Confiture de pêches

Le fruit de saison, je ne vous l’apprend pas c’est la pêche, et plus particulièrement la pêche plate 🙂
Elle est partout sur les étals des marchés et dans les rayons des supermarchés.
Parfois, lorsque je fais des courses alimentaires et surtout lorsque je vais au marché, je suis prise d’une sorte de frénésie, une fièvre acheteuse car je trouve que tous ces fruits et légumes disposés harmonieusement, toutes ces couleurs, donnent vraiment l’eau à la bouche et invite à imaginer des recettes, des associations, des petits plats…
Sauf que….. Sauf que je vis seule et que lorsque j’achète une cagette de fruits, je finis systématiquement par devoir les consommer en masse pour qu’ils ne se perdent pas. Cela devient presque un défi à relever – car comme vous le savez, je fais attention à mes déchets et j’évite de gaspiller (zero waste home) – et j’avale parfois deux ou trois fruits par repas + au goûter pour ne pas gâcher !!! Oui je le sais, ma vie est TRES difficile 😉

Bref, après une énième crise d’achat compulsif sur mon petit marché qui avait pour cible les pêches plates (cf le titre de l’article, on y vient !) j’ai cherché une façon de cuisiner/préparer les fruits que j’avais en trop et qui commençaient doucement à tirer une sale tête. Je suis tombée sur cette recette de confiture de pêches, ultra facile et ultra rapide à réaliser.
Alors il faut savoir, je vous raconte un peu ma vie, que je déteste (historiquement) les fruits cuits. Je fais comme une sorte de blocage sur la texture d’un fruit en bouche une fois qu’il a été cuit. Ce petit côté mou, sans mâche et gélatineux, comment dire…. NON…. je ne suis pas fan !
Mais devant ce problème de fruits plus que mûrs voire à deux doigts de pourrir, j’ai surmonté mon traumatisme monkien (du mot Monk, agent de police bourré de tocs dans une série du même nom) et j’ai pris le parti de faire cuire mes pêches afin de les conserver un peu plus longtemps.
Et beh devine quoi ?! C’est vachement bon en fin de compte et j’ai tout mangé sans faire la grimace 🙂 #victoiresurmoimeme

Alors la voici, la voilà, la recette de la confiture de pêches :
INGREDIENTS :
Pour 500g de pêches / 500g de sucre / 1/2 jus de citron (petit citron) – On adapte en fonction du poids des pêches
Il faudra aussi penser à avoir un ou plusieurs pots sous la main pour la conservation de la confiture. Si vous n’avez pas de pots à couvercles hermétiques, la recette fonctionne mais il faudra consommer la confiture sous 3 jours.

RECETTE :
Lavez, épluchez et coupez les pêches. Déposez-les dans une casserole avec leur jus, couvrez de sucre et du jus de citron et mélangez un peu.
Laissez macérer à couvert, à température ambiante pendant 12 heures.

12 heures plus tard, portez à ébullition à feu vif. En cuisant rapidement la confiture va conserver tous ses arômes.
Après 10 à 15 minutes, quand la confiture est prête, versez-là de suite dans des pots, à ras bord.

Serrez à fond le couvercle, nettoyez le pot et retournez-le. Le vide d’air qui va se créer permet la pasteurisation et la conversation prolongée. De cette façon, on peut conserver la confiture plusieurs semaines voire plusieurs mois à condition que le processus ait fonctionné. Si à l’ouverture de votre bocal, l’odeur ou la couleur de la confiture ne sont pas top, soyez prudents et ne la consommez pas.

Si vous faites sans pots hermétiques, versez la confiture dans le récipient choisi et laissez-la refroidir à température ambiante. Une fois refroidie, couvrez avec un couvercle ou un papier d’aluminium et conservez-la au frigo, elle devra être consommée dans les 3 jours.

Evidemment, cette recette marche avec beaucoup d’autres fruits. Alors si comme moi vous avez la main lourde chez le primeur, peu importe, car vous connaissez à présent un moyen pour ne pas perdre vos fruits !

A vous d’essayer !

Publicités

Biscuits de Noël

Un peu comme tous les ans, je vous propose une recette « de Noël » à réaliser afin de vous plonger dans la bain des guirlandes, des chocolats et des lumières 🙂
Cette année, j’ai moi-même eu envie de cuisiner mes propres biscuits de noël. Dans mon tout petit chez-moi, je n’ai pas vraiment d’ustensiles de cuisine donc il n’était pas possible de pâtisser avec des moules en forme de sapin, de bonhomme de neige et autre étoile… Qu’à cela ne tienne, j’ai préparé des biscuits tous ronds et tous simples mais j’ai tout donné sur la déco. J’avais trouvé l’idée du renne sur Internet et je l’avais trouvée tellement choute que j’ai essayé… Pas trop difficile à reproduire même avec mes deux mains gauches, alors n’hésitez pas !!

Ingrédients pour environ 40 biscuits :
– 1Kg de farine T55
– 560Gr de beurre mou
– 440Gr de sucre blond de canne
– 1 œuf de poule frais
– 1 jaune d’œuf
– 2 pincées de sel de Guérande
Pour la décoration :
– 50 grammes de chocolat
Des groseilles, des smarties ou comme moi des billes de sucre rouge (trouvées en magasin de cuisine)

Préparation :
• Préchauffer le four à 200°C.
• Travailler le beurre en pommade et ajouter le sel et le sucre. Battre jusqu’à ce que le mélange blanchisse puis former un puits au centre de la pâte.
• Casser l’œuf et fouetter.
• Ajouter le deuxième jaune d’œuf.
• Ajouter la farine et bien mélanger.
• Étaler la pâte sur un plan de travail fariné et découper de petits sablés à l’aide d’un un verre (comme un emporte-pièce) // Si comme moi, vous avez un petit four, il faudra séparer la boule de pate en deux avant de l’étaler et faire la même opération une deuxième fois.
• Les déposer sur la plaque du four préalablement recouverte d’une feuille de papier sulfurisé et faire cuire pendant 12 à 15 minutes selon leur épaisseur et leur taille // recommencer avec la deuxième fournée.
Ils sont cuits!

biscuits-renne-3

Décoration :
Pour obtenir des dizaines de petites têtes de rennes, il faudra faire fondre le chocolat doucement au micro-onde avec un tout petit peu d’eau ou au bain-marie.
Utiliser une feuille de papier sulfurisé pour créer un petit cornet et y mettre le chocolat fondu.
Percer un tout petit trou à l’extrémité et réaliser les cornes des rennes ainsi que les deux points pour les yeux.
Pour terminer les rennes, coller les nez (rouges) avec une pointe de chocolat.

biscuits-renne-1  biscuits-renne-2

ET VOILA LES BISCUITS RENNES DU PERE NOËL SONT TERMINES !!!
Alors, c’était facile et rapide non ??!!?

Tentative de bonbons à la menthe

Je voulais publier cette recette sauf que je ne suis pas parvenue à la faire parfaitement du premier coup donc j’avais décidé de reporter la publication de cet article afin de vous montrer quelque chose de joli et de bon… Et puis en réfléchissant sur cette recette, sur mon essai, sur la notion de bien et mal, de perfection, le but de mon blog….. OUI je digresse énormément lorsque je me mets à réfléchir….. ahem^^

BREEEEEEEEF, je me suis dit que ce n’était peut être pas si nul de vous parler de cette recette même si mon premier essai n’a pas été couronné de succès !

Pour revenir un peu en arrière, j’ai voulu tester une recette de pastilles/bonbons à la menthe car j’en consomme beaucoup – premièrement – et je tente de réduire mes déchets – deuxièmement. Car oui, qui dit achat de TIC TAC ou de pastilles mentholées, dit sachets plastiques ou boite en carton qui terminent fatalement à la poubelle. J’ai pensé que faire mes propres pastilles ne devait pas être trop compliqué et que je pourrai les mettre dans une boite que j’ai déjà à la maison.

INGREDIENTS : 1/2 tasse d’eau, 1 tasse de sucre, de l’alcool de menthe, du colorant alimentaire.

RECETTE : La recette disait de faire bouillir l’eau et le sucre dans une casserole et d’y ajouter 1/2 cuillère à café d’alcool de menthe (achetée en pharmacie) ainsi que le colorant alimentaire (j’avais choisi bleu), de maintenir la température à 155 degrés. PUIS de prélever un peu de « sirop » et de le faire couler dans un verre d’eau froide pour voir s’il faisait un filet cassant… (???) – là déjà, je n’étais pas certaine d’avoir tout compris, mais je me suis dit qu’en le faisant ce serait plus clair…. Une fois cette solidification vérifiée, de disposer des gouttes de sirop sur une assiette plate huilée.

J’ai exactement fait comme cela – sauf pour la température, je n’ai pas de thermomètre de cuisson…. (oui ok!)

20150731_093947  20150731_094014

RESULTAT : Visuellement on y est. Cela ressemble à des pastilles à la menthe, la couleur bleu/vert du colorant alimentaire fait aussi son petit effet. En terme de consistance, on y est aussi, les pastilles se sucent bien et « durent » un peu en bouche. Niveau goût, alors là, on n’y est pas mais alors pas du tout !!! Trop sucré, c’est un caramel bleu et le goût de menthe n’est pas du tout assez prononcé.

Du coup, je vais retenter ma chance en mettant beaucoup plus d’alcool de menthe, une cuillère à soupe me semble bien proportionnée pour les quantités testées et l’idée du goût que je voudrais retrouver. Je ne compte pas investir dans un thermomètre culinaire donc je ferai une nouvelle fois au pif concernant la température et on verra bien ! Pour le reste, disposer des gouttes sur l’assiette huilée, c’était ok, et décoller les pastilles une fois refroidies – pas de souci non plus….

En écrivant cet article je pense à toutes ces photos de plats qui fleurissent sur Instagram ou Facebook. Les images sont toujours sublimes et alléchantes et là je me demande combien il a fallu de tentatives avant d’arriver à faire un plat bon, beau et qui mérite son « selfie » souvenir !!!! 🙂

Que vous soyez fin cuisinier ou néophyte (si pour vous chemiser un plat signifie lui passer une chemise….), testez-vous, testez des recettes, soyez curieux et aventuriers pour voir si les aliments que nous achetons chaque semaine en grande surface ne pourraient pas se préparer maison !!!

Mon prochain projet : un DIY moutarde !!!! heyhey !!!!

Bon ap’