Crumble sur lemon curd

Aujourd’hui je reviens avec un petit dessert tellement bon !
Tout commence avec un citron !!
Ma mère est l’experte des crèmes citron, des gâteaux et tartes au citron… Dans la famille on adore le citron en dessert et l’avantage c’est que le gout change du traditionnel gâteau au chocolat et apporte un peu de fraicheur en fin de repas.
Donc je vous propose un lemon curd (pas difficile à réaliser) et un crumble à mettre sur le dessus pour apporter la touche « croquante-gourmande » comme le dit si bien Cyril Lignac !

Le tout sans œuf, ni lait, ni blé ! Amis intolérants au gluten et végétaliens, c’est pour vous 🙂

INGREDIENT POUR LE LEMON CURD (pour deux personnes) :
300 ml de jus de citron (choisissez des citrons non traités – environ 3)
275 g de sucre roux
sel fin
30 ml de lait de coco non sucré
450 ml d’eau
45 g de fécule de maïs
35 de margarine végétale

INGREDIENTS POUR LE CRUMBLE :
80g de margarine végétale
50g de sucre roux
55g de farine mix sans gluten

RECETTE
Étape 1 : Le lemon curd
Zester le citron. Mélanger la fécule de maïs à l’eau froide afin de la dissoudre.
Dans une casserole sur feu doux, mélanger le jus des citrons, le sucre, le zeste de citron et le sel jusqu’à dissolution complète du sucre.
Ajouter ensuite la fécule dissoute et le lait de coco en mélangeant bien. Tout en mélangeant, laisser cuire jusqu’à épaississement et apparition des premières bulles en surface (soit 8 min environ).
Ajouter alors la margarine et cuire encore pendant quelques instants afin d’obtenir une texture épaisse comme de la crème pâtissière. Transvaser dans deux récipients et couvrir de film alimentaire, puis laisser refroidir.
Laisser reposer au réfrigérateur pendant 2 h avant utilisation.

Étape 2 : Le crumble
Mélangez 50g de margarine ramollie avec 50g de sucre roux, ajoutez petit à petit la farine sans gluten en remuant avec une fourchette grossièrement, la pâte doit être granuleuse. Disposez cette pâte sur une plaque allant au four (recouverte de papier sulfurisé). Laissez cuire à 180° pendant 10min. La pâte doit être dorée.

Étape 3 :
Émiettez cette pâte encore un peu tiède sur le lemon curd froid et servez.

L’avantage de la pâte à crumble c’est qu’on peut la mettre sur n’importe quel fruit ou préparation. Sur une compote de pommes maison, elle rendra le dessert un peu plus gourmand 🙂
Il existe aussi des déclinaison de crumble salé alors, on se fait plaisir, ça ne prend que quelques minutes !

Publicités

Petites graines

Un yogi ça mange des graines ?! Oui ?? Non ??? Finalement peu importe, n’importe qui peut manger des graines, yogi ou non. Et inversement, si vous êtes yogi et que vous n’aimez pas les graines, ne vous forcez pas !!! 🙂 OK ?? C’est un conseil post-fête-des-mères-poules-qui-font-attention-à-l’alimentation-de-leurs-enfants 😉

Passons cette intro un peu pourrie…. Lorsqu’on pratique le yoga fréquemment et qu’on porte un certain intérêt à ce qu’on met dans nos assiettes, on est très vite séduit par les aliments à haute valeur nutritionnelle, qui permettent de conserver son énergie mais sans pour autant être caloriques…. Casse-tête me direz-vous ? PAS DU TOUT !

Comme tous les sportifs (oui le yoga est une discipline exigeante avec le corps), il est hors de question de faire l’impasse sur les céréales – même si on fait attention à sa ligne. Elles fournissent les glucides complexes, carburant de l’effort. Mais dans le monde magique des céréales, il n’y a pas que les pâtes et le riz . Il y a une multitude d’autres graines qui permettent de varier les plaisirs tout en étant sans gluten, sources de nutriments précieux et d’énergie.

Petit tour des graines et « idées recettes ».

L’AMARANTE : Comme le quinoa, l’amarante apporte des protéines de qualités, riches en lysine, ce qui la rend intéressante dans les mélanges de protéines végétales. Elle présente un bon profil lipidique, une bonne teneur en acides gras essentiels ainsi qu’en fer (7mg/100g). Moins bien assimilé que le fer héminique, il reste tout de même avantageux pour les pratiquants sujets aux carences.
Après avoir fait cuire les graines assez longtemps, elles deviennent collantes et permettent d’épaissir des soupes ou de donner du liant à des farces végétariennes. Elles se mélangent très bien avec des lentilles ou du riz pour un plat complet végétarien !

amarante sachet amarante

LA GRAINE DE CHIA (attention buzz) : Très riche en oméga 3, indispensables aux sportifs. A son actif également, des protéines à hauteur de 23%.
Pour en profiter, on la consommera plutôt comme un porridge le matin, gonflée dans du lait végétal pendant la nuit ou parsemée dans des yaourts ou des salades. Attention cependant à ne pas trop se lâcher car elle est calorique 486kcal/100g).

graines_de_chia2  product_6002464b

LE FONIO (inconnu avant de rédiger l’article) : Venu d’Afrique, il pourrait détrôner le quinoa même s’il n’est pas très riche en protéines (10%). Il contient deux acides aminés essentiels au renouvellement protéique (la méthionine et la cystine). Mais ce n’est pas fini, il apporte aussi calcium, magnésium, zinc et manganèse – il a tout bon !
On l’utilise à la place de la semoule de blé, ce qui permet d’éviter le gluten. Choisi complet ou semi-complet puis rincé, le fonio se cuit à l’eau, à la vapeur ou en pilaf et se consomme froid (taboulé) ou chaud (galettes de légumes ou gâteau de semoule par exemple).

fonio-inside  Capture-décran-fonio-bio-complet

LE TEFF : Aux Etats Unis, cette graine fait un malheur, c’est le nouveau « super aliment ». Il se distingue par sa richesse en calcium (49mg/100g cuits), indispensable à la santé osseuse, la contraction musculaire et la transmission de l’influx nerveux. Il est aussi une source de glucides intéressante pour les efforts de longue durée. 14% d’apports en protéines.
On en profite sous forme de farine dans les biscuits et crêpes mais on peut aussi le cuire et l’ajouter dans des légumes ou des soupes. Ainsi on « upgrade » sa teneur en calcium et protéines.

teff  pb-teff5

LE SARRASIN (on connaît mieux déjà) : Ultra digeste et très énergétique, il a de nombreux atouts. Il est riche en fibres (fibres bien tolérées par l’organisme) qui vont permettre de ralentir l’assimilation des glucides et donc donner au sarrasin un index glycémique bas, synonyme d’énergie longue durée. Il va aussi booster l’action des bactéries probiotiques, amies de la flore intestinale. On lui reconnaît aussi un bon apport en antioxydants, en cuivre et en magnésium.
On peut miser sur du sarrasin en grains ou sous forme de spaghettis (soba). Il remplace avantageusement les pâtes. Au petit déjeuner, il est très bien sous forme de porridge ou de galettes. L’avantage, c’est qu’on en trouve partout !

sarrasin  92800787_o

LE MILLET (passe-partout) : Bien toléré, facile à préparer et à accommoder, le millet perlé est l’alternative sans gluten. On le trouve décortiqué, ce qui est un peu dommage, car c’est dans le germe que se trouvent les nutriments (magnésium, fer, zinc, manganèse, vitamines). Il est également un excellent antioxydant.
Associé à des légumineuses, il constitue un plat protéiné intéressant. On le conjugue aussi avec du sucré pour obtenir un snack à prendre avant l’effort. On le fait cuire dans du lait, puis on lui ajoute des dattes, des abricots secs, du sirop d’agave….

millet5  graines-a-germer-millet

Avec tout ça – plus d’excuse – vous êtes au taquet pour remplacer le riz et les pâtes. Je sais que ces graines ne se trouvent qu’en magasins spécialisés et sont parfois un peu chères mais si on y réfléchi un peu, elles ont toutes un apport nutritionnel intéressant, apportent de l’énergie, permettent de varier les plaisirs, se consomment froides, chaudes, sucrées ou salées….

Essayez, et envoyez moi vos avis, vos recettes !!! On les partagera pas ici !!! Bonne découverte 🙂

Parenthèse alimentaire

Oups, je viens de me rendre compte qu’il y avait un bug sur cet article…. La formation étant intense, je me connecte rarement et le blog tourne un peu tout seul avec les articles déjà rédigés….

Alors, voilà le contenu de cet article pourtant IN-DIS-PEN-SA-BLE !!!! 😉

Depuis que je suis devenue végétarienne, il y a un an, je me suis beaucoup interrogée sur la place de la viande et du poisson dans ma vie. Je suis passée par des phases où ces aliments ne me manquaient pas du tout et par d’autres où j’aurais donné n’importe quoi pour une escalope ou un steak tartare par exemple… Et au-delà de l’envie, je me suis posée la question de la nécessité de manger ces produits. Mon corps en a-t’il besoin ? Est-ce que les périodes de fatigue passagère étaient liées à ce « manque » ? Est-ce que je devais remplacer par autre chose ????

En réalité, je n’ai pas sentie le manque. Je n’ai pas eu l’impression de priver mon corps de quoi que ce soit. Certes mon palet m’a réclamé une ou deux fois de bien vouloir lui donner viande ou poisson mais physiquement/biologiquement/énergétiquement….etc….. je n’ai pas eu la sensation d’en avoir besoin.

Mes proches et mon médecin m’ont conseillé de compenser cette absence par autre chose : légumineuses, protéines végétales…. Ce que j’ai fait – oui je suis une bonne fille ! 😉 Mais alors, si vous avez déjà mis les pieds dans un magasin bio et que vous avez déjà fait l’expérience du Tofu, vous comprendrez (peut-être) qu’il vaut mieux avoir des carences que de manger ce genre de trucs !!!! Après il y a des gens qui aiment…. Je ne juge personne !

Donc après avoir mangé du tofu nature, mariné, « aromatisé » au basilic ou à la tomate…… ^^ J’ai décidé de ne pas me laisser abattre par ce complot insipide et j’ai arpenté frénétiquement les rayons du Naturéo le plus proche de chez moi !!!

Et j’ai fini par trouvé deux ou trois choses qui valent le c(g)oût ! Comme ces tagliatelles de soja de la marque Vitaquell. Elles se cuisent comme des pates normales, sont 100% végétal, ont un apport en graisses réduit de 40 à 50% par rapport à des pâtes au blé dur ou aux œufs. Elles sont sans gluten, elles sont ok pour les végétariens et végétaliens.
Caractéristiques :
Ingrédient : 100 % fèves de Soja
Valeurs nutritionnelles :
Pour 100g : Valeurs énergétiques : 387 kcal / Protéines : 45g / Glucides : 36g / Lipides : 6g
Et elles sont labellisées : Agriculture biologique / Logo européen d’Agriculture biologique / Label bio allemand Bio Nach EG

766266photo_1__20_

Bref, elles n’ont que des qualités. Et puis, parce que, comme moi, vous vous posez forcément la question de savoir si c’est bon !!!: Et bien OUI C’EST BON !!!!! Je vous le jure !

pâtes-sans-gluten-soja_cuites

La recette parfaite (selon moi) à faire avec ces pates : Cuisinez des légumes en ratatouille ou juste poêlés, cuisez vos pates à côté en respectant les indications sur le sachet et une fois que c’est cuit, mélangez le tout. Vous verrez, ça donne la sensation de manger réellement des pates (la texture est très proche bien qu’elles soient de couleur verte). Et même si cela ne remplacera jamais totalement l’apport en protéines d’une grosse bavette, 45g de protéines végétales pour 100g de produit, c’est pas si mal 😉 Et ça n’écœure pas !!

Si vous voulez partager des conseils ou des idées pour les végétariens ou végétaliens qui suivent ce site et ne savent pas toujours quoi manger pour varier du tofu, SURTOUT n’hésitez pas !!!!