Souvenirs de Lyon

Aujourd’hui je voulais revenir sur une chose qui s’est produite à Lyon pendant les cours de Kundalini. Comme je vous en parlais ici, le Kundalini yoga n’est pas vraiment le type de yoga qui me correspond le mieux. Cependant, pendant le week end lyonnais, j’ai été contente de pouvoir m’y réessayer.
Une chose notamment à retenu mon attention, et c’est une chose qui me questionne et que j’aimerais mettre en pratique pendant mes cours : la répétition du geste.

Dans le Kundalini yoga, les pratiquants cherchent à se dépasser, à dépasser une sorte de sensation physique pour aller plus profondément et bien entendu aller vers une forme de transe – tout cela dans le but de faire s’élever la Kundalini*
Sur des musiques qui durent très longtemps (10 à 15 minutes), les pratiquants répètent le même geste. La fatigue s’installe au bout d’un moment, la lassitude aussi et le mental s’agite, se demande quand est-ce que l’exercice prendra fin. C’est cette sensation là que j’ai envie de tester à nouveau et de faire tester. Car en effet, lorsqu’on s’arrête, qu’on a mal quelque part, qu’on relève la tête et qu’on se met à penser à la liste de courses…. Même pendant les cours de yoga qui ne sont pas Kundalini, est-ce que c’est le corps qui réagit ou est-ce que c’est le mental ???

Ce qui joue énormément dans la répétition d’un geste pendant un moment x, c’est que si vous ne connaissez pas la chanson, vous pouvez très bien imaginer que l’exercice s’arrêtera dans 5 minutes tout comme dans 20 minutes…. Et cette notion de temps est très étrange au regard des vies que nous menons – toujours plus rapides, toujours plus instantanées. Ici, on ne sait pas quand le mouvement va se stopper, de fait il est totalement impossible d’anticiper sur ce qui vient après mais également sur la sensation et la prétendue douleur qui pourrait en résulter.
On finit par exécuter, sans réfléchir (ce n’est pas péjoratif). On se laisse guider par la musique, on entre dans une sorte de méditation active, sans savoir où elle nous mènera.

PicsArt_1433622041534
Je vous propose de faire un essai. C’est Karta Singh qui nous a fait faire ces deux exercices le premier jour :
– choisissez des musiques longues pour vous accompagner, mais que vous ne connaissez pas forcément – afin de ne pas anticiper la fin de la chanson.
EXO 1 : Allongez vous et en rythme, en suivant la chanson, vous allez lever une jambe tendue vers le ciel, puis la reposer pour lever l’autre et ainsi de suite jusqu’à la fin de la musique.
EXO 2 : Assis confortablement (sur une brique ou une couverture) et toujours en suivant le rythme (d’une autre chanson), vous allez lever les deux points vers le ciel puis plier devant la poitrine puis ouvrir les deux bras sur les côtés, puis revenir poitrine puis lever vers le ciel. Ca donne une drôle de chorégraphie digne de Claude François. Faites cela aussi longtemps que dure la musique sans vous arrêter.

Une fois l’exercice terminé, recentrez-vous en respirant, écoutez votre respiration et voyez ce que cela a produit sur vous.
Très étrange n’est-ce pas ? Et même si je ne suis pas une grande adepte de ce type de yoga, cet exercice en particulier m’a beaucoup questionnée et je l’ai bien apprécié.
Je trouve qu’il permet de réfléchir à tout un tas de choses, nos états d’esprits, notre façon de vivre, d’anticiper ou de fuir certains actions….
Je vous laisse y penser !

PS : Les photos ont été prises à Lyon entre deux cours par mon amie Emma. Elles n’illustrent pas les exercices mentionnés ci-dessus.

* Pour rappel, kundalini est un terme sanskrit qui désigne une puissante énergie lovée dans la base de la colonne vertébrale (chakra mūlādhāra), au niveau du sacrum. Elle est représentée comme un serpent enroulé sur lui-même trois fois et demi. Par la pratique de la méditation mais aussi des kriyas, la kuṇḍalinī s’éveillerait et monterait le long de la colonne vertébrale depuis l’os sacrum jusqu’à la fontanelle, progressant d’un des sept chakras à l’autre afin de les harmoniser un à un par l’intermédiaire du canal (nadi) sushumna.

Publicités

Week end Yoga à Lyon

Pour ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, vous savez donc que je reviens d’un week end yoga à Lyon. Organisé par Yoga Escape avec qui j’étais déjà partie en Grèce l’été dernier, il s’agissait là de deux jours d’ateliers yoga, de conférence, de concert, de film…

Le programme des ateliers yoga était varié : Ashtanga, Kundalini, Hatha, Prana flow, Yoga du rire… Bref, il y en avait pour tous les goûts et c’est cela qui m’avait attirée.

Avant de faire le bilan de l’expérience, je précise qu’en ce moment je suis légèrement blessée au niveau des ischio-jambiers et de fait, j’avais un peu prévu d’y aller mollo et de m’économiser.

Donc samedi j’ai commencé par sécher le cours d’Ashtanga donné par Petri Raisanen de 7h à 9h. J’ai donc débuté cette première journée par un cours de 2h de Kundalini yoga avec Karta Singh. Le Kundalini, j’avais déjà testé à La Maison Keller à Paris et je n’avais pas été transportée d’enthousiasme à l’époque. Là, j’y suis allée sans trop savoir à quelle sauce je serai mangée ni comment j’allais vivre l’expérience. Karta est un homme très lumineux, puissant, qui en impose comme on dit. Il est très charismatique. Son atelier était à son image, fort et puissant. Chaque exercice était tenu pendant de longues minutes – afin de dépasser le stade d’agitation du mental et d’approcher un état de transe. Comme je m’y attendais, je n’ai pas adhéré à tout ce que Karta a proposé. Cette approche est un peu trop « mystique » pour moi, cependant je comprends tout à fait ce que les afficionados de ce yoga recherchent : une communauté très soudée, des expériences mentales assez fortes et un dépassement de soi à travers des exercices répétés et un univers sonore très puissant.

Ensuite j’ai suivi un cours d’1h30 de Prana flow. Ce yoga m’était un peu inconnu. N’ayant jamais suivi de cours à proprement parlé, ce que j’en savais était limité : de la musique, des postures liées…. Et c’était tout ! C’est Mira Jamadi qui a assuré ce cours très chouette. La musique et l’enchainement des postures créent une fluidité, un état d’esprit particulier. On ressent et on vit la posture plus qu’on ne la tient. Elle avait axé son atelier sur les 5 éléments en lien avec les chakras et tout cela a permis de libérer une grande énergie en moi mais j’ai aussi eu la sensation que les autres participants ressentaient la même chose. Il y a eu comme une sorte de vague énergétique qui émanait de ce cours, c’était très revigorant!

Ensuite j’ai suivi un cours de Hatha Yoga avec Carly Ko. Très doux, ce cours était aussi dédié à un travail sur les chakras. J’ai bien aimé ce cours même si je l’ai trouvé un peu trop calme à mon goût. En début d’après-midi j’aurais bien vu un cours un peu plus dynamique pour contrecarrer l’inertie de la digestion 😉

Puis j’ai fait une pause pour un soin de Sat Nam Rasayan. Je vous laisse découvrir sur le site ce qu’est ce soin. En quelques mots, cela consiste en un moment passé avec un guérisseur qui permet de dissoudre les tensions et d’amener une détente profonde. Même si cet instant a été assez intéressant, il s’agit là encore de quelque chose qui sort de ce que je connais, qui fait appel à des éléments très (trop) subtiles et du coup c’était assez déstabilisant.

La journée du samedi s’est achevée avec une séance de Yoga du rire dirigée par Jean-Marc Rougny. Là encore, je trouve la démarche intéressante et je comprends ce que les adeptes apprécient mais ce n’est pas vraiment quelque chose qui me correspond. Je peux au moins dire que j’ai essayé !

11391522_10153473075173690_232683992120280150_n  11058130_10153471304043690_6568901264290554423_n

La journée du dimanche a été très étrange pour moi. J’ai commencé à 7h avec le cours de Petri Raisanen, intense, dynamique et assez difficile pour l’arrière de mes jambes mais j’étais bien, j’étais toute énergisée à la fin ! Cet homme est super, son enseignement précis et j’ai le sentiment qu’il est très humble, ce qui fait du bien ! Pour les détails, on a fait la série A avec quelques variations et des postures en plus à la fin.

Puis j’ai fait un break car je n’avais pas tellement envie de reprendre un cours de Kundalini. Après le cours de Karta était proposé un cours « la science du naad » qui est dans la lignée du Kundalini Yoga. J’ai voulu tester, ne connaissant vraiment pas du tout. Le programme annonçait qu’un soin tout particulier était porté sur les sons et qu’il y aurait un gong. Il n’en fallait pas plus pour aiguiser ma curiosité. Déception. La fatigue se faisant sentir, j’ai commencé à être impatiente, je ne profitais pas du cours et j’avais l’impression qu’on me proposait un Kundalini en édulcoré ! Je ne peux pas dire que j’ai vraiment profité de ce moment, j’ai même fini par m’endormir sur mon tapis….. 😦

Le cours de Hatha de l’après-midi était fidèle à celui de la veille. Doux et calme. Et comme la veille, j’aurais apprécié quelque chose d’un peu plus soutenu.

Puis il y a eu le cours d’Ashtanga Vinyasa qui allait clôturer mon week end yoga puisque j’avais décidé de ne pas suivre le Yoga du rire. Alors là, je suis passée à côté. Tellement à côté que j’ai quitté le cours au bout du 3ème vinyasa. Je n’étais pas dedans, aucune concentration, je me sentais à bout de forces et cela m’agaçait. Je savais qu’il me restait 5h de voiture à faire derrière pour rentrer à Paris et je crois que ça n’a pas aidé!!!!

Du coup, voilà, mon week end yoga s’est terminé un peu en haut de boudin, mi figue-mi raisin. Fatiguée.

Je suis tout de même contente car cela m’a permis de prendre l’air, de tester et de re-pratiquer certains styles de yoga dans un très beau lieu. J’ai fait des rencontres sympas, j’ai partagé tout cela avec une amie yogi, j’ai suivi une conférence sur l’ayurvéda très instructive qui me donne envie de me pencher d’avantage sur le sujet….. etc….

000000035143

Cet évènement n’en est qu’à sa première édition et il y a beaucoup de pistes pour le développer selon moi : plus d’exposants en lien avec l’univers yoga, plus de cours de façon à pouvoir se faire un emploi du temps sur mesure, plus de variétés (pas les mêmes styles d’un jour sur l’autre)…

Voilà pour ce petit debrief yoga à Lyon. Je ne sais pas si j’y retournerai. Il faudrait que la formule évolue suffisamment pour que ça me donne envie de participer de nouveau.

 

Edit…. Retreat pictures

Comme promis après de nombreuses semaines d’attente insoutenable… Si, si je le sais 😉 Voici quelques images de la retraite yoga en Grèce, sur l’île de Paros.

Je vous racontais ici, ici ou encore ici cette fabuleuse retraite organisée par Yoga Escape – leur site internet ici.
Alors avant de vous laisser avec ces quelques images, je voulais remercier Marion, Franck et la team : Catherine, Emy, Ana, Jenyfer, Séverine, Florence, Julian, Franck n°2, Cyril, Catherine (my english bidou), Karine.

paros1 paros2

paros3 paros6

paros4 paros21paros15

paros5 paros7

paros8 paros9

paros10 paros11

paros12 paros13

paros14 paros16

paros17 paros18

paros19 paros20

paros23 paros24

 

Les photos ont été prises par Franck Jéglot lors des cours que nous donnait Marion Souléliac. Tous droits réservés.

De l’idée de faire une retraite

Cela fait donc un peu plus de 3 ans que j’ai commencé le yoga, au départ épisodiquement, puis de plus en plus régulièrement. Aujourd’hui je parviens à suivre deux cours par semaine (lorsque je ne travaille pas) et à pratiquer deux fois à la maison – dans mes bonnes semaines j’arrive à sortir mon tapis 3 fois pour pratiquer seule. Donc en moyenne, je fais environ 6 à 7h de pratique par semaine… Je trouve ça peu et en même temps je dois avouer que je ne vois pas quand est-ce que je pourrais en caser plus….
Je fais un boulot à temps plein avec des horaires parfois farfelus, je fais 3h de transports par jour pour m’y rendre, les week-ends sont consacrés au yoga en partie mais aux amis, aux sorties diverses et variées et aux milliers de choses que je n’ai pas le temps de faire en semaine.

Pour sortir son tapis il faut de la volonté mais également du temps – et le temps, on n’en trouve pas comme ça !
Enfin bon, il n’est pas utile de tergiverser ou de se justifier, ce n’est pas la question…. La question c’est que pour pouvoir y remédier et mettre plus de yoga dans mon quotidien, j’ai décidé de partir faire une retraite en Grèce pendant une semaine au mois de juillet.
Une semaine à ne penser qu’à cela ou presque, à prendre du temps pour moi, pour ma pratique, mes lectures sur le sujet, le soleil, la mer, les promenades… Ce ne serait pas la définition du paradis ??
Je suis excitée comme une puce à l’idée d’y aller et impatiente.

Je pars avec YOGA ESCAPE, organisation située à Lyon et spécialisée dans les séjours yoga à l’étranger. Je vous ferai évidemment un compte rendu détaillé une fois revenue…
Le programme :
2h de pratique dynamique le matin puis 2h de pratique plus douce le soir…. Entre les deux, c’est free !! Je compte bien profiter de ces moments libres pour me baigner, me promener, découvrir l’Ile – car oui le stage se déroule sur l’Ile de PAROS – petite merveille des Cyclades un peu moins touristique que Santorin.
J’aimerais aussi me plonger dans certaines lectures – un livre sur Les chakras, un autre sur la pratique du yoga et de la méditation….
En fait, j’ai bien l’intention de ne me consacrer qu’au yoga et à prendre du temps pour me ressourcer, me faire du bien.
L’idée de faire une retraite c’est exactement ça, c’est exactement pour se permettre de se focaliser sur une seule et unique chose, de s’y consacrer totalement.
J’ai quelques craintes tout de même et notamment celle de fatiguer mon corps et de me blesser. Je me suis blessée il y a deux ans lorsque je faisais de la danse moderne, une sorte d’élongation dans la fesse gauche (amis du glamour, ceci est vôtre moment). Aujourd’hui encore, dans certaines postures, je sens que ça me fait mal et donc j’évite d’y aller trop fort, je m’écoute…. Mais la pratique quotidienne met ton corps dans une sorte d’habitude et j’ai peur de ne plus sentir aussi bien la douleur (la maso) et donc de me blesser par-dessus !
Je ne compte pas focaliser là-dessus non plus mais je vais devoir être vigilante.

yoga-retreat-paros-bay-hotel-island-beach_411  yoga-retreat-paros-greece-web_377

Je vous raconterai tout à mon retour mais vous, vous avez déjà fait ou envisager de faire une retraite de yoga ??
Dites-moi !