Voyage en INDE, on avance !

Ca y est les choses se mettent en place, on vient de définir notre route et nos arrêts. L’excitation pointe le bout de son nez !
Au programme de mon prochain séjour en Inde – qui se déroulera au mois d’août – il y aura un stop de 2 nuits à GOA, un stop de 3 nuits à HAMPI et un dernier long stop à MYSORE afin de pratiquer le yoga dans une école.
Cet article a donc pour but de solliciter votre aide !
Car voilà, nous cherchons :
– un logement à GOA
– un logement à HAMPI
– une école de yoga à MYSORE qui propose /OU PAS l’hébergement
– un moyen de transport entre GOA ET HAMPI ET ENTRE HAMPI ET MYSORE !!!

goa-india

hampi

> OUI OUI on en cherche des choses…. Je vous demande vos conseils car je crois qu’un voyage est plus intéressant lorsqu’il sort un peu des sentiers battus et rebattus et surtout lorsque les logements ou les shala de yoga sont conseillés par une personne les ayant déjà testés !
Donc nos yeux et nos oreilles sont grands ouverts pour accueillir les conseils, les idées, les retours d’expériences.

mysore-street

Evidement ce projet m’excite comme une puce et me permet de me projeter un peu sur cette année 2017 – qui pour le moment n’est pas ultra tendre avec moi.
J’ai vraiment hâte que le voyage se dessine un peu plus précisément.

Dites-moi tout ! Envoyez-moi vos suggestions, vos idées, vos conseils, vos histoires de voyages là-bas… tout… J’adore vous lire, surtout sur ce sujet qui me passionne !
Merci

Back to India

Ca y est la décision est prise, je retourne en Inde à l’été 2017 !
Oui je vous en parle si tôt et je suis déjà pressée comme un citron à la perspective de ce nouveau voyage 🙂
Pourquoi je vous en parle dès maintenant?? Parce que je sollicite vos conseils !
Voilà l’idée,
avec ma copine Joanna, on voudrait partir au mois d’août 2017 pendant quelques semaines.
J’avais en tête le Kerala mais je ne suis pas bloquée sur cette destination particulière. J’aimerais beaucoup pouvoir faire des découvertes pendant une dizaine de jours et ensuite me poser dans un centre yoga pour pratiquer. Evidemment MYSORE serait le top pour poser nos valises et pratiquer le yoga – d’où le fait de passer la première partie du séjour en Inde du sud pour ne pas allonger le trajet.
J’avais pensé à Cochin au départ et puis en questionnant des proches, on me l’a un peu déconseillée. Si l’occasion se présente, j’y passerai mais je n’ai donc plus l’envie d’y rester 10 jours.

s7-inde-bangalore-espere-se-liberer-des-tuks-tuks-trop-polluants-72713

Je n’ai pas forcément envie d’être proche de l’océan mais bon pas trop loin quand même ça pourrait être cool.
J’ai envie de ville à taille humaine à partir de laquelle on pourrait rayonner un peu et se balader.
Pour le centre de yoga, si là aussi vous avez des conseils n’hésitez pas, nous étudierons tout ça avec beaucoup de précision.

Ce nouveau voyage me fait très envie. Lors de mon premier séjour, j’étais « jeune » 😉 et l’idée du voyage me terrorisait un peu. J’avais décidé de passer 15 jours au même endroit avec CASA YOGA (souvenez-vous) et de pratiquer tous les jours. Les autres participants – pour la plupart – venaient pour une semaine de pratique et poursuivaient leur voyage ailleurs en Inde.
Je me souviens qu’une fois sur place la perspective d’enchainer avec des découvertes me séduisait mais je n’avais pas été suffisamment courageuse à l’époque et ne connaissant pas les autres participants, je n’avais pas pris contact afin de poursuivre l’aventure avec des « collègues » de voyage.
Je ne regrette pas car j’ai adoré ce premier séjour et je sais que j’aurais été incapable de faire plus ou autrement. Mais aujourd’hui, avec ce nouveau projet, c’est différent. Je vais partir avec ma copine et le fait d’y être allée déjà une première fois me met plus à l’aise avec l’idée du « parcours ». Ne pas rester au même endroit tout le temps et accepter de faire des étapes.
D’autre part, si nous pratiquons dans une école indienne, les cours seront sans doute dispensés en anglais. Là aussi c’est ce qui m’avait freiné en 2015 – moi et mon anglais déplorable nous n’étions pas tout à fait capables de nous débrouiller. Une fois sur place j’avais découvert que devant la nécessité je ne m’en sortais pas si mal.
Donc maintenant, l’anglais ne me freine plus autant, je trouverai bien une manière de me faire comprendre…. Et l’avantage c’est que Joanna, elle, parle très bien l’anglais 😉 #helpmejoanna

Donc voilà, je suis à l’écoute de vos bons conseils, de vos idées, de vos souvenirs de voyages là-bas.
Je ne manquerai pas de vous informer de l’avancement de ce nouveau projet 🙂
Merci beaucoup

Obsession…. Inde

Avouez, cela faisait longtemps qu’on avait pas parlé de l’Inde ici…. Obsession, obsession…. Des images que je n’ai pas eu la chance de prendre moi-même car
– 1° : je n’ai pas assez de talent
– 2° : je n’ai pas eu la chance de voir tout ça (pas encore)
Alors rêvons en nous plongeant dans ces magnifiques photographies qui appartiennent à des photographes et ne sont pas libres de droit.

INDE-rue-emplie-de-monde-photo-steve-McCurry

_THI7867 inde-nepal-photo-22

photographie-inde-6

Danae-photographie-Inde-Blue-101

Photographie-de-voyage-Varanasi-Inde  Danae-photographie-Inde-Blue-92

Tamil-Nadu-0368

couleurs-de-linde-47f0f60e-3551-417b-b408-c2470ca70bdc

india-04

Gratitude et bilan 2015

Et voilà on y est. Adios 2015 et hello 2016 !!!! Ce moment de changement d’année est l’occasion de faire la fête mais pas que… Comme je vous le disais dans le dernier article, c’est aussi un excellent moment pour faire un petit bilan de l’année écoulée. Si vous me suivez, vous savez que 2015 a été une année de dinguerie pour moi. Pour rien au monde je modifierais ce qui s’est produit tout au long de l’année.
Je ne sais pas si vous vous souvenez, l’an dernier je fêtais la nouvelle année chez Make me yoga en compagnie d’autres yogis…. et, à l’image de cette soirée de transition, 2015 a été résolument placée sous le signe du yoga…

Voici les dix moments forts de mon année 2015 :

  • Février : Naissance de Théa dont je ne serai jamais vraiment la tatie mais dont je serai tout de même la tatie. Elu officiellement plus beau bébé du monde, la voir grandir et changer est un immense plaisir pour moi.
  • Février toujours : Voyage yoga en Inde. Ou comment se prendre par la main une bonne fois pour toute et partir seule ou presque à l’autre bout du monde, retrouver des gens que je ne connais pas afin de pratiquer le yoga à la source. Etre totalement bouleversée par ce que j’ai découvert là-bas, sur moi, sur le pays, sur ma pratique, sur mes copains de shala, sur les traditions…..
  • Avril : Début de la formation professionnalisante chez Gérard Arnaud et cortège d’apprentissages, de découvertes, de rencontres. Forte de ma retraite en Inde et de nombreux mois de pratique intensive, je me sentais prête sans en mener bien large tout de même !
  • Avril aussi : Premiers cours particuliers et collectifs donnés à des personnes formidables qui ont eu confiance en moi. Je ne remercierai jamais assez mes anciens collègues de Sartrouville ainsi que Stéphanie. Mention spéciale à ma sœur, sur qui j’ai « rodé » certains de mes cours.
  • Juin : Diplôme Yoga Alliance de professeur de vinyasa yoga et hatha yoga obtenu auprès de Gérard Arnaud. Joie dans mon cœur et gratitude infinie pour Gérard.
  • Juillet / août : Cours en plein air dispensés au sein de ma résidence. Je fais la rencontre d’élèves qui me suivront – mais à ce moment là, je ne le savais pas encore 😉
  • Septembre : Hallucination totale, je me retrouve avec 15 cours planifiés sur la semaine !!!! J’ai l’impression de rêver, car ce qui me semblait être impossible ou difficilement réalisable dans un futur proche se concrétise de manière inattendue. Ce n’est pas qu’une question de chance car j’ai démarché, j’ai fait ce qu’il faut pour trouver ces cours mais quand même, attends, 15 cours !!!! Oufissime !! 🙂
  • Octobre : Premier atelier yoga d’une duré de 3h. Je tâtonne, j’hésite, j’écris, je dessine des bonhommes bâton sur un cahier, je prépare les choses comme je le sens et puis je me lance. Ils étaient 6 je crois…. Détox et cocooning était le nom de ce premier atelier de MA VIE !
  • Novembre : Inscription au teacher training de Patrick Frapeau, mon professeur de yoga que j’aime d’amour et d’admiration. Je suis impatiente, le premier rendez-vous sera le 30/31 janvier, je suis pressée comme un citron !
  • Décembre : J’essaie de faire les choses bien. Je me ressource et je prépare de nouveaux cours pour la rentrée et pour montrer à mes élèves à quel point je les apprécie et je les remercie de me faire confiance, d’être curieux, de faire un bout de chemin avec moi. Une phrase rythme mon mois de décembre : « Enseigner le yoga est facile. Bien enseigner le yoga est difficile » B.K.S Iyengar. C’est très vrai, je me pose beaucoup de questions sur la pédagogie et la manière d’aider mes élèves dans leurs apprentissages. J’aimerais transmettre le yoga de la meilleure façon possible afin de donner à mon tour tout ce que je peux recevoir…. Ce n’est pas une chose simple et je travaille chaque jour pour faire de mon mieux.

GratitudeJournal-esolla

Vous comprendrez pourquoi je n’échangerai ma place pour rien au monde…. Toutes ces étapes, je suis heureuse de les vivre et de les partager ici avec vous, sur le blog. J’espère vous conseiller, vous faire découvrir des choses sur le yoga, la bouffe végétarienne, etc…. Vous faire sourire en vous racontant mes aventures, et vous inspirer peut être un peu…..

Je ressens énormément de gratitude envers les personnes qui ont traversé ma vie cette année, qui m’ont soutenu, aidé, conseillé, enseigné, transmis…. J’ai beaucoup de chance de vivre cette vie, j’en suis consciente et je souhaite à chacun de pouvoir aller au bout de ses rêves… 2016 me réserve encore beaucoup de surprises j’en suis certaine et je ne manquerai pas de les partager avec vous !

// Je profite de ce post pour glisser un mot sur les attentats de 2015. Même si cette année a été dingue pour moi, j’ai évidemment été très affectée par ces évènements barbares et incompréhensibles. Rappelons nous de ces innocents, morts pour d’absurdes raisons, prenons un temps pour nous recueillir, prier, soutenir les familles en deuil. Faire le bilan ne signifie pas faire « place nette » et oublier. Faire le bilan c’est retenir tous les évènements qui ont émaillé nos vies, bons ou moins bons, les intégrer et construire avec. Mes pensées vont aux proches des victimes…

Avec toute ma reconnaissance….. Belle année 2016 à vous tous !