delà du cliché de la fille mince, tonique et souple, le legging, on le sait, vous fait fantasmer. Alors que pour beaucoup de filles, ce pantacourt ultra moulant n’est vraiment pas vu comme un atout séduction.. Bref, il s’agit ici d’un autre débat… Donc grâce à cette belle image de la femme yoga, vous aviez peu être l’envie d’en fréquenter une au quotidien, intiment je veux dire… Je vais donc vous dévoiler dans cet article, toutes les bonnes raisons d’aller au bout de votre envie !
Et vous mesdames, mesdemoiselles, ici vous allez enfin lire noir sur blanc, toutes les qualités qui font de vous des compagnes idéales 😉

La yogini est beaucoup plus souple que la moyenne des femmes
Lorsque je dit que je suis professeure de yoga, le premier commentaire que j’entends est « tu dois être souple », avec une variante parfois « tu dois être zen », on va y venir. C’est effectivement souvent cette image que les gens ont d’une femme qui pratique le yoga – et encore plus lorsque tu dis que c’est ton métier… Alors oui, c’est souvent le cas. Une yogini sera probablement plus souple que d’autres femmes et je n’ai pas besoin de vous expliquer en détails pourquoi cela peut plaire à un homme.

La fameuse zen attitude
le voilà le « tu dois être zen dans ta vie »…. ^^ Cette phrase me fait toujours rire car je pense que la pratique du yoga nous améliore, nous transforme et nous permet de relativiser certaines choses sur lesquelles nous n’avons aucune influence. Donc oui, une pratiquante de yoga sera peu être un peu plus « détachée » et moins stressée qu’une femme qui ne pratique pas le yoga ou la méditation… Mais attention à ne pas croire ici que le yoga peut rendre un lion aussi doux qu’un agneau 😉

coeur

Une yogini n’est pas dépendante ou dans l’attente
Grâce à la pratique du yoga qui se fait seule sur son tapis, on développe un certain sens de l’autonomie et du détachement. La dépendance à l’autre n’est pas un trait de caractère qu’on retrouve fréquemment chez les yogis. Une yogini se connaît et peut vivre sa vie sans être forcément en mode « fusion » avec son amoureux. Ce qui est plutôt apprécié par la gente masculine, en règle générale.

Le yoga maintient la forme
Avec le Yoga, on dort mieux, on fume moins, on renforce son système immunitaire, on retrouve plaisir à manger correctement… Bref, on devient quelqu’un d’à peu près équilibré. Et tout le monde sait que dans un couple, le mode de vie de l’un peut vite devenir contagieux pour le mode de vie de l’autre. L’avantage avec une fille qui pratique le Yoga, c’est que tu ne seras toujours contaminé que par du bon ! Bon après c’est sur que niveau grosse fête alcoolisée, on passera souvent notre tour, mais bon, il n’est pas nécessaire d’être ivre pour s’amuser 😉 Les yogis ont un grand sens de l’autodérision et savent apprécier pleinement l’instant présent sans se prendre la tête !

Le yoga fait de nous des meilleurs amantes
Plusieurs études ont prouvé que cette discipline stimule la libido. Le yoga permet – entre autre – de muscler le périnée, de mieux respirer, d’être plus endurant, ce qui améliore considérablement les rapports sexuels et la qualité des orgasmes…. Et puis, les yogis connaissent très bien leur corps, s’en serve assez bien, et n’hésites pas à partager leurs connaissances anatomiques 😉

Une yogini a d’autres qualités
Qui dit « Yoga » dit « bien-être » et donc : massages ayurvédiques, cuisine indienne, connaissances en médecines douces, yoga tantrique… etc… Il existe toute une culture autour du Yoga et les filles qui le pratiquent se limitent rarement à une seule discipline. Et elles auront tendance à vouloir partager leurs découvertes et tester des techniques de massage par exemple… Moi je dis ça…

J’imagine que vous ne pouvez être que convaincu ! Sortir avec une yogini n’a que des avantages ! Et vous mesdames, faites lire cet article à votre amoureux afin qu’il se rende compte de la chance qu’il a. Et si vous n’avez pas d’amoureux, soyez confiante, avec de tels atouts, vous allez déchainer des passions 🙂

Rochers coco

Miam miam….. Un??? quoi???? Comment ça vous avez trop mangé ???? Mais naaaaaaannnnnn voyons ! Ha si…. quand même ???!!!! Bon ok, promis, je reviens avec une semaine spéciale détox très vite ! Mais aujourd’hui, régression quand tu nous tiens, une recette de rochers à la noix de coco pour commencer l’année sweetie 😉

Vous me connaissez, je n’ai jamais filé de recette trop difficile à réaliser…. Et là, une fois de plus, on bat des records en matière de simplicité ! A faire avec vos enfants si vous en avez ! Ou les enfants des autres, c’est vous qui voyez 😉

Ingrédients pour 6 personnes
125 g de noix de coco râpée (en sachet) / 120 g de sucre / 3 blancs d’œufs

Préparation des Rochers coco
1 Préchauffer le four à 200°C
Dans un saladier, mélanger la noix de coco, le sucre en poudre et les blancs d’œufs.
2 Recouvrir la plaque du four de papier sulfurisé. A l’aide d’une cuillère à café, faire des petits tas en forme de boule et les déposer sur la plaque. Si vous avez une poche à douille, pochez les petits rochers, le résultat est plus sympa.
Enfourner 10 à 15 minutes jusqu’à ce que les rochers colorent légèrement. Laisser refroidir.
Déguster !

tea and coconut macaroons

Rochers coco préparés par mes soins et pochés avec l’embout pour la chantilly.

Alors, elle n’est pas géniale cette recette. Boulotter les rochers et on se met très vite à la détox après !!

My new Schedule !!!!!

planning saison 1516

Je suis tellement contente, il n’y a pas de mot pour dire à quel point je ne m’attendais pas à cela, à quel point je suis reconnaissante à toux ceux qui me soutiennent, me suivent, m’encouragent…. Je vais mettre toute mon énergie et mon enthousiasme à faire de cette année 15-16 une belle année pour moi, bien sur, mais aussi pour tous ceux qui croiseront ma route !

A peu de choses près, ce planning ne devrait plus bouger ! Je reviens vers vous très vite avec les ateliers 😉

Namaste